032s020

25 septembre 2018

Un prieuré bénédictin est fondé à Gagny la fin du 11e siècle par Adèle de Champagne, épouse du comte Thibaut III, et placé sous la dépendance de l’abbaye Saint-Faron de Meaux. Les prieurs, seigneurs de Gagny, déclarent posséder un "“chasteau clos de murailles, tourelles et fossés plains d’eau, pont-levis et marques de chastel et maison seigneuriale”. Le prieuré est est mis en commende au 15e siècle, vraisemblablement en 1433. La chapelle est reconstruite à la fin du 16e siècle, en 1601 au plus tard. Le prieuré est transtéré à Maison Rouge en 1654. En 1786, les anciens bâtiments du prieuré, situés dans le village, sont ainsi décrits : "Prison et geôle, un pressoir à noue, quelques autres bâtiments joignent icelui, partie du tout en masure, un jardin de deux arpents appelé le Clos du Prieuré, jadis entouré de murailles".

Organisme
Service du patrimoine culturel de la Seine-Saint-Denis
Date de rédaction
07/12/2000
Code site
032s020
Date de découverte ou d'enquête
2000
Source
carte archéologique départementale
État de découverte
sans objet
Niveau d'interprétation
site fonctionnel
Précision emprise
sans objet
Qualification de datation
période(s) d'occupation
Appréciation de localisation
à l'échelle communale
Nature du site
enfoui
État actuel
inconnu
Contexte mobilier
sans objet
Chronologie début
Moyen Age classique
Chronologie fin
Epoque moderne
Datation initiale
1051
Datation finale
1786
Qualification datation initiale
création au plus tôt
Qualification datation finale
dernière attestation
Type d’étude et de recherche

Localisation
Dénomination

Autres protections (Gagny)

0 | 5 | Tout afficher