Biscuiterie Belin ; la Rochette Cenpa

Biscuiterie Belin ; la Rochette Cenpa

15 novembre 2018 , par Antoine Furio

Répartis sur un terrain délimité par les rues Charles Graindorge et Gambetta, les bâtiments qui abritent aujourd’hui un hôtel d’activité et le comité régie d’entreprise RATP sont les témoins reconvertis de l’ancienne biscuiterie Belin. Berceau historique de la maison créée en 1902, le site n’est attaché aux fameux biscuits qu’une courte période. La société mise en faillite en 1929, l’usine est rachetée par la papeterie Cenpa et le constructeur d’instruments de mesure Lutrana qui y poursuivent leurs activités jusqu’au début des années 1980. Malgré d’importantes transformations, ces architectures révèlent les grandes phases d’évolution de l’entreprise Belin et portent encore les signes d’un établissement voulu par son fondateur un symbole de réussite et de modernité.
Réalisée en plusieurs phases de 1906 à 1923, elle est principalement l’œuvre de Charles Adda (1873-1938). En sollicitant cet « architecte mondain », diplômé des Beaux-Arts (1901), davantage concepteur d’hôtels particuliers que d’édifices industriels, Gustave Belin traduit les ambitions qu’il nourrit pour son entreprise. Architecture de représentation, son usine doit avant tout être une vitrine. Emblématique à la fois de la singularité de sa production, le biscuit étant considéré à l’époque comme un mets de luxe, et de la réussite de son affaire, elle doit également offrir au site un réel statut urbain censé le dissocier des autres établissements. Belin désire installer à Bagnolet ce que son concurrent LU a conçu à Nantes à plus grande échelle.
Dès les premières ébauches cette vision idéalisée de l’usine apparaît nettement, Adda en reprend les stéréotypes traditionnels : cheminée fumante placée dans l’axe de symétrie des ateliers, perspectives avantageuses et parfaite cohérence des modénatures. Si dans les faits l’ensemble ne sera pas intégralement réalisé, les effets recherchés sont obtenus.
Inspirées du vocabulaire de l’architecture domestique bourgeoise, les constructions sont soulignées d’ornements de style néo-Louis XIII. Pour le premier atelier édifié en 1906, les deux halles métalliques sont dissimulées derrière une façade monumentale de briques rouges aux décors de ciment blanc employés en crénelages d’angle harpés et encadrements des baies à clefs saillantes. Un fronton massif dans lequel s’inscrit la raison sociale de l’entreprise termine alors la composition.
A sa droite une seconde halle également en métal est édifiée en 1908. Recevant les réserves de boites de fer blanc utilisés pour l’emballage, l’atelier s’élève sur deux niveaux. Reprenant des modénatures identiques, la façade se distingue de la précédente par ses hautes baies en arc de plein-cintre qui apportent une lumière naturelle au cœur des magasins.
A l’emplacement de la troisième tranche prévue initialement, est construit en 1917 un atelier à deux niveaux finalement plus modeste. Si le vocabulaire est simplifié, les façades de briques ne sont pas exemptes de recherches esthétiques, marquées notamment par une succession de pilastres saillants disposés entre chaque travée? de baies. Cette cohérence disparaît rapidement suite à la construction d’un bâtiment de trois niveaux à usage de dépôt et bureaux dont les imposantes structures métalliques rivetées hourdies de briques s’avancent sur cour en dissimulant une partie de l’atelier. Ce dernier préserve néanmoins au-delà de sa forme un double intérêt pour la compréhension de l’histoire de l’établissement et de son évolution architecturale. Signe de l’expansion de l’entreprise durant la Première guerre mondiale, il préfigure également une architecture plus rationnelle mise en œuvre en 1920 en accompagnement d’une modernisation des équipements.
Le développement des activités de Belin démarré au début des années 1910 s’accentue lors du conflit mondial. Les biscuiteries réquisitionnées en faveur de le Défense nationale, notre industriel converti une partie de sa production aux pains de guerre pour lesquels des aménagements sont rendus nécessaires. L’extension reprend verticalement un process identique à celui mis en place horizontalement dans le premier atelier. Les matières premières (œufs, lait, farine, beurre, matières grasses, arômes) et le charbon pour les fours sont entreposés au sous-sol avant de rejoindre le rez-de-chaussée où sont réalisées les préparation et fabrication. Les ingrédients mélangés dans un pétrin donnent une pâte qui passe par la suite dans quatre laminoirs pour obtenir une épaisseur uniforme, puis de là à une machine de découpe et enfin aux deux grands fours de cuisson. Un monte charge desservant les différents niveaux du bâtiment apporte les biscuits des fours au magasin du premier étage, lui-même accolé aux bureaux de l’entreprise.
