Centre d'activités tertiaires de Rosny-sous-Bois, actuellement Rosny 2

Centre d’activités tertiaires de Rosny-sous-Bois, actuellement Rosny 2

centre d'activités tertiaires de Rosny-sous-Bois, actuellement Rosny 2

publié le 1er avril 2019 , par Antoine Furio

Rosny 2, le centre commercial et la tour de bureaux voisine, sont les deux seules composantes d’un ambitieux projet de centre d’activités tertiaires initié en 1965 et resté inachevé.
Piloté par le District de la région parisienne de Paul Delouvrier, le projet répond aux orientations données dans le Schéma directeur (SDAURP) de faire de Rosny l’un des centres urbains restructurateurs de la banlieue. S’appuyant sur les perspectives de développement de ce territoire en pleine croissance démographique et disposant d’une bonne desserte autoroutière (futures A3 et A86), il préconise en effet la réalisation d’un équipement d’envergure à même de renforcer l’attractivité de ce futur pôle urbain. Dans les faits le projet présenté par le District prolonge et étoffe, contrecarre peut-être, une première proposition de centre tertiaire établie par la Ville en 1964. Le maire, Georges Seyer, dans le prolongement du projet urbain porté par son prédécesseur, Philibert Hoffmann, avait créé une ZAD au croisement des axes autoroutiers et confié la conduite de son aménagement à Jean de Mailly, alors architecte conseil de la ville. Fin 1964, celui-ci présentait une première esquisse du projet comprenant la construction de trois buildings de 50 étages représentant 225 000 m² de bureaux. L’ambition donnée à cette opération phare semblait alors faire écho à ce que réalisait l’architecte au même moment à la Défense (tour Nobel). Mais ces aspirations tant municipales qu’architecturales ont été stoppées dès 1965 au moment de la reprise en main du projet par l’Agence foncière et technique de la région parisienne (AFTRP).
Dès lors placé sous le contrôle opérationnel du District, et intégré à une logique régionale, le projet subit plusieurs modifications pour aboutir à sa physionomie finale. Si Jean de Mailly reste en charge du plan d’aménagement, l’AFTRP modifie le programme de l’opération en y ajoutant un centre commercial intercommunal. Bien qu’éloignés des premières propositions de buildings, le nouveau plan présenté en novembre 1965 révèle cependant encore les ambitions portées par l’architecte sur ce projet. Celui-ci se compose de six tours de bureaux de 30 étages (144 000 m² de planchers) et une surface commerciale de 22 000 m² autour desquels sont délimitées 6900 places de parking. L’ensemble qui s’étend sur 28,2 ha est desservi par la halte des Marnaudes et les futurs autoroutes par un réseau d’embranchements. Soucieux que le centre tertiaire s’inscrive dans la continuité du plan d’urbanisme communal, de Mailly propose de créer des espaces de liaison avec les quartiers voisins ainsi qu’avec le Vieux-Rosny par l’aménagement spécifique d’une zone de logements et d’équipements . Cette dernière composante du projet est immédiatement écartée par l’AFTRP tandis que la partie tertiaire est sévèrement critiquée pour son plan jugé déconnecté de la structuration des réseaux. Au printemps 1967, Jean de Mailly présente une nouvelle esquisse plus empreinte de l’esprit Ponts et Chaussées, dans laquelle la qualité graphique du plan, les perspectives et silhouettes des bâtiments, sont remplacées par une répartition des surfaces de programmes par zone. En prenant appui sur les axes autoroutiers, le nouveau plan comprend un espace de 1,6 ha, à l’est, pour le centre commercial, un second de 5,2 ha, au centre, pour les parkings et un dernier de 4,4 ha, à l’ouest, pour les bureaux. Une organisation conservée jusqu’en 1969, date à laquelle l’ensemble est à nouveau modifié mais cette fois-ci sans l’intervention de Jean de Mailly définitivement écarté du projet.
Dans cette quatrième version du centre tertiaire, le centre commercial placé au centre de la zone couvre 110 000 m², soit un triplement de ses surfaces. La partie bureaux est quant à elle réduite à cinq tours renvoyées aux extrémités nord et sud de l’emprise, et développant 100 000 m² de planchers. Cette inversion des proportions en faveur d’un gigantisme commercial a été pour partie guidée par le promoteur retenu par l’AFTRP pour conduire l’opération, la Société des centres commerciaux. Ses dirigeants, Robert de Balkany et Jean-Louis Solal, initiateurs en France d’un nouveau concept de centres commerciaux, proposent de dupliquer à Rosny leur modèle pionnier ouvert en 1969 dans la banlieue ouest, Parly 2 (Le Chesnay). Directement inspiré des malls américains, dont le prototype reste le Southdale center de Victor Gruen (Edina, Minnesota, 1956), sa réalisation est confiée à la CNI international consultant de New-York, suivi en France par le bureau d’études Domini. Celui-ci assistera également The engineers collaborative de Chicago en charge du programme des tours de bureaux en association avec la société civile d’architectes Lods-Depondt-Beauclair (agence LDB).
A l’été 1970, les premiers permis de construire de l’opération, dorénavant appelée Rosny 2, sont déposés. Pouvant s’appuyer sur ses expériences récentes, la Société des centres commerciaux stabilise rapidement les plans de la partie commerciale. Comme pour Parly 2, elle s’articule autour d’une vaste galerie? couverte (mall) desservant deux niveaux de boutiques, et aux extrémités desquels sont placés deux grands magasins. Aux côtés de ces véritables locomotives du centre, le BHV et la Samaritaine, se retrouvent des enseignes également présentes à Parly 2 dont Prisunic, C&A, La Redoute et d’autres très évocatrices du modèle américain, Drug West et Far West. Le centre intègre également à son origine un cinéma comprenant six salles de projection réparties sur deux niveaux de l’aile ouest. Sa gestion est confiée à Guy Verrecchia (futur président d’UGC) qui sollicite Valentin Fabre, membre de l’AUA, pour en concevoir les intérieurs. Enfin, la réussite du centre commercial dépendant étroitement de son accessibilité par transports publics et surtout par automobiles, 4400 places de parking sont aménagés à son pourtour.
