Aveu du fief de la mairie de Tremblay-en-France par Guillaume le Truand - 1353

Titre
Aveu du fief de la mairie de Tremblay-en-France par Guillaume le Truand
Type de document
source_ecrite
Date d’Édition
1353
Texte

En 1230, la mairie de Tremblay est détenu par Jean de Tremblay, chevalier. Dans la première moitié du 14e siècle, la mairie de Tremblay est tenu, de même, par un petit lignage chevaleresque, les le Truant. En 1306, le fief de la mairie consiste, à l’instar de la mairie de Villepinte, en profits divers - conservation des amendes, taxe sur les arrêts, saisines, bornages et ajournements, rouage des plâtrières, prélèvement sur les cens ainsi qu’en un versement annuel de blé et d’avoine assis sur la grange. Le fief comporte également la sergenterie, c’est à dire l’exercice de la fonction de sergent, l’agent d’exécution de la mairie. Guillaume le Truant est également vassal de l’abbaye pour un autre fief consistant en un hôtel, ultérieurement nommé l’hôtel des Tournelles.

Collation de l’article ou du chapitre
p. 1007-1008
Localisation
Archives nationales, Paris
Cote
S*2439
Vedette
an s*2439b

Documents

Aveu du fief de la mairie de Tremblay-en-France par Guillaume le Truand

N° 1025997 - pdf Détails
Crédits Crédits non renseignés
Poids 52 ko
Date 14 novembre 2016
Fichier an_s_2439b.pdf