Construit en structure? béton, percé de grandes baies vitrées et couvert d’un toit-terrasse, l’ensemble annonce un tournant dans la perception de l’architecture industrielle par Gustave Belin. Probable dernière réalisation de Charles Adda pour l’entreprise, sa vision pittoresque du bâtiment s’efface progressivement devant une modernité plus rationnelle qui triomphe au lendemain du conflit.
Dynamisé par l’industrie de guerre et la démocratisation du biscuit, Belin décide d’accroître ses capacités de productions par une politique d’extension et de modernisation de ses équipements. Son association avec Henri Gibier et Emile Billet en 1920 lui permet de réunir les capitaux nécessaires à la fondation de la SA biscuits Belin et à ses projets de travaux. Dans le prolongement du site existant, sur un terrain récemment acquis au 138 de l’avenue Gambetta, est alors érigée la nouvelle usine. Réalisé entièrement en ossature de béton laissée apparente, et composé de 25 travées chacune hourdie d’une allège? de brique surmontée d’une grande baie, l’ensemble frappe par sa conception épurée. Parallélépipède massif, œuvre vraisemblable d’un ingénieur, seul un bandeau situé en attique sur lequel figure « BISCUITS BELIN » en lettres de ciment moulé (aujourd’hui disparu) apporte sa singularité au lieu. Pourtant l’atelier s’avère le nouveau symbole de l’entreprise au point d’en faire figurer une représentation sur les grandes boites de biscuits. Mais ce n’est pas autant l’architecture qui est porteuse d’une image valorisante que les équipements modernes qu’elle renferme. Au-delà des bureaux qui s’installent sur l’aile droite, le bâtiment reçoit une minoterie capable de fournir 30 T de farine par jour ainsi que des gazogènes qui alimentent les nouveaux fours. Des investissements considérables ont permis l’acquisition de laminoirs en continue qui regroupent dans une seule machine les étapes de pétrissage, laminage et découpage de la pâte. Également équipée de 21 fours à gaufrettes, 13 fours à pain d’épices et 27 découpoirs, l’usine produit quotidiennement en 1925 de 20 à 30 000 kilos de biscuits, l’équivalent de la maison Olibet à Suresnes, l’une des plus importantes de la région. Néanmoins, si les phases d’expansions et de modernisation ont permis d’accentuer la productivité de l’entreprise, elles ont contribué à son endettement qui la pousse finalement à la faillite. Échec rattrapée deux ans plus tard par la fondation d’une nouvelle biscuiterie à Château-Thierry.
Mais à Bagnolet, les 400 personnes travaillant sur place en 1929 sont renvoyés, confirmant les craintes émises dès 1928 par la presse syndicale à l’égard de « cette grande boîte patronale ». Vu par certains observateurs comme un lieu d’exploitation ouvrière, elle aurait nourrit sa propre perte par des politiques sociales jugées scandaleuses venant aggraver les erreurs industriels. Symbole tangible de la perception duale de l’aventure Belin à Bagnolet, la maison de maître située face à l’usine figure à la fois comme l’expression d’une oppression patronale et un objet architectural d’une rare qualité sur la ville.
Construite en 1907 par Charles Adda, ce pavillon? de deux étages au plan en L est édifié en maçonnerie de briques sur un soubassement de meulière. Sur les façades enduites de mouchetis tyrolien ocre, les briques blanches et rouges disposées en alternance forment angles de chaînage? harpé. Les arcs de décharges des fenêtres du rez-de-chaussée sont soulignés de briques rouges et d’autres émaillées émeraudes. Des compositions identiques se retrouvent au dessus des linteaux du premier étage ainsi qu’au niveau de la corniche? qui parcourt tout le pavillon. Le toit à la Mansart, recouvert d’ardoises plates, est percé de lucarnes à fronton en bois d’inspiration art nouveau?. Des cabochons en céramiques émaillées émeraudes, disposés entre le premier et le second niveau, animent la façade d’une touche de couleur supplémentaire. Si le rapprochement entre la maison et l’usine reconvertie n’est pas immédiatement lisible, quelques similitudes le rappel notamment par les jeux de polychromie de briques.
Collectif, Belin, 90 ans de passion, Belin SA, 1992

GENUITE (Magali), Charles Adda : architecte mondain du début du XXe siècle, maîtrise d’histoire contemporaine sous la direction de F. Hamon et B. Foucart, Paris IV, 1997.