Cette diversité du programme marquée par une dimensionnement différencié des surfaces commerciales, ajoutée à la nécessité de fluidifier la circulation intérieure et extérieure des clients, a guidé la forme du bâtiment. Son épine dorsale, constituée par la galerie centrale s’étirant sur 320 mètres, lui confère sa silhouette allongée. L’alternance de boutiques (27 200m²) et de moyennes surfaces (23 200m²), aux premiers et seconds niveaux dessinent des volumes discontinues, encore accentués par les zones de déchargement et locaux techniques, sur les façades principales Quant aux deux grands magasins, seuls espaces s’élevant sur trois niveaux, ils forment deux blocs massifs de 20 150 m² et 22 150 m² délimitant les terminaisons nord et sud du mall. A l’intérieur, 15 700 m² de planchers sont dédiés à la circulation, comprenant des escaliers et escalators. Une surface importante qui répond tant aux normes de confort des clients qu’aux règles de sécurité incendie. Une adéquation sécurité-confort également appliquée pour la disposition des sept accès à la galerie couverte comme à ceux des magasins afin de faciliter une éventuelle évacuation. Le choix pour une structure? poteaux-poutres en béton armé hourdie de parpaings de béton ou de murs banchés répond aussi à ces prescriptions sécuritaires sans en être l’origine principale. Suivant le cahier des charges, le revêtement des façades est quant à lui "composé de matériaux supportant bien le vieillissement", soit une alternance de panneaux de béton et de pilastres de briques ocres rendant à l’ensemble un "aspect soigné et harmonieux". Un soin également apporté aux aménagements intérieurs, et marqués par les de décors et plantations suspendus, les fontaines, et le dessin en courbes des mosaïques du sol sensé évoquer l’ambiance et les trottoirs de Copacabana. Après 18 mois de travaux, ayant impliqué de nombreux aménagements de carrefours, rampes d’accès et autres raccordements routiers, le centre commercial est inauguré le 27 février 1973.
Au même moment débute le chantier de la tour de bureaux de Rosny 2. La coïncidence résulte cependant davantage des difficultés à lancer cette partie du projet que d’une réelle volonté de l’articuler avec l’ouverture du centre commercial. Moins familiarisée avec ce type de programme, la Société des centres commerciaux a été contrainte de revoir son projet à plusieurs reprises. Sur le volume, tout d’abord, elle réduit de cinq à quatre le nombre de tours suite aux besoins de réserves foncières réclamées par la DDE en 1972. La même année, elle alerte l’AFTRP de la levée de l’option posée par Volkswagen sur une tour entière. Les tensions du marché de l’immobilier dans un contexte de crise économique auront finalement raison de l’opération, la société ne livre qu’une seule tour en 1975. Sur le principe architectural, les ambitions sont également révisées à la baisse. Déjà réduite de de 30 à 14 étages entre le projet présenté par Jean de Mailly en 1965 et celui de l’agence LBD de 1970, le dessin de la tour s’appauvrit encore en 1973. La première proposition d’une structure métallique laissée apparente en façade, très représentative de la production de Lods-Depondt-Beauclair, est remplacée par une construction plus commune faite de béton et recouverte d’une façade lisse?. Fondation, poteaux, poutrelles, planchers, le recourt du béton est généralisé y compris sur le noyau central qui regroupe les fluides, ascenseurs, escaliers et sanitaires. Seuls les panneaux de façade composés de glace teintée, menuiserie aluminium et allége en béton, toutes trois de teinte bronze, restituent l’esthétique initiale. La tour définitive comprend un sous-sol composé de deux niveaux de parkings et un restaurant interentreprises, un rez-de-chaussée en mezzanine dédié à l’accueil et formant un socle au-dessus duquel s’élèvent 13 étages courants ainsi qu’un étage technique, pour une hauteur totale de 58 mètres et une superficie de 24 800 m². L’ensemble est livré en blanc, laissant à la charge des occupants d’aménager leurs espaces respectifs et de les raccorder au tableau électrique. Inauguré en 1975, la tour accueille plusieurs sièges ou antennes d’entreprises dont SEPTEC (équipement technique), Jean Lefebvre (BTP), Les Coffrages modernes, ou des groupes plus importants comme la Macif et la GMF. Si l’occupation s’est diversifiée avec notamment l’arrivée en 2010 de la CAF, la configuration extérieure de la tour n’a que peu évolué, en dehors de l’ajout d’une enseigne lumineuse en toiture.
A l’inverse, le centre commercial a fait l’objet de plusieurs transformations depuis son ouverture. Entre 1985 et 1989, près de 7000 m² de réserves et d’espaces de livraison sont édifiés à l’extrémité nord de la galerie. Liée à la reprise des locaux de la Samaritaine par l’hypermarché Euromarché en 1984, puis Carrefour à partir de 1991, cette construction s’est accompagnée de l’aménagement en superstructure d’un plateau de 1000 places de parking supplémentaires. En 1997, une modernisation complète du site a été réalisée. En vue d’apporter un éclairage naturel faisant défaut au coeur de la galerie, une verrière et trois dômes sont percés sur sa longueur (Daniel Poissonnet, agence Design Architectural, architecte). Un nouveau cinéma est également ouvert dans un bâtiment dédié, situé à l’extérieur du centre commercial (Valode & Pistre architectes). En 2015, une dernière opération de rénovation intérieure d’envergure est conduite par l’agence de design Saguez & Partners que viennent compléter en 2018 des aménagements extérieurs des parkings.
En 2019, le centre commercial Rosny 2 est propriété du groupe Unibail-Rodamco-Westfield, il regroupe 180 enseignes réparties sur 111 600 m², 5500 places de parkings, et accueille 15 millions de visiteurs par an.

