Caroline Hoerni

16 septembre 2020

Chargée de projet de valorisation du patrimoine archéologique

CAROLINE
Photo © Emmanuelle Jacquot / BPA / Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis
Je suis chargée de valoriser le patrimoine archéologique séquano-dyonisien et je crois que j’exerce le plus beau métier du monde : mettre en partage les connaissances. Petite, je rêvais d’être une archéologue exploratrice (une vie passionnante mais beaucoup trop dangereuse !) ou d’ouvrir un salon de thé littéraire, où les gens viendraient découvrir les merveilles du monde et savourer le bonheur d’apprendre de nouvelles choses. Il m’a toujours paru que ces deux aspects - la constitution des savoirs par la recherche et leur transmission - étaient indissociables et fondamentaux pour enrichir notre culture collective. J’ai donc choisi de travailler comme médiatrice scientifique.

Depuis quatre ans au département de la Seine-Saint-Denis, je m’occupe de faire connaître le travail de mes collègues archéologues et le patrimoine de plusieurs manières : à travers des visites, des ateliers, et sur le site internet de notre service. Mes collègues « créent » les savoirs scientifiques à partir de leurs découvertes archéologiques et je m’efforce de mettre à la portée de tout le monde ces connaissances, souvent techniques et complexes. Ma mission est de les rendre accessibles pour que même des gens qui n’ont pas fait d’études, ou qui n’aiment pas lire… puissent à leur tour en profiter. Il serait vraiment dommage que seuls les chercheurs profitent de leurs découvertes, n’est-ce-pas ?
 
Caroline Hoerni
Chargée de projet de valorisation du patrimoine archéologique