Collège Camille-Claudel

Collège Camille-Claudel

par Justine Bourgeois, Laure Franclet, Sarah Piacentino

À proximité immédiate d’une large voie routière, inséré à proximité de plusieurs ensembles de logements collectifs (Fontaine Mallet, Les 4 tours Europe et Les Merisiers) et d’une zone pavillonnaire, ce collège fait le lien entre ces différents tissus urbains. Livré en 1997, l’établissement a permis de réduire l’effectif scolaire fortement surchargé des trois autres collèges en service à Villepinte.

Le collège dans le quartier

Contexte urbain, insertion sur le site et traitement des limites séparatives?

Le collège se situe dans une zone boisée, à l’extrémité est de la commune jouxtant la ville voisine de Tremblay-en-France, à l’articulation d’un tissu pavillonnaire et d’un quartier de grands ensembles. Ce territoire en limite communale est desservi par une double voie routière qui relie dans le département les secteurs nord, proches de l’aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle et dédiés aux activités économiques, aux secteurs sud, consacrés à l’habitat, essentiellement pavillonnaire. Les bâtiments à proximité de la RD 40 sont inscrits dans une zone de protection acoustique (ZPA) depuis 1994. Leur construction est par conséquent soumise à des exigences réglementaires d’isolation? acoustique afin de limiter l’exposition des personnes au bruit. La présence de grands arbres et d’espaces verts contribue également à atténuer les nuisances sonores environnantes.

En effet, cette partie du territoire intercommunal bénéficie de la présence d’un massif boisé d’une superficie de 70 hectares constituant un patrimoine naturel, très présent sur les deux communes riveraines. Héritier des grandes forêts qui couvraient le nord de l’Île-de-France, ce massif fait de Villepinte et de Tremblay-en-France des villes vertes ; une exception en Seine-Saint-Denis, confirmée par la présence du canal de l’Ourcq et de ses berges verdoyantes au sud, ainsi que par les rives du Sausset au nord. Ces espaces forestiers connectés aux autres entités de nature constituent un espace ouvert à forte valeur écologique au sein de la trame? verte et bleue de la région francilienne.

En revanche, le cœur du quartier, qui accueille le collège, est un peu coupé de cette forêt urbaine. Sa trame viaire est constituée de rues parallèles reliées à un axe médian, l’avenue du Général-Leclerc. À sens unique ou en impasse, peu arborées, exclusivement bordées de pavillons et de clôtures, ces rues contribuent à isoler cette zone. Le grand ensemble voisin (la cité des Mérisiers), actuellement inscrit en quartier prioritaire, est lui aussi faiblement maillé au réseau de voies existantes.

Le collège est inséré sur un terrain situé à l’angle de deux voies de circulation très fréquentées : l’avenue de la Résistance (un tronçon de la RD 40), qui dessert, suivant un axe en limite communale, le nord et le sud de la ville, et l’avenue du Rêve, qui est une des seules voies transversales reliant le centre de la commune à cet axe routier départemental.

La parcelle où se trouve le collège est partiellement protégée des vues et bruits extérieurs par de grands arbres et par les constructions voisines. Elle est située à proximité de grands équipements sportifs, tels que le stade Infroit, et cultuels, comme la grande mosquée de Tremblay-en-France.

L’établissement s’implante en retrait des voies sur une parcelle de 14 000 m², bordée au nord par un parking semi-enterré, à l’ouest par un lotissement pavillonnaire, à l’est par la route départementale (RD 40), au sud par une voie en impasse qui a conservé le tracé d’un ancien chemin (chemin rural n°2 dit du loup), qui traversait autrefois la forêt et les champs. Livrée en 2011, une opération de logements collectifs est venue s’implanter en limite sud-est de la parcelle et bloquer ainsi davantage les vues depuis l’extérieur vers le collège. Elle le protège également des nuisances sonores liées au trafic routier. Sa clôture marque la limite communale et, malgré son implantation en mitoyenneté, l’immeuble limite les vis-à-vis par sa forme angulaire, tournée vers les rues adjacentes plutôt que vers l’établissement.

En bordures nord et est, l’infrastructure? en forme de L réservée au stationnement des résidents de la cité voisine a contraint l’implantation du collège sur sa parcelle. Cette infrastructure est aujourd’hui sans affectation. Faisant face au collège, sa structure? en béton sert néanmoins d’espace tampon contre les bruits provenant de la RD 40. La juxtaposition immédiate de ce parc de stationnement couvert a engendré des intrusions dans le collège dès sa mise en service, depuis les toitures-terrasses des parkings. Le Département a alors fait installer des clôtures hautes au droit de la construction afin de renforcer la sécurité et l’imperméabilité de son enceinte et de protéger ses espaces extérieurs, récréatifs et sportifs, des vues et interactions extérieures.