Date de construction
1971-1975
Organisme
Service du patrimoine culturel; Département de la Seine-Saint-Denis
Date de rédaction
2019
Date de découverte ou d'enquête
2018
Auteur
Jean de Mailly (architecte) ; Agence Lods-Depondt-Beauclair (architectes) ; Domini (BET) ; The Engineers collaborative (BET) ; CNI International consultants (BET) ; Valentin Fabre, AUA (architecte d’intérieur) ; Valode & Pistre (architectes) ; Daniel Poissonnet (architecte) ; Saguez & Partners (architectes d’intérieur)
Maitre d'ouvrage
Société des centres commerciaux
Parties constituantes
centre commercial; immeuble de bureaux; stationnements; cinéma; station service

Illustrations

Rosny-sous-Bois ; centre d’activités tertiaires, actuellement Rosny 2 - Plan d’un étage courant de la tour de bureaux, 1970

N° 1027936 - jpg - 1077 × 665 pixels Détails
Crédits (c) Archives municipales de Rosny-sous-Bois, CAT Rosny 2 / PC complémentaire
Dimensions 1077 × 665 pixels
Résolution 0.7 Mpx
Poids 468.1 ko
Date 14 mars 2019
Fichier rosny_2_bureaux_plan_etage_courantvgn.jpg

Rosny-sous-Bois ; centre d’activités tertiaires, actuellement Rosny 2 - Coupe transversale de la tour de bureaux, 1970

