Les Lilas ; Immeuble, n°10 place du général de Gaulle - Vue de l’édifice depuis la rue

Document :

JPEG - 51.1 ko
Les Lilas ; Immeuble, n°10 place du général de Gaulle - Vue de l’édifice depuis la rue
Cette place aux belles proportions est restée un lieu agréable malgré des aménagements disparates. Elle est dominée par l’ancien hôtel d’Anglemont, aujourd’hui occupé par les services municipaux. Cet édifice prestigieux datant des années 1850 mais rappelant davantage les petits châteaux du XVIIIe, est le seul élément en réelle harmonie avec la place et le plus ancien. Sa présence n’a pas été un exemple pour les constructions postérieures qui n’ont respecté ni son gabarit? ? ni son implantation. Le seul élément cohérent avec l’hôtel d’Anglemont, est l’immeuble qui lui fait face (n°10). Avec ses trois étages et sa façade courbe à la décoration sobre et élégante il offre un vis-à-vis d’une autre catégorie mais homogène par ses dimensions. Les deux petits immeubles qui délimitent les rues du Garde chasse, du Tapis vert et Bernard sont davanyage à l’échelle? ? des rues que de la place. Sur le reste de la place, alternent maisons de ville à un étage et immeubles allant de 4 à 6 étages de styles et d’époques différents. Certaines de ces constructions ne sont que des pignons? ? parfois aveugles, ce qui interroge sur la valeur accordée à certaines époques à cet espace urbain remarquable. Par ailleurs, l’implantation en retrait avec un petit jardin et une clôture n’a pas été reprise. Enfin la présence d’immeubles de grande hauteur, notamment entre les rues d’Anglemont et du Garde Chasse est venu obstruer la perspective vers la Plaine.
Jouissant autrefois de vues exceptionnelles dans les axes des rues, la place n’offre plus aujourd’hui beaucoup de perspectives. Quelques rues buttent sur des immeubles hauts (du Tapis vert ouest, Bernard ouest) ou des bâtiments industriels (tapis vert est). Mais les rues du Garde chasse sud et Waldeck Rousseau sont ouvertes sur la rue de Paris tandis que les sections Est des rues du Garde-chasse et Bernard se terminent sur des écrans de verdure. Enfin la rue d’Anglemont offre toujours une vue immense vers la Plaine. C’est d’ailleurs la seul qui ait reçu un aménagement urbain matérialisé par un réverbère en son milieu, comme la Cité Saint-Germain.
Photo Marie-Françoise Laborde © Département de la Seine-Saint-Denis
Descriptif

Cette place aux belles proportions est restée un lieu agréable malgré des aménagements disparates. Elle est dominée par l’ancien hôtel d’Anglemont, aujourd’hui occupé par les services municipaux. Cet édifice prestigieux datant des années 1850 mais rappelant davantage les petits châteaux du XVIIIe, est le seul élément en réelle harmonie avec la place et le plus ancien. Sa présence n’a pas été un exemple pour les constructions postérieures qui n’ont respecté ni son gabarit? ni son implantation. Le seul élément cohérent avec l’hôtel d’Anglemont, est l’immeuble qui lui fait face (n°10). Avec ses trois étages et sa façade courbe à la décoration sobre et élégante il offre un vis-à-vis d’une autre catégorie mais homogène par ses dimensions. Les deux petits immeubles qui délimitent les rues du Garde chasse, du Tapis vert et Bernard sont davanyage à l’échelle? des rues que de la place. Sur le reste de la place, alternent maisons de ville à un étage et immeubles allant de 4 à 6 étages de styles et d’époques différents. Certaines de ces constructions ne sont que des pignons? parfois aveugles, ce qui interroge sur la valeur accordée à certaines époques à cet espace urbain remarquable. Par ailleurs, l’implantation en retrait avec un petit jardin et une clôture n’a pas été reprise. Enfin la présence d’immeubles de grande hauteur, notamment entre les rues d’Anglemont et du Garde Chasse est venu obstruer la perspective vers la Plaine.
Jouissant autrefois de vues exceptionnelles dans les axes des rues, la place n’offre plus aujourd’hui beaucoup de perspectives. Quelques rues buttent sur des immeubles hauts (du Tapis vert ouest, Bernard ouest) ou des bâtiments industriels (tapis vert est). Mais les rues du Garde chasse sud et Waldeck Rousseau sont ouvertes sur la rue de Paris tandis que les sections Est des rues du Garde-chasse et Bernard se terminent sur des écrans de verdure. Enfin la rue d’Anglemont offre toujours une vue immense vers la Plaine. C’est d’ailleurs la seul qui ait reçu un aménagement urbain matérialisé par un réverbère en son milieu, comme la Cité Saint-Germain.

Crédits
Photo Marie-Françoise Laborde © Département de la Seine-Saint-Denis

Image :

Source
prise de vue directe
Date de création - date de prise de vue
2006
Service producteur
Service du patrimoine culturel de la Seine-Saint-Denis
Droits de diffusion
communication libre - reproduction soumise à autorisation
Un patrimoine documenté
  • Immeuble, n°10 place du général de Gaulle