Fonds Charles Adda Institut Français d’Architecture
IFA 218 ; IFA 177 ; IFA 181

Date de construction
1906
Organisme
service du patrimoine culturel de la Seine-Saint-Denis
Date de rédaction
2005
Code site
006inv018
Date de découverte ou d'enquête
2005
Source
inventaire départemental
Auteur
Charles Adda (architecte)
Qualification de datation
campagne(s) de construction
Date initiale
1900
Date de fin
1924
Intérêt
remarquable

Illustrations

Projet non réalisé de l’’usine Belin, 1910

Projet non réalisé de l’’usine Belin, 1910
N° 27992 - jpg - 600 × 450 pixels Détails
Crédits © DAF - Cité de l'architecture et du patrimoine, Centre des archives du patrimoine du XXe siècle
Dimensions 600 × 450 pixels
Résolution 0.3 Mpx
Poids 9.8 ko
Date
Fichier 27992_pleinecran.jpg

Plan en coupe, élévations et de façades de la première usine Belin, 1908.

Plan en coupe, élévations et de façades de la première usine Belin, 1908.
N° 27993 - jpg - 600 × 395 pixels Détails
Crédits © DAF - Cité de l'architecture et du patrimoine, Centre des archives du patrimoine du XXe siècle
Dimensions 600 × 395 pixels
Résolution 0.2 Mpx
Poids 9.8 ko
Date
Fichier 27993_pleinecran.jpg

Projet non réalisé de l’usine Belin, 1910

Projet non réalisé de l’usine Belin, 1910
N° 27994 - jpg - 600 × 450 pixels Détails
Crédits © DAF - Cité de l'architecture et du patrimoine, Centre des archives du patrimoine du XXe siècle
Dimensions 600 × 450 pixels
Résolution 0.3 Mpx
Poids 9.8 ko
Date
Fichier 27994_pleinecran.jpg

Plan de la façade principale de l’extension de l’usine Belin, 1916.

Plan de la façade principale de l’extension de l’usine Belin, 1916.
N° 27995 - jpg - 600 × 344 pixels Détails
Crédits © DAF - Cité de l'architecture et du patrimoine, Centre des archives du patrimoine du XXe siècle
Dimensions 600 × 344 pixels
Résolution 0.2 Mpx
Poids 9.8 ko
Date
Fichier 27995_pleinecran.jpg

Plan en coupe du sous-sol de l’extension de l’usine Belin, 1916.

Plan en coupe du sous-sol de l’extension de l’usine Belin, 1916.
N° 27996 - jpg - 600 × 450 pixels Détails
Crédits © DAF - Cité de l'architecture et du patrimoine, Centre des archives du patrimoine du XXe siècle
Dimensions 600 × 450 pixels
Résolution 0.3 Mpx
Poids 9.8 ko
Date
Fichier 27996_pleinecran.jpg

Plan en coupe du rez-de-chaussée de l’extension de l’usine Belin, 1916.

Plan en coupe du rez-de-chaussée de l’extension de l’usine Belin, 1916.
N° 27997 - jpg - 600 × 450 pixels Détails
Crédits © DAF - Cité de l'architecture et du patrimoine, Centre des archives du patrimoine du XXe siècle
Dimensions 600 × 450 pixels
Résolution 0.3 Mpx
Poids 9.8 ko
Date
Fichier 27997_pleinecran.jpg

Plan en coupe du sous-sol de l’extension de l’usine Belin, 1915.

Plan en coupe du sous-sol de l’extension de l’usine Belin, 1915.
N° 27998 - jpg - 600 × 508 pixels Détails
Crédits © DAF - Cité de l'architecture et du patrimoine, Centre des archives du patrimoine du XXe siècle
Dimensions 600 × 508 pixels
Résolution 0.3 Mpx
Poids 9.8 ko
Date
Fichier 27998_pleinecran.jpg

Plan en coupe du premier étage de l’extension de l’usine Belin, 1916.