N° 1027937 - jpg - 993 × 671 pixels Détails
Crédits (c) Archives municipales de Rosny-sous-Bois, CAT Rosny 2 / PC complémentaire
Dimensions 993 × 671 pixels
Résolution 0.7 Mpx
Poids 358.3 ko
Date 14 mars 2019
Fichier rosny_2_bureaux_coupe_transversalevgn.jpg

Rosny-sous-Bois ; centre d’activités tertiaires, actuellement Rosny 2 - Plan façade sud de la tour de bureaux, 1970

Sur ce projet de 1970, la façade est marquée par la verticalité de la structure? métallique (...)
N° 1027938 - jpg - 924 × 513 pixels Détails
Crédits (c) Archives municipales de Rosny-sous-Bois, CAT Rosny 2 / PC complémentaire
Dimensions 924 × 513 pixels
Résolution 0.5 Mpx
Poids 88.2 ko
Date 15 mars 2019
Fichier rosny_2_bureaux_facade_sud-vgn.jpg

Rosny-sous-Bois ; centre d’activités tertiaires, actuellement Rosny 2 - Plan de masse, 1970

Les cinq tours de bureaux apparaissent dans cette version de 1970. Seule une, au sud (à droite), (...)
N° 1027940 - jpg - 2084 × 935 pixels Détails
Crédits (c) Archives municipales de Rosny-sous-Bois, 2T283
Dimensions 2084 × 935 pixels
Résolution 1.9 Mpx
Poids 165 ko
Date 15 mars 2019
Fichier 2t283_rosny2_plan_de_masse__ctre_activites_tertiaire_vgn.jpg

Rosny-sous-Bois ; Centre d’activités tertiaires, actuellement Rosny 2 - Projet de centre tertiaire, 1965

Esquisse du centre d’activités tertiaires présentée par Jean de Mailly à l’AFTRP en novembre 1965. (...)
N° 1027941 - jpg - 1130 × 872 pixels Détails
Crédits (c) Archives départementales des Hauts-de-Seine, 28J246
Dimensions 1130 × 872 pixels
Résolution 1.0 Mpx
Poids 760.2 ko
Date 15 mars 2019
Fichier frad092_28j_246_i_centre_d_activit_r_tertiaire_02_vgn.jpg

Rosny-sous-Bois ; Centre d’activités tertiaires, actuellement Rosny 2 - Projet de centre tertiaire, 1967

Révision du projet de Jean de Mailly présentant une répartition du programme de centre tertiaire (...)
N° 1027942 - jpg - 750 × 929 pixels Détails
Crédits (c) Archives départementales des Hauts-de-Seine, 28J246
Dimensions 750 × 929 pixels
Résolution 0.7 Mpx
Poids 504.5 ko
Date 15 mars 2019
Fichier frad092_28j_246_i_centre_d_activit_r_tertiaire_01_vgn.jpg

Rosny-sous-Bois ; Centre d’activités tertiaires, actuellement Rosny 2 - Plan façade Est de la tour de bureaux, 1974

Version définitive de la tour de bureaux, 1974
N° 1027943 - jpg - 905 × 522 pixels Détails
Crédits (c) Archives municipales de Rosny-sous-Bois, 2T290
Dimensions 905 × 522 pixels
Résolution 0.5 Mpx
Poids 258.1 ko
Date 1er avril 2019
Fichier p1060738vgn.jpg

Rosny-sous-Bois ; Centre d’activités tertiaires, actuellement Rosny 2 - Plan façade Sud de la tour de bureaux, 1974

Version définitive de la tour de bureaux, 1974
N° 1027944 - jpg - 957 × 562 pixels Détails
Crédits (c) Archives municipales de Rosny-sous-Bois, 2T290
Dimensions 957 × 562 pixels
Résolution 0.5 Mpx
Poids 290.4 ko
Date 1er avril 2019
Fichier p1060739vgn.jpg

Rosny-sous-Bois ; Centre d’activités tertiaires, actuellement Rosny 2 - Chantier du centre commercial, 1972

N° 1027945 - jpg - 1441 × 1152 pixels Détails
Crédits (c) Henri Baranger - Archives départementales de la Seine-Saint-Denis, 106Fi/632
Dimensions 1441 × 1152 pixels
Résolution 1.7 Mpx
Poids 249.6 ko
Date 1er avril 2019
Fichier ad093ni_0000026488.jpg

Rosny-sous-Bois ; Centre d’activités tertiaires, actuellement Rosny 2 - Chantier du centre commercial, 1972