Avant la construction du collège, la parcelle était un vaste terrain vague, laissé vierge d’exploitation par la commune pendant plusieurs décennies. Des fossés avaient été creusés de chaque côté du terrain pour éviter le stationnement des voitures ; les riverains semblaient toutefois y promener leurs animaux de compagnie et s’y réunir l’été. L’installation de l’établissement sur une zone peu qualifiée du quartier n’a ainsi pas facilité son identification. De plus, le collège se dessine sans rupture avec son environnement et en retrait des voies. Il est donc peu visible depuis les espaces publics qui bordent son îlot.

Desserte et accès

Les limites du collège sont clairement définies et clôturées. Son accès principal se fait par une avenue très passante : l’avenue du Rêve. Cette enceinte ainsi fermée et majoritairement bordée d’arbres est complétée par un large recul depuis l’avenue, faisant office de parvis?. Cette zone d’accueil, située à l’extérieur de l’enceinte et équipée d’une dépose rapide, a pour rôle de protéger les élèves et les autres piétons d’un éventuel accident routier. Par ailleurs, l’avenue du Rêve, qui est une voie communale, a fait l’objet de travaux de voirie en 2000, comprenant un élargissement de la chaussée et une surélévation de l’espace devant le collège. Ces aménagements urbains ont permis la mise en recul des élèves vis-à-vis de la circulation, tout en signalant l’entrée de l’établissement.
La rue du chemin du Loup offre un accès direct piéton au gymnase Infroit depuis le collège. Elle sert également de limite séparatrice entre les communes de Villepinte et de Tremblay-en-France. Elle a également fait l’objet d’une rénovation, peu après celle de l’avenue du Rêve, en même temps que celle des Combattants.

Le collège a trois accès, dont deux donnent sur l’avenue du Rêve :

  • l’entrée principale, piétonne, protégée par une butte plantée et contrôlée par un portail et un agent depuis sa loge d’accueil ;
  • un accès de service menant au parking du personnel et à la voie de livraison ;
  • un deuxième accès de service se trouve à l’arrière de l’établissement et rejoint l’accès avenue du Rêve. Il sert d’accès pompiers autant que de voie de service et permet le trajet des groupes d’élèves vers le stade Infroit.

L’accès principal débouche sur une cour d’honneur plantée, qui comprend un abri-vélo, des sculptures et une allée qui conduit à un hall d’entrée.

Pour ce qui est de la desserte en transports en commun, le collège jouit d’une proximité avec les bus 15 et 40 - arrêt Merisiers -, ainsi qu’avec la gare du Vert-Galant sur la ligne D du RER, à environ 10 minutes à pied.

La construction

Histoire et programme?

Jusque dans les années 1930, le territoire de Villepinte était majoritairement constitué de forêts et de champs entre son cœur de village au nord et une gare de voyageurs au sud. Un premier quartier s’est développé autour de la gare du Vert-Galant. La commune de Villepinte a ensuite connu une forte évolution urbaine autour des années 1990. En 1995, la ville comptait 35 000 habitants (dont plus de la moitié avaient moins de 25 ans). La construction du collège Camille-Claudel est donc une réponse au développement démographique de la ville, pensée pour pallier l’engorgement des trois collèges villepintois existants.

Le projet de construction débute en avril 1993, lors du vote de délibération pour la commande d’un quatrième collège sur la commune de Villepinte. Il faut toutefois deux ans pour que l’enveloppe financière soit débloquée et que l’appel à candidature soit lancé. Inauguré et mis en service en 1997, parallèlement à deux autres établissements sur les communes de Saint-Ouen et de Sevran, le programme a été élaboré conformément à la volonté du Conseil Général de Seine-Saint-Denis, après une consultation de la municipalité de Villepinte et de l’Inspection d’Académie. Dans son discours inaugural, le principal du collège Camille-Claudel a affirmé que « Tout groupe humain prend sa richesse dans la communication, l’entraide et la solidarité visant à un but commun », ce qui illustre parfaitement l’esprit de ce collège. Au service de cette philosophie éducative, le projet architectural a en effet été conçu comme une petite collectivité, avec ses flux (salles de classe, bureaux, etc.) et ses « reflux » (hall et circulations) accueillant et favorisant l’épanouissement de chacun dans le respect des différences.