Plan en coupe du premier étage de l’extension de l’usine Belin, 1916.
N° 27999 - jpg - 600 × 450 pixels Détails
Crédits © DAF - Cité de l'architecture et du patrimoine, Centre des archives du patrimoine du XXe siècle
Dimensions 600 × 450 pixels
Résolution 0.3 Mpx
Poids 9.8 ko
Date
Fichier 27999_pleinecran.jpg

Plan en coupe du rez-de-chaussée de l’extension de l’usine Belin, 1916.

Plan en coupe du rez-de-chaussée de l’extension de l’usine Belin, 1916.
N° 28000 - jpg - 600 × 349 pixels Détails
Crédits © DAF - Cité de l'architecture et du patrimoine, Centre des archives du patrimoine du XXe siècle
Dimensions 600 × 349 pixels
Résolution 0.2 Mpx
Poids 9.8 ko
Date
Fichier 28000_pleinecran.jpg

Plan de façade, en coupes et élévations d’un projet non réalisé d’extension de l’usine Belin, 1914.

Plan de façade, en coupes et élévations d’un projet non réalisé d’extension de l’usine Belin, (...)
N° 28001 - jpg - 600 × 423 pixels Détails
Crédits © DAF - Cité de l'architecture et du patrimoine, Centre des archives du patrimoine du XXe siècle
Dimensions 600 × 423 pixels
Résolution 0.3 Mpx
Poids 9.8 ko
Date
Fichier 28001_pleinecran.jpg

Plan du projet non réalisé de façade de l’usine Belin, 1910

Plan du projet non réalisé de façade de l’usine Belin, 1910
N° 28002 - jpg - 600 × 450 pixels Détails
Crédits © DAF - Cité de l'architecture et du patrimoine, Centre des archives du patrimoine du XXe siècle
Dimensions 600 × 450 pixels
Résolution 0.3 Mpx
Poids 9.8 ko
Date
Fichier 28002_pleinecran.jpg

Plan en coupes et élévations de l’extension de l’usine Belin, 1908.

Plan en coupes et élévations de l’extension de l’usine Belin, 1908.
N° 28003 - jpg - 392 × 600 pixels Détails
Crédits © DAF - Cité de l'architecture et du patrimoine, Centre des archives du patrimoine du XXe siècle
Dimensions 392 × 600 pixels
Résolution 0.2 Mpx
Poids 9.8 ko
Date
Fichier 28003_pleinecran.jpg

Plan façades et élévations de l’extension de l’usine Belin, 1908.

Plan façades et élévations de l’extension de l’usine Belin, 1908.
N° 28004 - jpg - 600 × 375 pixels Détails
Crédits © DAF - Cité de l'architecture et du patrimoine, Centre des archives du patrimoine du XXe siècle
Dimensions 600 × 375 pixels
Résolution 0.2 Mpx
Poids 9.8 ko
Date
Fichier 28004_pleinecran.jpg

Plan façades et coupes du logement de M. Belin, 1907.

Plan façades et coupes du logement de M. Belin, 1907.
N° 28005 - jpg - 450 × 600 pixels Détails
Crédits © DAF - Cité de l'architecture et du patrimoine, Centre des archives du patrimoine du XXe siècle
Dimensions 450 × 600 pixels
Résolution 0.3 Mpx
Poids 9.8 ko
Date
Fichier 28005_pleinecran.jpg

Plan d’ensemble du projet non entiérement réalisé d’usine pour M. Belin, 1910

Plan d’ensemble du projet non entiérement réalisé d’usine pour M. Belin, 1910
N° 28006 - jpg - 450 × 600 pixels Détails
Crédits © DAF - Cité de l'architecture et du patrimoine, Centre des archives du patrimoine du XXe siècle
Dimensions 450 × 600 pixels
Résolution 0.3 Mpx
Poids 9.8 ko
Date
Fichier 28006_pleinecran.jpg

Photographie de la façade de l’extension de l’usine Belin réalisée au début des années 1920, et sa flotte de caminoettes de livraison.

Photographie de la façade de l’extension de l’usine Belin réalisée au début des années 1920, et sa (...)
N° 28007 - jpg - 600 × 335 pixels Détails
Crédits Belin SA
Dimensions 600 × 335 pixels
Résolution 0.2 Mpx
Poids 9.8 ko
Date
Fichier 28007_pleinecran.jpg

Vue en perspective idéalisée de l’usine Belin au milieu des années 1920.

