moulins à eau

Entre 1079 et 1096, Eudes Hérisson, seigneur de Neuilly-sur-Marne, cède au prieuré de Saint-Martin-des-Champs un emplacement sur le bord de la Marne pour y construire deux moulins à eau :

(...) dedit æcclesiæ Sti Martini de Campis duas areas in aqua quæ vocatur Materna, ad construendos duos molendinos, et quadraginta perticas aque superius et quadraginta inferius, et dimidium arpennum prati juxta molendinos (...)

"[Eudes] a donné à l’église Saint Martin des Champs deux emplacements sur la rivière que l’on appelle la Marne, pour construire deux moulins, plus 40 perches d’eau en amont et 40 en aval, et la moitié d’un arpent de prairie à côté des moulins (etc.)"

On ignore si les moulins ont effectivement été construits, mais en 1832, la commission chargée de remédier à l’envasement du Petit Bras mentionne que la présence de pieux vraisemblablement attribuables à un moulin à eau avait été relevée en 1770.

Sources historiques : cartulaires de Saint-Martin-des-Champs, I, V, 1079-3 novembre 1096, consultable sur le site des éditions en ligne de l’École des chartes.

Organisme
Service du patrimoine culturel de la Seine-Saint-Denis
Date de rédaction
11/12/2000
Code site
050s016
Date de découverte ou d'enquête
2000
Source
carte archéologique départementale
État de découverte
sans objet
Niveau d'interprétation
site fonctionnel
Précision emprise
sans objet
Qualification de datation
période(s) d'occupation
Appréciation de localisation
à l'échelle communale
Nature du site
enfoui
État actuel
inconnu
Contexte mobilier
sans objet
Chronologie début
Moyen Age classique
Chronologie fin
Moyen Age classique
Datation initiale
1079
Datation finale
1096
Qualification datation initiale
création au plus tôt
Qualification datation finale
dernière attestation
Type d’étude et de recherche

Localisation
Chronologies

Dénomination