En 1998, l’établissement est classé en zone d’éducation prioritaire (ZEP), disposant par conséquent de moyens humains et financiers supplémentaires. Si l’établissement a une capacité d’accueil initiale de 700 élèves, il oscillait entre 500 à 550 élèves jusqu’en 2018. Depuis, il avoisine les 650 élèves, soit 93% d’occupation totale de l’établissement. Le classement du collège permet actuellement le respect d’un effectif maximum des classes à hauteur de 24 élèves, contre 28 élèves en moyenne dans les autres collèges de la commune. Toutefois, l’éducation nationale prévoit une augmentation du taux d’occupation dans les années à venir (800 élèves environ). La générosité spatiale du programme permet également au collège de s’ouvrir à des formations en alternance et des activités péri-scolaires à l’initiative de l’établissement sans pour autant créer des problèmes de sécurité.

Le programme prévoyait une emprise modérée de la surface utile, soit 50% maximum de la surface de la parcelle, tandis que 20 à 25% de la surface restante étaient réservés à la création d’espaces verts (végétalisés et de pleine terre?). Le collège forme ainsi un seul et même bâtiment – trois unités bâties s’enroulant autour d’un noyau central comme trois pétales – de manière à dégager un maximum de surfaces pour les espaces libres et végétalisés et pour les activités extérieures, récréatives et sportives.

Par ailleurs, une grande importance a été accordée aux espaces permettant l’encadrement? des élèves et leur autonomie d’apprentissage. Le Centre de Connaissance et de Culture (CCC) est ainsi généreusement aménagé, avec une vaste salle permettant la réunion des élèves pour des travaux collectifs et la tenue de cours par le professeur documentaliste.

De la même manière, la vie scolaire prend littéralement une place centrale : elle se trouve dans le hall, entre les ailes d’enseignement, à côté de l’accès à la cour de récréation, ce qui en fait un lieu de passage obligatoire. L’architecte concepteur et maître d’œuvre de ce collège, Véronique Lours, en parle comme d’un espace cherchant à résoudre au mieux les contradictions entre les besoins individuels et collectifs des élèves : liberté et discipline, mouvement et calme, vie en société et vie privée, isolement et communication.

Ainsi, les unités fonctionnelles sont reliées à une unité d’accueil ouverte sur l’extérieur et desservie par une cour d’honneur en demi-cercle mise en contact avec la rue. Celle-ci, située dans le prolongement du parvis extérieur, constitue une zone tampon protégeant les usagers des vues et des bruits extérieurs. Elle est pensée comme un premier lieu de rencontre après avoir franchi le portail et avant de pénétrer dans le hall d’entrée de l’établissement.
Nommé « Agora », cet espace d’accueil central distribue l’ensemble des pôles du collège au RDC? et dans les étages.

Trois unités sont dédiées à l’enseignement :

  • Les salles d’enseignement général, dont l’organisation permet d’en faire tant un espace d’enseignement magistral que des espaces d’échanges et de communication favorisant le travail en petits groupes. Elle permet également l’accès aux équipements informatique.
  • Les salles d’enseignement spécifiques, réparties par pôle d’enseignement : l’enseignement des sciences, avec les cours de physique-chimie, technologie, informatique et biologie ; l’enseignement artistique, comprenant la salle polyvalente, celle de musique, ainsi que les salles d’arts-plastiques.
  • Un pôle sportif, avec des vestiaires, des locaux annexes et une extension sur l’extérieur.

Trois unités sont allouées à l’encadrement et à la surveillance :

  • Une salle des professeurs, située à l’articulation des espaces d’enseignements, du CCC et de l’administration.
  • Les bureaux de l’administration, considérés comme la « passerelle de commandement », où se prennent les décisions engageant le fonctionnement du collège. Ils sont accessibles depuis l’entrée du collège, au travers de l’Agora, et possèdent une sortie indépendante.
  • Les bureaux de la vie scolaire et les espaces consacrés aux activités des élèves, situés à l’entrée de l’Agora, pour permettre une surveillance de la cour de récréation et faire le lien entre les élèves et l’administration.

Six unités sont annexes à l’enseignement :

  • Le CCC, représentant l’interface entre la vie scolaire et le monde extérieur, conçu pour permettre aux élèves de travailler dans de bonnes conditions.
  • Le foyer des élèves où sont organisées des activités périscolaires qui se déroulent après la demi-pension ou en fin d’après-midi. C’est aussi un lieu de détente pour les élèves.
  • Le pôle Médico-social, où se déroulent les visites médicales et les premiers soins, en lien avec la vie scolaire et les surveillants accompagnant les élèves. Il est également en relation directe avec l’extérieur.
  • Le pôle Logistique, destiné aux locaux d’entretien, donnant accès aux espaces de services.
  • Le pôle Restauration avec les espaces et la grande salle de restaurant permettant une surveillance aisée.
  • La conciergerie, avec la loge et le logement du gardien attenant, donnant une vision globale de l’entrée du collège et des espaces extérieurs.

