Aveu du fief de Moucel par Mahiet de Villemeroy - 1404, 19 août

Titre
Aveu du fief de Moucel par Mahiet de Villemeroy
Type de document
source_ecrite
Date d’Édition
1404, 19 août
Service producteur
Service du patrimoine culturel de la Seine-Saint-Denis
Texte

En dépit des importantes acquisitions réalisées par l’abbaye de Saint-Denis à Tremblay-en-France aux 13e siècle et 14e siècle, une partie du finage de Tremblay-en-France ne fait toujours pas partie de sa seigneurie à la fin du Moyen Age. Le fief du Moucel et de Mortery est attesté pour la première fois en 1328 (AN S*2347). Il dépend de la seigneurie de Chantilly possédé au 13e siècle par le lignage des Bouteillers de Senlis, des proches du roi, par ailleurs vassaux de l’abbaye pour leur fief de Villepinte. En 1386, la seigneurie de Chantilly est acheté par Pierre d’Orgemont, conseiller au Parlement, président, puis chancelier de France, l’un des exemples les plus abouti de ces bourgeois enrichi au service du roi. Cet aveu et dénombrement est rendu à son petit-fils, Pierre III. Le fief consiste en un hôtel et son jardin sis au Grand Tremblay et appelé le Moucel, une masure et son jardin au Petit Tremblay, près de l’église, nommée la maison et jardin de Mortery, trois arrière-fiefs à Tremblay dont la contenance n’est pas précisé, un petit domaine de dix hectares, les droits seigneuriaux et la justice, en particulier la haute justice.

Localisation
Archives nationales, Paris
Cote
S 2326
Vedette
an s 2326

Illustrations

Aveu du fief de Moucel par Mahiet de Villemeroy

N° 1026007 - jpg - 758 × 767 pixels Détails
Crédits Crédits non renseignés
Dimensions 758 × 767 pixels
Résolution 0.6 Mpx
Poids 471.6 ko
Date 14 novembre 2016
Fichier bandicam_2018-06-07_17-16-07-835.jpg
  • Aveu du fief de Moucel par Mahiet de Villemeroy
Chronologies

Organisations