Château de la Briche

château de la Briche

15 septembre 2018

En 1365, Guillaume Tois, bourgeois de Paris, lègue au monastère de Saint-Denis l’hôtel de la Briche, appelé Jardin Boniface. La propriété comprend un moulin, un vivier, un pressoir, des vignes, des prés et, dès la fin du 15e siècle, une foulerie. Le fief de Boniface passe ensuite aux mains des seigneurs de Montmorency. Le toponyme Briche semble n’être utilisé qu’après 1436, en référence au combat franco-anglais qui s’est déroulé à proximité. Entre 1527 et 1561, Jérôme Hesselin, contrôleur général des tailles, fait augmenter l’hôtel d’un pavillon? à tourelles d’angle et pont-levis flanqué d’une chapelle. Lebeuf 1754 décrit ainsi "à l’entrée du château de la Briche sur le bord du grand chemin, [est] un petit bâtiment solide et déjà ancien, accompagné de deux tourelles et d’un pont-levis ; entre les tourelles sont des armoiries. La chapelle domestique toute bâtie de belle pierre, est à côté de ce portail, et isolée et très bien orientée". La chapelle du a été érigée entre 1527 et 1561. Le pavillon disparait au début du 19e siècle, la chapelle au cours de la première moitié du 19e siècle. En 1561, Denis Millet acquiert le domaine de La Briche, à savoir "plusieurs corps d’hostels, stables, fouleries et autres édifices couvertz de thuille, une chapelle et pavillon faitz de neuf, couvertz d’ardoises, estant du côté de la rivière, moulin, estangs, fosse à poissons, prez, saulsoie, jardins, vignes : le tout enclos, assavoir, partie de murailles et fossez et aultre partie de hayes vives et petits fossez, y compris une pièce de terre, estant le dit hostel sur le chemin dudit lieu, vers la justice d’Epinay". Un acte du 4 août 1629 par lequel Louis Girard achète La Briche et la seigneurie d’Epinay décrit le fief de La Briche comme "consistant en une jolie maison nouvellement bâtie située au bout des avenues d’ormes de Villetaneuse et ayant une issüe par le donjon et la chapelle, qui donnent sur le grand chemin de Saint-Denis à Epinay, avec cour fermée d’une grille, basse-cour, granges, remises, écuries, colombier et autres bâtiments, jardins, enclos, bois de haute futaye, terrasse sur la rivière de Seine, estang et canal dans l’enclos. Plus au dit lieu de La Briche est un moulin à eau".

Organisme
Unité d'archéologie de Saint-Denis
Date de rédaction
21/10/1995
Code site
031s002
Date de découverte ou d'enquête
1996
Source
carte archéologique départementale
État de découverte
structuré
Niveau d'interprétation
site fonctionnel
Précision emprise
localisation et extension connues
Qualification de datation
période(s) d'occupation
Appréciation de localisation
1/1000
Nature du site
enfoui
État actuel
inconnu
Contexte mobilier
sans objet
Chronologie début
Bas Moyen Age
Chronologie fin
Epoque contemporaine
Datation initiale
1365
Datation finale
1850
Qualification datation initiale
première attestation
Qualification datation finale
terminus ante quem

Illustrations

"Château de la belle Gabrielle à La Briche"

"Château de la belle Gabrielle à La Briche" ; état époque contemporaine ; 19e (...)
N° 530 - jpg - 600 × 449 pixels Détails
Crédits © Bibliothèque nationale de France
Dimensions 600 × 449 pixels
Résolution 0.3 Mpx
Poids 9.8 ko
Date 6 mai 2004
Fichier 530_pleinecran.jpg
Type d’étude et de recherche

Localisation
  • boulevard Foch
Dénomination