Cette rue assez hétérogène comporte quelques beaux pavillons N° 35-37 : deux pavillons jumelés en meulière à parement de brique. Au-delà de la bonne facture de leurs façades et de la qualité de leur rénovation, elles représentent un bon exemple de maison

Document :

JPEG - 9.8 ko
Cette rue assez hétérogène comporte quelques beaux pavillons
N° 35-37 : deux pavillons jumelés en meulière à parement? de brique. Au-delà de la bonne facture de leurs façades et de la qualité de leur rénovation, elles représentent un bon exemple de maison
Cette rue assez hétérogène comporte quelques beaux pavillons
N° 35-37 : deux pavillons jumelés en meulière à parement? ? de brique. Au-delà de la bonne facture de leurs façades et de la qualité de leur rénovation, elles représentent un bon exemple de maisons ouvrières jumelées. Le jumelage était une des solutions adoptées par les concepteurs de maisons ouvrières, car outre la réduction des coûts il permettait d’augmenter le volume construit et par-là de le modeler plus facilement. (CH Moley. L’immeuble en formation).
Ces deux pavillons ont été réunis et réhabilités en 1984 par la municipalité pour devenir le Centre de santé Bernard Lafay (C Hauduroy et J Barboso arch. PC n° 93 045 83B 0005). Les architectes ont conservé l’aspect général des façades, à l’exception de l’agrandissement d’une baie en rez-de-chaussée? ?, et ont renforcé le lien entre les deux parties par un élégant auvent? ?, en verre et aluminium.
Photo Marie-Françoise Laborde © Département de la Seine-Saint-Denis
Descriptif

Cette rue assez hétérogène comporte quelques beaux pavillons
N° 35-37 : deux pavillons jumelés en meulière à parement? de brique. Au-delà de la bonne facture de leurs façades et de la qualité de leur rénovation, elles représentent un bon exemple de maisons ouvrières jumelées. Le jumelage était une des solutions adoptées par les concepteurs de maisons ouvrières, car outre la réduction des coûts il permettait d’augmenter le volume construit et par-là de le modeler plus facilement. (CH Moley. L’immeuble en formation).
Ces deux pavillons ont été réunis et réhabilités en 1984 par la municipalité pour devenir le Centre de santé Bernard Lafay (C Hauduroy et J Barboso arch. PC n° 93 045 83B 0005). Les architectes ont conservé l’aspect général des façades, à l’exception de l’agrandissement d’une baie en rez-de-chaussée?, et ont renforcé le lien entre les deux parties par un élégant auvent?, en verre et aluminium.

Crédits
Photo Marie-Françoise Laborde © Département de la Seine-Saint-Denis

Image :

Source
prise de vue directe
Date de création - date de prise de vue
2006
Service producteur
Service du patrimoine culturel de la Seine-Saint-Denis
Droits de diffusion
communication libre - reproduction soumise à autorisation
Un patrimoine documenté
  • Centre de santé Bernard-Lafay