066s131

La porte de l’abbaye est dite porte de Suger. Les comptes de la commanderie de l’abbaye de Saint-Denis mentionne en 1329-1330 une dépense de 60 livres "pour le portier de la grande porte", autre appellation éventuelle de la porte de Suger. En 1489, il est fait mention du "pont levy de l’abbaye", en 1533-1534, d’un ouvrage de charpenterie "au pont dormant de l’Abbaye", et en 1652 de la "grande porte de l’Abbaye" ou "grande porte du monastère". Doublet 1625 décrit "Laquelle porte de l’Abbaye est tres-belle, ayant deux grosses tours bien flanquees, pavillons & tournelles, le tout de pierre, & aussi tout le devant pareillement de pierre où il aune harce de peur de surprise, & anciennement il y avoit un pont levis devant que d’entrer en l’Abbaye, laquelle de toute part estoit environnee de bons fossez pleins d’eau, & de fortes murailles où il y avoit des tournelles, ainsi qu’il s’en void encore une partie. Le venerable Abbé Sugere fit faire ce beau bastiment de la somme de 200 livres, que donnerent les habitans de S.denys pour le rachapt de leur servitude (…)". Une gravure de Martinet datée de 1780 figure le dispositif : deux tourelles crénelées encadrent la porte, curieusement accolée à la tourelle sud, ce qui laisse subsister une portion de courtine aveugle contre la tourelle nord ; trois statues en pierre sous dais, vraisemblablement rajoutées sous Charles V, ornent cette façade ; celle du centre est portée par une longue colonne cannelée, ce qui accentue la dyssymétrie de la façade. Il est toutefois peu probable que la porte soit attribuable à Suger. Le fossé qui précède la porte est comblé au 17e siècle et le pont-levis est alors supprimé. Le procès verbal de visite des bâtiments abbatiaux par Robert de Cotte daté de 1689 précise par ailleurs que "le gros pavillon? formant l’entrée principalle avec deux tours aux encongnures applicqué par bas au pasage de la porte cochère, des prisons et cachots, d’un escallier hors œuvre montant à un estage quarré composé d’un auditoire [utilisé par le baili de Saint-Denis depuis 1590], chambre de conseil dans la tour d’une autre chambre et cabinet dans l’autre tour au dessus duquel estage il y a un grenier. Plus un autre bastiment servant de logement au geollier et portier applicqué par bas à une cuisine au dessus de laquelle il y a deux chambres et des greniers au dessus le tout couvert de thuisles". Au sud de la porte se trouve la maison de l’Aumône. Citée en 1668, elle est décrite dans un procès verbal de visite de 1695 comme "un bastiment contenant par bas une grande salle appelée l’Aumosne, de six travées de profondeur, au milieu de laquelle sont six colonnes de pierres pour soustenir le plancher attendu sa grande estendue. Une petite chapele à costé, un sellier [sic] derrière, et à costé un escalier à deux noyaux. Deux chambres à cheminées au-dessus, et à costé une grande pièce au-dessus de l’Aumosne de quatre travées aussy avec colonnes de pierre et chambre à cheminées de deux travées et grenier au-dessus couvert de tuiles". La porte de l’abbaye est démolie en 1778.

Organisme
Unité d'archéologie de Saint-Denis
Date de rédaction
30/01/2006
Code site
066s131
Date de découverte ou d'enquête
1996
Source
carte archéologique départementale
État de découverte
structuré
Niveau d'interprétation
site fonctionnel
Précision emprise
localisation et extension connues
Qualification de datation
période(s) d'occupation
Appréciation de localisation
1/2000
Nature du site
enfoui
État actuel
inconnu
Contexte mobilier
sans objet
Chronologie début
Bas Moyen Age
Chronologie fin
Epoque moderne
Datation initiale
1364
Datation finale
1778
Qualification datation initiale
création au plus tôt
Qualification datation finale
disparition

Illustrations

Abbaye de Saint-Denis, vue de la porte principale dite porte de Suger, de la maison de l’Aumône (à droite de la porte en entrant), du logis du prévôt portier (à gauche de la porte en entrant), du logis du courtilller (au-dessus du logis du portier)

Abbaye de Saint-Denis, vue de la porte principale dite porte de Suger, de la maison de l’Aumône (...)
N° 3464 - jpg - 600 × 450 pixels Détails
Crédits © Bibliothèque nationale de France
Dimensions 600 × 450 pixels
Résolution 0.3 Mpx
Poids 9.8 ko
Date 23 février 2006
Fichier 3464_pleinecran.jpg
Type d’étude et de recherche

Localisation
Notices liées