Brochage des Lilas puis Fabrique de boutons des Lilas

Brochage des Lilas puis Fabrique de boutons des Lilas

par Nicolas Pierrot

Une construction à un niveau, actuellement occupée par une activité tertiaire, se distingue par l’étroitesse de sa façade (5 mètres) et l’exiguïté de sa surface (moins de 65 m²). Il s’agit du bâtiment de l’ancienne "fabrique de boutons P.L. François père et fils", implantée entre 1930 et 1935, et à laquelle succéda entre 1960 et 1970 la société "Brochage des Lilas". Le pignon nord de l’atelier est découvert : il appartenait vraisemblablement à un bâtiment plus ancien, détruit avant la construction de l’actuelle maison mitoyenne. L’atelier en maçonnerie de brique pleine, bordé au sud par l’un des pavillons d’entrée de l’institution Ségaux, est inscrit dans les interstices du bâti préexistant. D’où la présence d’un sous-sol et vraisemblablement d’un étage de comble (toit dyssymétrique) nécessaire au stockage, surmontant l’atelier éclairé par une baie rectangulaire et une porte en bois ajourée.

Date de construction
1930-1935
Organisme
Service régional de l'inventaire
Date de rédaction
2005
Code site
045inv012
Date de découverte ou d'enquête
2004
Source
inventaire départemental
Qualification de datation
campagne(s) de construction
Lieu-dit ou quartier
Secteur de l'église
Date initiale
1925
Date de fin
1949
Type d’étude et de recherche

Localisation
  • 23 rue Jean Moulin
Chronologies

Autres protections (Les Lilas)