Vue d’ensemble du chantier. Au premier plan la voie ferrée et à l’arrière plan les cités du Londeau (...)
N° 1027946 - jpg - 1441 × 1152 pixels Détails
Crédits (c) Henri Baranger - Archives départementales de la Seine-Saint-Denis, 106Fi/634
Dimensions 1441 × 1152 pixels
Résolution 1.7 Mpx
Poids 251.4 ko
Date 1er avril 2019
Fichier ad093ni_0000026490.jpg

Rosny-sous-Bois ; Centre d’activités tertiaires, actuellement Rosny 2 - Chantier du centre commercial, 1972

Détail d’une partie du chantier. A l’arrière plan la fin du chantier de la cité de la (...)
N° 1027947 - jpg - 1151 × 1437 pixels Détails
Crédits (c) Henri Baranger - Archives départementales de la Seine-Saint-Denis, 106Fi/634
Dimensions 1151 × 1437 pixels
Résolution 1.7 Mpx
Poids 292.4 ko
Date 1er avril 2019
Fichier ad093ni_0000026492.jpg

Rosny-sous-Bois ; Centre d’activités tertiaires, actuellement Rosny 2 - Chantier du centre commercial, 1971

Localisation du chantier entre la gare de Bois-Perrier (Jean de Mailly architecte) et le (...)
N° 1027948 - jpg - 1137 × 1439 pixels Détails
Crédits (c) Henri Baranger - Archives départementales de la Seine-Saint-Denis, 106Fi/626
Dimensions 1137 × 1439 pixels
Résolution 1.6 Mpx
Poids 266.9 ko
Date 1er avril 2019
Fichier ad093ni_0000026556.jpg

Rosny-sous-Bois ; Centre d’activités tertiaires, actuellement Rosny 2 - Tour de bureaux

Au pied de la tour, le chantier du prolongement de la ligne 11 du métro.
N° 1027949 - jpg - 688 × 841 pixels Détails
Crédits Photo Antoine Furio (c) Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 688 × 841 pixels
Résolution 0.6 Mpx
Poids 251.9 ko
Date 1er avril 2019
Fichier p1070822vgn.jpg

Rosny-sous-Bois ; Centre d’activités tertiaires, actuellement Rosny 2 - Le cinéma

Cinéma UGC construit en 1997 en remplacement du premier installé dans le centre (...)
N° 1027950 - jpg - 922 × 691 pixels Détails
Crédits Photo Antoine Furio (c) Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 922 × 691 pixels
Résolution 0.6 Mpx
Poids 247.5 ko
Date 1er avril 2019
Fichier p1070826vgn.jpg

Rosny-sous-Bois ; Centre d’activités tertiaires, actuellement Rosny 2 - Façade ouest du centre commercial

N° 1027951 - jpg - 922 × 691 pixels Détails
Crédits Photo Antoine Furio (c) Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 922 × 691 pixels
Résolution 0.6 Mpx
Poids 264.1 ko
Date 1er avril 2019
Fichier p1070829vgn.jpg

Rosny-sous-Bois ; Centre d’activités tertiaires, actuellement Rosny 2 - Vue d’ensemble

L’aile ouest du centre commercial et son rapport au parking de trois niveaux et la tour de (...)
N° 1027952 - jpg - 922 × 691 pixels Détails
Crédits Photo Antoine Furio (c) Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 922 × 691 pixels
Résolution 0.6 Mpx
Poids 297.2 ko
Date 1er avril 2019
Fichier p1070834vgn.jpg

Rosny-sous-Bois ; Centre d’activités tertiaires, actuellement Rosny 2 - Façade nord de la tour de bureaux

N° 1027953 - jpg - 922 × 691 pixels Détails
Crédits Photo Antoine Furio (c) Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 922 × 691 pixels
Résolution 0.6 Mpx
Poids 256.8 ko
Date 1er avril 2019
Fichier p1070835vgn.jpg

Rosny-sous-Bois ; Centre d’activités tertiaires, actuellement Rosny 2 - Détail du socle et de l’enveloppe de la tour de bureaux

N° 1027954 - jpg - 922 × 691 pixels Détails
Crédits Photo Antoine Furio (c) Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 922 × 691 pixels
Résolution 0.6 Mpx
Poids 242.6 ko
Date 1er avril 2019
Fichier p1070846vgn.jpg
Type d’étude et de recherche

Localisation
  • avenue du Général de Gaulle
Dénomination

Autres protections (Rosny-sous-Bois)