Cité expérimentale de Merlan

Cité expérimentale de Merlan

Cité expérimentale de Merlan

15 octobre 2018 , par Hélène Caroux

La cité expérimentale de Noisy-le-Sec, composée de 55 maisons issues de 7 pays (Suisse, Suède, Finlande, Angleterre, États-Unis, Canada, France), constitue l’un des chantiers expérimentaux à l’initiative du Ministère de la Reconstruction et de l’Urbanisme qui fut réalisé entre 1945 et 1952. Elle était à la fois un chantier d’expérimentation technique où les procédés et méthodes de construction rapides et économiques devaient faire appel à la préfabrication et à l’emploi de nouveaux matériaux, mais aussi un lieu d’étude pour de nouveaux dispositifs d’aménagements intérieurs et d’équipements des pavillons (cuisine, salle de bain). Elle formait l’un des trois chantiers expérimentaux de Noisy-le-Sec avec la Cité du Fort (non réalisée) et l’îlot 18 (3 immeubles collectifs situés près de la gare, P. Nelson, Ch. Sébillotte et R. Gilbert architectes, procédé utilisant la pierre pré-taillée, 1947-1952).
La cité expérimentale de Merlan, d’une surface de 6,5 hectares, est organisée selon un réseau de voies hiérarchisé : l’axe principal (avenue du Général Leclerc) de part et d’autre duquel est structurée la cité, les voies secondaires accessibles par voiture (allées de la Libération, des cottages, du Canada et rue A. Gouillard) et enfin, les voies piétonnes qui permettent d’accéder aux squares ou de traverser la cité.
Les espaces verts font partie intégrante de ce site puisqu’ils constituent près de 60% de la superficie. Outre les deux squares, chaque maison est en effet dotée d’un important jardin puisque la surface de la construction principale ne pouvant excéder 1/5e de la surface totale du lot (les surfaces des parcelles variant de 334 m² à 918 m²).
Sur les 56 maisons prévues initialement, ce furent en définitive 43 maisons individuelles et 12 maisons jumelées qui furent édifiées. Réalisées selon des procédés constructifs et un architecte différents, certaines de ces maisons sont des prototypes uniques. Les procédés retenus répondaient tous aux mêmes objectifs fixés par le MRU?. D’une part : « employer les matériaux et procédés nouveaux qui, à qualité égale avec la construction traditionnelle nécessitent le moins de matière première ou le moins d’énergie possible pour leur transformation » (Direction générale de l’Urbanisme, de l’Habitation et de la Construction, Les chantiers d’expériences de Noisy-le-Sec, 28 jan. 1947. AN 19771078 art). D’autre part, une large place devait être faite à la préfabrication. La cité expérimentale offre donc un panel de procédés et de matériaux : les constructeurs français proposèrent le plus souvent des procédés faisant appel à des matériaux lourds comme le béton (précontraint STUP, aggloméré COIGNET, ou associé à de la roche volcanique pour ses propriétés isolantes et de résistance au feu (MARTIN), la pierre naturelle prétaillée en carrière (GUTTON, VEYRIER) ou reconstituée (ARCADIA, LEMAY) tandis que les États-Unis (ARMOR, PUUTALO), la Suisse (STEBA) ou encore la Suède (SVENSKA-TRAHUS) privilégièrent le bois matériau disponible en grande quantité et facilement transportable. En terme de préfabrication, les modèles français se définissent davantage par une préfabrication lourde? dont les matières premières sont moins coûteuses et nécessitent moins d’usinage (encadrements de baies, ossatures, murs porteurs ou parements conçus sous forme de dalles, de panneaux ou encore de blocs). A l’inverse, les maisons étrangères ont parfois fait appel à une préfabrication très poussée en usine comme la maison canadienne FAIRCRAFT livrée en un seul bloc de 12 tonnes, ou la maison AIROH composée de 4 morceaux préfabriqués dont l’assemblage ne nécessita qu’une heure.
De 2 à 5 pièces, les maisons variaient d’une surface allant de 59m² (maison STUP) à 120m² (maison DENNERY) et 17 d’entre elles furent dotées d’un mobilier dont certains commandés au célèbre décorateur René Gabriel. Destinées à des familles de conditions modestes et réservées en priorité aux sinistrés-la ville de Noisy-le-Sec ayant été bombardée à deux reprises- ces maisons vont donc être mises en location avec obligation, pour leurs occupants durant la phase expérimentale (1947-1951), de laisser visiter leur maison 2 fois par semaine.
Enfin, le caractère expérimental s’est également traduit par de nombreux essais (thermiques, techniques, acoustiques…) effectués par le Centre Scientifique et Technique du Bâtiment et par des enquêtes menées auprès des nombreuses personnes venues la visiter. En effet, durant les cinq années (1945-1951) de l’expérimentation, cette cité fut également un "village exposition".
Si la phase expérimentale prend fin au début de l’année 1952, la cité reste propriété de l’Etat et est gérée par l’Administration des Domaines jusqu’en 1981, année où s’opère sa cession progressive. La voierie et les espaces verts sont alors cédés à la ville de Noisy-le-Sec, tandis que les pavillons sont vendus aux occupants qui en font la demande. Entre 1981 et 2000, année où cette cité est inscrite à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques, 11 pavillons sont démolis et plusieurs autres modifiés (surélévation, extension, modification des toitures). La cité expérimentale de Noisy-le-Sec est un lieu unique en France, un ensemble pavillonnaire original sur le plan national, "véritable conservatoire de l’innovation technique et sociale de l’immédiat après-guerre, vitrine internationale de la construction industrialisée de son temps et jalon important de l’histoire de la Reconstruction" (extrait de l’arrêté n°2000-3011 portant inscription supplémentaire des monuments historiques).

