Avenue du Maréchal Juin Ancien chemin de Bagnolet à Pantin, elle est une des voies les plus anciennes de la commune, redressée et élargie au moment de l’ouverture du boulevard de la Liberté, dans la partie correspondant à l’avenue des Combattants d’Afriq

6 juillet 2006

Document :

JPEG - 9.8 ko
Avenue du Maréchal Juin
Ancien chemin de Bagnolet à Pantin, elle est une des voies les plus anciennes de la commune, redressée et élargie au moment de l’ouverture du boulevard de la Liberté, dans la partie correspondant à l’avenue des Combattants d’Afriq
Avenue du Maréchal Juin
Ancien chemin de Bagnolet à Pantin, elle est une des voies les plus anciennes de la commune, redressée et élargie au moment de l’ouverture du boulevard de la Liberté, dans la partie correspondant à l’avenue des Combattants d’Afrique du nord et dans les années 19.. pour la suite. La première partie était bordée, à l’ouest par les usines Rozières et à l’est par le parc du même nom. Ce dernier, inscrit dans le triangle formé par l’avenue, la rue de Paris et la rue Léon Renault, sera d’abord amputé des parcelles longeant la rue de Paris vers 1930 pour y construire des immeubles. Le reste du square disparaîtra au profit de constructions de logements après guerre. Les cartes postales du début du XXe siècle nous restituent une image parfaitement bucolique de cette rue. Image bien différente aujourd’hui. L’avenue des Combattants d’Afrique du nord est bordée d’immeubles hauts, de différentes époques. Les plus intéressants sont sans doute ceux construit a les années 1930 et notamment celui à l’angle de la rue de Paris (045INV---)
N°2 (045INV---) : immeuble à R+6, pan coupé, 6 travées sur l’avenue, 1 sur le pan coupé et 2 rue de Paris. La façade la plus décorée est celle de l’avenue. Elle est rythmée verticalement par deux oriels couronnés au dernier étage de balcons couverts. La façade de la rue de Paris est lisse? ?. Les murs sont en brique avec une ornementation en ciment moulé très représentative du mouvement art déco : frise à motif de fleurs stylisées courant au niveau du 5e étage sous le bandeau, base des oriels arrondis et ornés des même motifs. Les appuis de fenêtres sont en fonte moulée mêlant motif géométrique et fleurs stylisées. Le rez-de-chaussée à bossage est revêtu d’une enduit. La porte d’entrée est en fer et verre, elle reprend les mêmes motifs. Le linteau? ? est orné d’un panneau de ciment moulé comportant des motifs de fleur et d’éventails très stylisés. René Tanalias architecte à Pantin. Ronteix Fres entrepreneurs Pré Saint-Gervais. Inscription sur la façade.
Photo Marie-Françoise Laborde © Département de la Seine-Saint-Denis
Descriptif

Avenue du Maréchal Juin
Ancien chemin de Bagnolet à Pantin, elle est une des voies les plus anciennes de la commune, redressée et élargie au moment de l’ouverture du boulevard de la Liberté, dans la partie correspondant à l’avenue des Combattants d’Afrique du nord et dans les années 19.. pour la suite. La première partie était bordée, à l’ouest par les usines Rozières et à l’est par le parc du même nom. Ce dernier, inscrit dans le triangle formé par l’avenue, la rue de Paris et la rue Léon Renault, sera d’abord amputé des parcelles longeant la rue de Paris vers 1930 pour y construire des immeubles. Le reste du square disparaîtra au profit de constructions de logements après guerre. Les cartes postales du début du XXe siècle nous restituent une image parfaitement bucolique de cette rue. Image bien différente aujourd’hui. L’avenue des Combattants d’Afrique du nord est bordée d’immeubles hauts, de différentes époques. Les plus intéressants sont sans doute ceux construit a les années 1930 et notamment celui à l’angle de la rue de Paris (045INV---)
N°2 (045INV---) : immeuble à R+6, pan coupé, 6 travées sur l’avenue, 1 sur le pan coupé et 2 rue de Paris. La façade la plus décorée est celle de l’avenue. Elle est rythmée verticalement par deux oriels couronnés au dernier étage de balcons couverts. La façade de la rue de Paris est lisse?. Les murs sont en brique avec une ornementation en ciment moulé très représentative du mouvement art déco : frise à motif de fleurs stylisées courant au niveau du 5e étage sous le bandeau, base des oriels arrondis et ornés des même motifs. Les appuis de fenêtres sont en fonte moulée mêlant motif géométrique et fleurs stylisées. Le rez-de-chaussée à bossage est revêtu d’une enduit. La porte d’entrée est en fer et verre, elle reprend les mêmes motifs. Le linteau? est orné d’un panneau de ciment moulé comportant des motifs de fleur et d’éventails très stylisés. René Tanalias architecte à Pantin. Ronteix Fres entrepreneurs Pré Saint-Gervais. Inscription sur la façade.

Crédits
Photo Marie-Françoise Laborde © Département de la Seine-Saint-Denis

Image :

Source
prise de vue directe
Date de création - date de prise de vue
2006