Vue en perspective idéalisée de l’usine Belin au milieu des années 1920.
N° 28008 - jpg - 600 × 423 pixels Détails
Crédits Belin SA
Dimensions 600 × 423 pixels
Résolution 0.3 Mpx
Poids 9.8 ko
Date
Fichier 28008_pleinecran.jpg

Belin ; la Rochette Cenpa - Bagnolet

N° 11266 - jpg - 600 × 450 pixels Détails
Crédits Photo Antoine Furio © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 600 × 450 pixels
Résolution 0.3 Mpx
Poids 9.8 ko
Date 15 octobre 2006
Fichier 11266_pleinecran.jpg

Belin ; la Rochette Cenpa - Bagnolet

N° 11267 - jpg - 450 × 600 pixels Détails
Crédits Photo Antoine Furio © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 450 × 600 pixels
Résolution 0.3 Mpx
Poids 9.8 ko
Date 15 octobre 2006
Fichier 11267_pleinecran.jpg

Belin ; la Rochette Cenpa - Bagnolet

N° 11268 - jpg - 600 × 450 pixels Détails
Crédits Photo Antoine Furio © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 600 × 450 pixels
Résolution 0.3 Mpx
Poids 9.8 ko
Date 15 octobre 2006
Fichier 11268_pleinecran.jpg

Belin ; la Rochette Cenpa - Bagnolet

N° 11269 - jpg - 600 × 450 pixels Détails
Crédits Photo Antoine Furio © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 600 × 450 pixels
Résolution 0.3 Mpx
Poids 9.8 ko
Date 15 octobre 2006
Fichier 11269_pleinecran.jpg

Belin ; la Rochette Cenpa - Bagnolet

N° 11270 - jpg - 600 × 450 pixels Détails
Crédits Photo Antoine Furio © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 600 × 450 pixels
Résolution 0.3 Mpx
Poids 9.8 ko
Date 15 octobre 2006
Fichier 11270_pleinecran.jpg

Belin ; la Rochette Cenpa - Bagnolet

N° 11271 - jpg - 600 × 450 pixels Détails
Crédits Photo Antoine Furio © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 600 × 450 pixels
Résolution 0.3 Mpx
Poids 9.8 ko
Date 15 octobre 2006
Fichier 11271_pleinecran.jpg

Belin ; la Rochette Cenpa - Bagnolet

N° 11272 - jpg - 600 × 450 pixels Détails
Crédits Photo Antoine Furio © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 600 × 450 pixels
Résolution 0.3 Mpx
Poids 9.8 ko
Date 15 octobre 2006
Fichier 11272_pleinecran.jpg
Type d’étude et de recherche

Localisation
  • 17-21 rue Charles Graindorge
  • Projet non réalisé de l’’usine Belin, 1910
    Projet non réalisé de l’’usine Belin, 1910
    © DAF - Cité de l’architecture et du patrimoine, Centre des archives du patrimoine du XXe siècle
  • Projet non réalisé de l’usine Belin, 1910
    Projet non réalisé de l’usine Belin, 1910
    © DAF - Cité de l’architecture et du patrimoine, Centre des archives du patrimoine du XXe siècle
  • Photographie de la façade de l’extension de l’usine Belin réalisée au début des années 1920, et sa flotte de caminoettes de livraison.
    Photographie de la façade de l’extension de l’usine Belin réalisée au début des années 1920, et sa flotte de caminoettes de livraison.
    Belin SA
  • Vue en perspective idéalisée de l’usine Belin au milieu des années 1920.
    Vue en perspective idéalisée de l’usine Belin au milieu des années 1920.
    Belin SA
  • Belin ; la Rochette Cenpa - Bagnolet
    Photo Antoine Furio © Département de la Seine-Saint-Denis
  • Belin ; la Rochette Cenpa - Bagnolet
    Photo Antoine Furio © Département de la Seine-Saint-Denis
  • Belin ; la Rochette Cenpa - Bagnolet
    Photo Antoine Furio © Département de la Seine-Saint-Denis
  • Belin ; la Rochette Cenpa - Bagnolet
    Photo Antoine Furio © Département de la Seine-Saint-Denis
Chronologies

Autres protections (Bagnolet)