Archives Nationales 19771078, 19771079, 19771080, 19771125, 19771126
Archives Départementales de Seine-Saint-Denis 1898W90, 1898W94, 1898W95

Date de construction
1945-1952
Organisme
service du patrimoine culturel de la Seine-Saint-Denis
Date de rédaction
01/04/2008
Code site
053inv004
Date de découverte ou d'enquête
2007
Source
inventaire départemental
Code Mérimée
PA9300014
Qualification de datation
campagne(s) de construction
Maitre d'ouvrage
Ministère de la Reconstruction et de l'Urbanisme
Protection Monument Historique
ISMH
Lieu-dit ou quartier
Le Merlan
Chronologie début
Indéterminé
Parties constituantes
maisons, jardins, squares, voierie
Date initiale
1925
Date de fin
1949

Illustrations

Noisy-le-Sec, Cité expérimentale de Merlan - Carte des principaux axes

N° 28255 - jpg - 431 × 600 pixels Détails
Crédits © Damien Simsem / Département de la Seine-Saint-Denis, 2009
Dimensions 431 × 600 pixels
Résolution 0.3 Mpx
Poids 72.8 ko
Date 3 janvier 2011
Fichier voierie_pleinecran.jpg

cité expérimentale, BTV, cuisine

cité expérimentale, BTV, cuisine
N° 28259 - jpg - 600 × 453 pixels Détails
Crédits @MEEDDAT/DICOM-fonds MRU-1952-photo X
Dimensions 600 × 453 pixels
Résolution 0.3 Mpx
Poids 9.8 ko
Date 3 janvier 2011
Fichier 15559_pleinecran.jpg

Cité expérimentale, Brissonneau et Lotz, salle de bain

Cité expérimentale, Brissonneau et Lotz, salle de bain
N° 28260 - jpg - 466 × 600 pixels Détails
Crédits @MEEDDAT/DICOM-fonds MRU-1952-photo X
Dimensions 466 × 600 pixels
Résolution 0.3 Mpx
Poids 9.8 ko
Date 3 janvier 2011
Fichier 15019_pleinecran.jpg

Sans titre general_leclerc_avenue_mg_0861.jpg

N° 1026531 - jpg - 5184 × 3456 pixels Détails
Crédits Crédits non renseignés
Dimensions 5184 × 3456 pixels
Résolution 17.9 Mpx
Poids 10.8 Mo
Date 30 janvier 2018
Fichier general_leclerc_avenue_mg_0861.jpg

