048s012

Découverte d’une occupation mérovingienne, matérialisée par cinq fosses et un puit. Les structures se disposent immédiatement à l’ouest d’un fossé, l’une des fosses coupant le fossé. Trois des fosses, de 0,20 à 0,40 m de profondeur conservé pour 0,85 à 1,40 m de diamètre ont un profil arrondi, en pente douce ; une quatrième fosse, fouillée sur une surface de 1,70 sur 1,45 m, parallélipipède aux angles arrondis de 0,40 m de profondeur conservé, dont le comblement, constitué en partie de cendres etd e charbons de bois, a livré 86 kg de matériaux de construction, pourrait être associé à deux trous de poteaux et pourrait de fait être interprété comme un fond de cabane, à moins qu’il ne s’agisse que d’une fosse d’extraction sommairement abritée. La présence d’une importante quantité de matériaux de construction signale toutefois la proximité d’une construction en dur. Le puits, partiellement fouillé, présente une ouverture de 2m sur 1m quis e rétrécit à 0,40 m de profondeur pour formé un cylindre de 1,30 m ; à un mètre de profondeur apparaissent les premières assises de la maçonnerie, blocs de calcaire de 0,25 m posés à plat. Le fossé, large de 0,60 à 1 m, profond de 0,08 à 0,35 m est orienté Nord-Est - Sud-Ouest, puis amorce un angle vers l’Ouest ; dans son alignement nord, à 4 m de son extrémité, se trouve un gros trou de poteau. Au Nord et à l’Est du fossé, on observe plusieurs structures plus disséminés : deux tronçons d fossés étroits dont l’un porrait délimiter la zone de concentration des structures, 4 trous de poteaux pouvant signaler une petite construction, trois fosses dont l’une, de forme ovale, de 3,15 m sur 2,40 m, a servi de fosse dépotoir après avoir fait fonction de fosse d ’extraction. Une autre fosse se trouve isolée à une trentaine de mètres à l’Est, mais l’intervalle d’avec les structures précédemment décrites n’a pas été fouillé. La céramique?, peu abondante, se répartit assez classiquement entre pête granuleuse, semi-fine et production fine. Pour le 6e siècle, les formes les plus fréque,tes sont les oules. De petits formes ouvertes, des écuelles à carène saillante, semblables à celles découvertes à Roissy, peuvent être datées de même manière. Un bol à colerette et bec verseur pincé pourrait également être datable d cette période, mais il s’en rencontre jusqu’au début du 8e siècle. Quelques fragments de petites formes ouvertes à carène , semblables aux petits vases biconiques plus larges que haut issus du site de l’atelier de potier de Soissons pourrait être datés de la fin du 5e ou de la première moitié du 6e siècle. Une autre forme ouverte à carène est par contre datable de la première moitié du 7e siècle. D’autres éléments sont attribuables au 7e, voir au début du 8e siècle, en particulier un vase à carène, proche d’une forme découverte à Créteil et un pot dit "à oreilles percées", semblable aux exemplaires de Tremblay et Nanterre. Une cruche à bec tubulaire tréflé, attribuable au 7e siècle, est ornée d’un décor à la molette composé de traits verticaux barrés et de traits disposés de biais imitant peut-être des croix de Saint-André. Le tesson le plus remarquable est un rebord de vase caréné orné d’un décor animalier d’inspiration chrétienne apposé à la molette et attribuable au milieu du 6e siècle ; ce décor est également connu sur un exemplaire entièrement conservé issu de la nécropole de Maule. L’une des fosses a livré 78 kg de tegula et d’imbrex très fragmentés. Quelques fragments signalent un module carré de 16 x 16 x 4 cm. Quelques fragments de dalles plates lissées, épaisses de 3 à 8 cm, et quatre fragments de pierre calcaire ayant subi l’action du feu, proviennent de la même fosse.

Organisme
Service du patrimoine culturel de la Seine-Saint-Denis
Date de rédaction
21/09/2002
Code site
048s012
Date de découverte ou d'enquête
2001
Source
carte archéologique départementale
État de découverte
structuré
Niveau d'interprétation
site fonctionnel
Précision emprise
localisation connue et limites supposées
Qualification de datation
période(s) d'occupation
Appréciation de localisation
1/500
Nature du site
enfoui
État actuel
conservé
Structures
fosse (8) ; puits (1) ; fossé (3) ; cabane (1) ; ensemble de trous de poteau (1)
Présence de mobilier
True
Contexte mobilier
associé aux structures
Chronologie début
Haut Moyen Age
Chronologie fin
Haut Moyen Age
Datation initiale
501
Datation finale
750
Qualification datation initiale
création au plus tôt
Qualification datation finale
terminus ante quem

Illustrations

Rebord d’un vase vase caréné orné d’un décor animalier d’inspiration chrétienne apposé à la molette

Rebord d’un vase vase caréné orné d’un décor animalier d’inspiration chrétienne apposé à la molette ; (...)
N° 288 - jpg - 600 × 459 pixels Détails
Crédits Photo Emmanuelle Jacquot © Département de la Seine-Saint-Denis - INRAP
Dimensions 600 × 459 pixels
Résolution 0.3 Mpx
Poids 9.8 ko
Date 10 mai 2004
Fichier 288_pleinecran.jpg
Type d’étude et de recherche

Localisation
  • 25-31 rue Ernest Savard
Chronologies

Autres protections (Montreuil)

0 | 5 | 10 | Tout afficher