066s148

A-En 1828, Debret a dégagé, devant la façade de l’abbatiale de Saint-Denis, des maçonneries attribuées aux deux états d’un pont-levis : "Pavage executé en avant du perron du portail : en fouillant cette partie pour égaliser le sol on trouva les fondations de deux tours, d’un mur de fossée et l’indication d’un pont-levis, dont la gouture [sic] inférieure était encore parfaitement indiqué. Ce mur de fossé que je fis fouiller jusqu’à 12 pieds de profondeur et seulement pour le reconnaître, existe dans l’alignement des bornes de granit qui forment en ce moment l’enceinte du perron".
B-Cette construction est identifiable à l’une des portes de l’enceinte de l’abbaye. Les fossés de l’église et le pont du même nom sont mentionnés en 1444-1445. En 1483, le pont de l’Eglise est refait. Ce dispositif est figuré sur le "Pourtraict de la ville Sainct Denis en France" de Belleforest en 1575. Doublet 1625 précise que le pont a disparu, que les fossés sont comblés mais que le parvis subsiste. A la fin du 18e siècle, le "Recueil d’anecdotes et autres objets curieux relatifs à l’histoire de l’abbaye royale de Saint-Denis en France" d’Albert Gauthier rapporte qu’’Il y avoit cy devant un mur en face du portail de l’abbaye, ce qui formoit une petite cour longue, et qui garantissoit les portes de bronze pendant la nuit. Au milieu du mur étoit une grosse porte à panneaux antiques en forme de lozanges avec de très gros clous, dont les têtes étoient apparentes sur différens petits lozanges appliqués eou figurés s’ils étoient pris dans l’épaisseur du bois. Cette grosse porte étoit en face de celle de bronze du milieu. Au milieu de cette grosse porte, laquelle étoit en pierres, je veux dire ce qui accompagnoit la porte de bronze, étoit une espèce de boulin de fer qui se partageait en deux, et s’ouvroit par un cadenas comme sous la voûte du Châtelet à Paris, pour empêcher les voitures de passer, et ne s’ouvroit que lorsque les circonstances l’exigeoient, comme pour des tentures pour les services, ainsi que pour d’autres objet qu’il étoit urgent de faire entre. (…) Ce mur, et le fort massif entourés de deux petites tourelles et dont cette forte porte faisoit le centre, furent démolis en 1770 ou 1771, temps ou l’on fit le parvis accompagné de bornes de pierres, tel que nous l’avons connus".

Organisme
Unité d'archéologie de Saint-Denis
Date de rédaction
07/02/2006
Code site
066s148
Date de découverte ou d'enquête
1996
Source
carte archéologique départementale
État de découverte
structuré
Niveau d'interprétation
site fonctionnel
Précision emprise
localisation et extension connues
Qualification de datation
période(s) d'occupation
Appréciation de localisation
1/2000
Nature du site
enfoui
État actuel
inconnu
Contexte mobilier
sans objet
Chronologie début
Bas Moyen Age
Chronologie fin
Haut Moyen Age
Datation initiale
1444
Datation finale
1772
Qualification datation initiale
première attestation
Qualification datation finale
disparition

Illustrations

"Pourtraict de la ville Sainct Denis en France" (détail)

"Pourtraict de la ville Sainct Denis en France" (détail) ; vue de la porte de l’abbaye ouvrant? (...)
N° 3445 - jpg - 600 × 450 pixels Détails
Crédits © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 600 × 450 pixels
Résolution 0.3 Mpx
Poids 9.8 ko
Date 13 février 2006
Fichier 3445_pleinecran.jpg
Type d’étude et de recherche

Localisation
  • place Victor Hugo
Dénomination

Notices liées