Noisy-le-Sec, Cité expérimentale de Merlan - Plan de situation et d’accès

Plan publié et diffusé afin de faciliter les visites de ce village exposition
N° 1026534 - jpg - 1024 × 1323 pixels Détails
Crédits © Archives Nationales
Dimensions 1024 × 1323 pixels
Résolution 1.4 Mpx
Poids 705.1 ko
Date 30 janvier 2018
Fichier plan_situation_3213.jpg

Noisy-le-Sec, Cité expérimentale de Merlan - Vue du chantier

Vue générale du chantier côté avenue de Rosny en 1947
N° 1026524 - jpg - 519 × 526 pixels Détails
Crédits @ MEEDDAT/DICOM-fonds MRU-1947-photo 9624
Dimensions 519 × 526 pixels
Résolution 0.3 Mpx
Poids 75.9 ko
Date 30 janvier 2018
Fichier 9624.jpg

Noisy-le-Sec, Cité expérimentale de Merlan - Vue générale en 1951

N° 1026529 - jpg - 2362 × 1786 pixels Détails
Crédits @ MEEDDAT/DICOM-fonds MRU-1951-
Dimensions 2362 × 1786 pixels
Résolution 4.2 Mpx
Poids 1015.8 ko
Date 30 janvier 2018
Fichier 15004.jpg

Noisy-le-Sec, Cité expérimentale de Merlan - Maisons en bois finlandaises

N° 1026530 - jpg - 623 × 448 pixels Détails
Crédits @ MEEDDAT/DICOM-fonds MRU-1951-photo 15010
Dimensions 623 × 448 pixels
Résolution 0.3 Mpx
Poids 44.3 ko
Date 30 janvier 2018
Fichier 15010.jpg

Noisy-le-Sec, Cité expérimentale de Merlan - vue panoramique

Au centre, l’avenue du Géneral Leclerc
N° 28250 - jpg - 600 × 434 pixels Détails
Crédits @ MEEDDAT/DICOM-fonds MRU-1951-photo X
Dimensions 600 × 434 pixels
Résolution 0.3 Mpx
Poids 56.2 ko
Date 3 janvier 2011
Fichier 15000_pleinecran.jpg

Noisy-le-Sec, Cité expérimentale de Merlan - Plan parcellaire

Plan du parcellaire avant la création de la cité publié dans Reconstruction et Urbanisme, n°1, (...)
N° 1026521 - jpg - 632 × 479 pixels Détails
Crédits Crédits non renseignés
Dimensions 632 × 479 pixels
Résolution 0.3 Mpx
Poids 99.3 ko
Date 30 janvier 2018
Fichier plan_parcellaire.jpg

Noisy-le-Sec, Cité expérimentale de Merlan - État du chantier au 27 septembre 1946

N° 1026533 - jpg - 2044 × 1984 pixels Détails
Crédits © Archives Nationales 19771078 art.7
Dimensions 2044 × 1984 pixels
Résolution 4.1 Mpx
Poids 612.4 ko
Date 30 janvier 2018
Fichier 1946_27sept_plan_cite.jpg

Noisy-le-Sec, Cité expérimentale de Merlan - poulailler

Chaque maison possédait un poulailler en fond de parcelle.
N° 28254 - jpg - 600 × 444 pixels Détails
Crédits @ MEEDDAT/DICOM-fonds MRU-1952-photo X
Dimensions 600 × 444 pixels
Résolution 0.3 Mpx
Poids 50.4 ko
Date 3 janvier 2011
Fichier 15501_pleinecran.jpg

Noisy-le-Sec, Cité expérimentale de Merlan - Jardin

Chaque jardin individuel fit l’objet d’un traitement paysager de qualité
N° 1026522 - jpg - 523 × 531 pixels Détails
Crédits @ MEEDDAT/DICOM-fonds MRU-1952-photo X
Dimensions 523 × 531 pixels
Résolution 0.3 Mpx
Poids 114.6 ko
Date 30 janvier 2018
Fichier 6025.jpg

