Archéosite de la Haute-Ile : session 2021

Archéosite de la Haute-Ile : session 2021

9 mars 2021 , par Caroline Hoerni, Guillaume Huitorel

L’archéosite ouvrira ses portes le 9 mai 2021 pour la nouvelle saison

L’archéosite de la Haute-Île ouvrira à partir du 9 mai 2021, tous les dimanches après-midi, de 13h30 à 18h.
Nous avons hâte de vous retrouver - sous réserve de restrictions sanitaires, mais cela, nous commençons tous à en avoir l’habitude !

Le 9 mai : une journée sous le signe des femmes

Pour sa grande ouverture, l’équipe de l’archéosite a choisi de mettre les femmes en vedette, ou, plus exactement, de leur donner une voix et une visibilité. Le thème choisi est celui des femmes bâtisseuses !

A cette occasion, trois chercheuses parleront de femmes bâtisseuses : des femmes qui ont contribué à l’aménagement de l’espace urbain dans les villes antiques, médiévales et contemporaines . Ayons à l’esprit que les femmes, à travers toute l’histoire, sont bien présentes dans la sphère publique… mais elles ont été invisibilisées par nos sociétés patriarcales. Pour cette raison, nous avons généralement en tête l’idée que les femmes restaient gentiment à la maison. Or, il n’en est rien ! Depuis les années 1970, l’histoire des femmes se développe, et, aujourd’hui l’analyse de la documentation historique et des vestiges archéologique permettent progressivement de rendre aux femmes la place qu’elles occupaient dans les sociétés anciennes. A vrai dire, notre société actuelle ne met pas non plus les femmes que les hommes : ne serait-ce que dans cet Atlas du patrimoine, le travail des femmes architectes est largement moins documenté que celui des hommes architectes ; notre collègue Magali Malochet viendra réparer cette injustice en présentant le travail de quelques femmes architectes sur le territoire de la Seine-Saint-Denis. Pour la petite histoire, nous voulions trouver un titre rigolo pour désigner le cycle de rencontres avec des scientifique que nous proposerons toute la saison sur divers thèmes : nous avons choisi "Adopte un chercheur·se"... en imaginant que tout cela pourrait déboucher sur une belle histoire d’amour entre Vous et l’Histoire (si ce n’est pas encore le cas, bien entendu !) Pour visionner quelques images de réalisations architecturales de femmes architectes à Villetaneuse, suivez le lien.

Vous découvrirez également une exposition sans complaisance sur les attitudes sexistes vexatoires, insultantes, discriminantes, que subissent les femmes archéologues dans l’exercice de leur métier, de la part de leurs collègues masculins. Les commissaires de l’exposition proposeront des visites guidées. "Archéo-sexisme", quézaco ? une présentation de cette exposition, qui a beaucoup tourné dans différentes universités et institutions, est disponible en suivant le lien.

Réservez vos activités !
Adoptez des chercheur·se·s c’est par ici !
Visites guidées de l’exposition Archéo-sexisme : c’est par là !

Histoire des femmes, femmes dans l’histoire : pour aller plus loin
Un passionnant podcast vous présente le parcours et le travail de l’une des plus grandes historiennes des femmes, Michelle Perrot : lien vers FranceInter
La chaîne Virago vous entraîne à la rencontre de quelques femmes qui "ont fait" l’histoire, à travers d’excellentes vidéos : lien vers YouTube

Avril : nous vous faisons un archéosite tout beau, tout propre !

Une femme bâtisseuse ?
Avant d’ouvrir, la maison danubienne doit se refaire une beauté. Cristina s’attaque à la réfection du clayonnage, le tressage de branches surlequel se pose ensuite le torchis (mélange de terre, de paille et d’eau) qui forme les murs de la maison.
Tout est bien vert à l’archéosite. Dans notre champs, engrain, amidonnier et froment sont en train de grandir !

L’archéosite a besoin d’une grande toilette : il faut débroussailler la forêt, rénover les murs de la maison danubienne, balayer le sol, laver les panneaux d’exposition… Après les brebis qui ont bien entretenu la pelouse, c’est au tour des humains de s’y mettre. En effet, les brebis sont retournées dans la friche du parc de la Haute-Île. Si elles ont laissé une herbe bien coupée, elles n’ont pas pris soin de nettoyer la maison danubienne en partant. C’est donc à l’équipe du bureau du patrimoine archéologique de préparer la maison danubienne pour accueillir les visiteurs !

Les médiateurs et les médiatrices de l’archéosite vont bientôt reprendre du service : tee-shirt, casquette et masque sont prêts pour leur rentrée. Notre "kit médiateur.rice" est prêt : ainsi équipés de vêtements au logo "Archéologie en Seine-Saint-Denis", vous ne pourrez pas nous manquer !

Février - mars : les brebis sont sur l’archéosite, nous bouclons de la programmation 2021 et nous posons de nouveaux panneaux de signalétique? !

Nous apportons en ce moment les dernières touches à la programmation 2021, qui sera prochainement en ligne. Nous vous promettons un programme? riche et plaisant : pour cette 14e saison, des démonstrations, des balades, des spectacles et des rencontres avec des chercheur·se·s vous feront voyager non seulement dans le passé, mais aussi dans le monde peu connu de la recherche scientifique.

Cette année encore l’équipe de l’archéosite vous invite à prendre du recul et à observer en arrière quelques-unes des grandes questions qui agitent notre époque : nous réfléchirons ensemble à l’impact de nos modes de vie sur notre environnement - qu’il s’agisse de l’exploitation des ressources naturelles ou de la durabilité des systèmes agricoles ; nous examinerons diverses techniques et matériaux de construction ; nous nous demanderons quelle place, quelle attention sont portées aux défunt·e·s ; enfin, nous donnerons un peu plus de visibilité aux grandes oubliées de l’histoire : les femmes.

En attendant la réouverture de l’archéosite, l’équipe du bureau du patrimoine archéologique de la Seine-Saint-Denis prépare tout pour vous accueillir !

Des panneaux de signalétique tout beaux tout neufs ont été installés à l’archéosite afin de mieux vous informer : y seront affichés les jours et horaires d’ouverture et la programmation.

Notre clin d’oeil hivernal ? Alors que la bergerie située dans la friche du parc de la Haute-Île était menacée par la crue de la Marne, six jolies brebis sont venues passer quelques jours à l’archéosite ! Il semble bien qu’elles ont apprécié cette incursion dans le passé... L’archéosite étant légèrement surélevé, rarement inondé - sauf en cas de crue très importante - les animaux y sont à pieds secs, ou plutôt, à pattes sèches, et l’équipe du parc de la Haute-Île peut y déplacer les brebis qui y sont en sécurité.

Informations pratiques
Retrouvez iciles informations d’accès, l’agenda et divers renseignements sur le parc départemental de la Haute-Île.