Mégafaune quaternaire

A-Vers 1866, Gaston Vasseur informe Albert Gaudry de la découverte d’un gisement de mammifères quaternaires dans le Haut-Montreuil. Ce dernier identifie des restes de rennes et fait surveiller les travaux par M. Morlet, du Museum d’Histoire Naturelle. Quelques fragments d’un éléphant de type indéterminé, des dents et d’ossements de Rhinocéros Tichorhinus et de cheval, des ossements de bisons et de plus de 500 débris de bois et ossements de cerf, ainsi que de nombreux coquillages d’eau douce (Limnoae, Planorbis, Valvata, Prisidium) sont mis au jour à la cote 100m.
B-En 1884, Fauvelle découvre sur le site des restes de rennes, de rhinocéros, d’Elephans Tichorius et d’Elephans primigenis), certains ossements portant, selon lui, des traces de découpe ; à la même époque, E. Boban découvre deux silex taillés peut-être attribuables au Moustérien.

Organisme
Service du patrimoine culturel de la Seine-Saint-Denis
Date de rédaction
21/06/1994
Code site
048s009
Date de découverte ou d'enquête
ca 1866
Source
carte archéologique départementale
État de découverte
inorganisé
Niveau d'interprétation
découverte isolée
Précision emprise
sans objet
Qualification de datation
période(s) d'occupation
Appréciation de localisation
à l'échelle communale
Nature du site
inconnu
État actuel
détruit
Présence de mobilier
True
Contexte mobilier
concentré dans une couche sédimentaire
Chronologie début
Quaternaire
Chronologie fin
Quaternaire
Datation initiale
8888
Datation finale
8888
Qualification datation initiale
création au plus tôt
Qualification datation finale
terminus ante quem
Type d’étude et de recherche

Localisation
Chronologies

Dénomination

Autres protections (Montreuil)

0 | 5 | 10 | Tout afficher