Noisy-le-Sec, Cité expérimentale de Merlan - Carte de la cité en 2011

Carte extraite de l’ouvrage Réinventer la maison individuelle en 1945. La cité expérimentale de (...)
N° 1026528 - jpg - 1449 × 1613 pixels Détails
Crédits © Département de la Seine-Saint-Denis / Somogy, 2013
Dimensions 1449 × 1613 pixels
Résolution 2.3 Mpx
Poids 404.7 ko
Date 30 janvier 2018
Fichier cartegenerale.jpg

Noisy-le-Sec, Cité expérimentale de Merlan - L’avenue du Général Leclerc en 2011

N° 1026532 - jpg - 972 × 648 pixels Détails
Crédits © Guy Bréhinier / Département de la Seine-Saint-Denis, 2011
Dimensions 972 × 648 pixels
Résolution 0.6 Mpx
Poids 140.1 ko
Date 30 janvier 2018
Fichier general_leclerc_avenue_mg_0861-2.jpg

Noisy-le-Sec, Cité expérimentale de Merlan - Square canada

N° 1026523 - jpg - 2268 × 1512 pixels Détails
Crédits © Guy Bréhinier / Département de la Seine-Saint-Denis, 2009
Dimensions 2268 × 1512 pixels
Résolution 3.4 Mpx
Poids 2.5 Mo
Date 30 janvier 2018
Fichier _mg_7308.jpg

Noisy-le-Sec, Cité expérimentale de Merlan - portail

Portail en bois d’origine encore en place en 2009
N° 28258 - jpg - 600 × 450 pixels Détails
Crédits Photo Hélène Caroux © Département de la Seine-Saint-Denis - 2009
Dimensions 600 × 450 pixels
Résolution 0.3 Mpx
Poids 79.3 ko
Date 3 janvier 2011
Fichier img_0436_pleinecran.jpg

Noisy-le-Sec, Cité expérimentale de Merlan - Carte des maison avec leur nationalité en 1952

Carte extraite de l’ouvrage Réinventer la maison individuelle en 1945. La cité expérimentale de (...)
N° 1026525 - jpg - 1548 × 1326 pixels Détails
Crédits © Département de la Seine-Saint-Denis / Somogy, 2013
Dimensions 1548 × 1326 pixels
Résolution 2.1 Mpx
Poids 376.5 ko
Date 30 janvier 2018
Fichier cartepays.jpg

Noisy-le-Sec, Cité expérimentale de Merlan - Carte des systèmes constructifs et des matériaux

Carte extraite de l’ouvrage Réinventer la maison individuelle en 1945. La cité expérimentale de (...)
N° 1026526 - jpg - 1574 × 1513 pixels Détails
Crédits © Département de la Seine-Saint-Denis / Somogy, 2013
Dimensions 1574 × 1513 pixels
Résolution 2.4 Mpx
Poids 337.7 ko
Date 30 janvier 2018
Fichier materiaux.jpg

Noisy-le-Sec, Cité expérimentale de Merlan - Carte des éléments protégés au titre de la loi de 1913

carte réalisée d’après l’arrêté portant inscription au titre des Monuments historiques. Pour les (...)
N° 1026527 - jpg - 1539 × 1498 pixels Détails
Crédits © Département de la Seine-Saint-Denis / Somogy, 2013
Dimensions 1539 × 1498 pixels
Résolution 2.3 Mpx
Poids 298.9 ko
Date 30 janvier 2018
Fichier mh.jpg
Type d’étude et de recherche

Localisation
  • avenue du général Leclerc
Chronologies

Dénomination

Protections documentées
Nom d’usage : Cité expérimentale de Merlan
Mode : inscription MH
Date de mise en place : 2000/12/28
Objet de la protection : Façades et toitures des pavillons : CIMAP 12 rue Auguste Gouillard (AD177), MOPIN 8 rue Auguste Gouillard (AD175), JEEP 6 rue Auguste Gouillard (AD174), DENNERY 4 rue Auguste Gouillard (AD173), GRAMES 2 rue Auguste Gouillard (AD172), STUP2 rue de la Prév
Autres protections (Noisy-le-Sec)