Les logements de fonction ont un caractère très privatif et sont séparés des espaces communs du collège. Il y a quatre logements de type F4 et F5, avec chacun un box, un jardin privatif et une place de parking abritée.

Parti architectural?

Pour Véronique Lours, le collège n’est pas seulement un lieu où l’on vient s’instruire ; c’est pourquoi elle conçoit cet établissement comme un lieu de vie, associant le travail, la détente, l’information, la culture et l’apprentissage de la vie en société. Par l’image qu’il transmet, le collège doit ainsi diffuser la vision d’une institution de travail à la fois intellectuel et manuel. Ses bâtiments doivent illustrer son rôle institutionnel dans la ville et déterminant dans le cursus éducatif du secondaire. De ce fait, la qualité de l’architecture ainsi que sa décoration intérieure jouent un rôle important dans l’épanouissement des élèves, tandis que le traitement des façades et toitures confère à l’édifice une image de sécurité, de calme et d’ordre.

Composé de trois ailes ayant chacune sa spécificité et reliées par l’Agora centrale, le bâtiment propose une organisation simple et lisible. L’objectif est d’optimiser les espaces intérieurs de l’ensemble fonctionnel, en tenant compte de l’évolution des enseignements, de la vie scolaire des élèves et du personnel : évolution pédagogique, variation des effectifs, mise en place d’enseignements spécifiques… Ainsi, l’Agora est un vaste hall dont le plafond atteint plus de 15 mètres de hauteur. Il donne corps aux thèmes d’élévation mais aussi d’extension que l’architecte a placés au centre de la conception du collège. Cet espace est d’ailleurs habité par les circulations verticales. De larges couloirs viennent ensuite desservir les différents pôles d’enseignement. Le collège semble ainsi se dilater aussi bien horizontalement par ses ailes formant de longs bras en extension que verticalement par cette hauteur sous-plafond surplombant les deux étages de l’établissement.
Les espaces extérieurs portent également une valeur pédagogique : en plus d’être des lieux d’agrément, ils incitent les élèves à respecter leur cadre de vie par une mise en relation avec leur environnement. Un projet de végétalisation d’une terrasse?, à l’initiative d’un professeur de biologie, permet par exemple aux collégiens volontaires de participer à l’élaboration d’un potager.

Volumétrie?

Le collège est conçu sur trois niveaux. Vu du ciel, il ressemble à un personnage : le hall représente la tête, les ailes symbolisent les deux bras ouverts, tandis que les salles de restauration et d’EPS simulent les mains. Un personnage, dos à la rue, semble ainsi protéger les adolescents en enveloppant ses bras autour de la cour.
Les parties verticales sont à l’image de l’élévation intellectuelle assignée à la fonction du collège ; elles sont reprises par l’élancement des fenêtres et les pans inclinés des toitures. Celles-ci reprennent l’écriture des toitures des maisons alentours, participant à l’insertion de l’établissement dans son tissu. Les toitures en pente douce du collège convergent vers un pic central, à 15 mètres de haut, signalant le préau, au-dessus de l’entrée vers l’Agora. Avec cette élévation au centre de l’édifice et ses fenêtres découpées dans leur hauteur, l’établissement fait presque penser à un édifice religieux, un autre lieu tourné vers l’élévation, ce qui était dans les intentions de l’architecte : « Je suis partie de l’idée simple : un collège est un endroit où il y a des élèves, et qui dit élève, dit élever, monter, progresser. Ce bâtiment devait donner la sensation de pouvoir s’élever soi-même. »

Depuis la cour de récréation extérieure, les deux volumes situés aux extrémités des ailes du collège sont identifiables par leurs volumétries et traitements des ouvertures en façades qui se répondent : la salle d’EPS est en arc de cercle, avec de petites ouvertures majoritairement situées sur la hauteur du volume ; quant à la salle de restauration, elle recherche les angles droits sans pour autant y correspondre tout à fait, et se déploie sur la cour de récréation avec ses baies? toute hauteur.

Le collège est construit afin de faciliter et de permettre d’éventuelles restructurations : s’adapter sans générer de profonds remaniements, jusqu’aux volumes des classes, pouvant admettre plusieurs schémas pédagogiques successifs ou même simultanément. La spatialité est souple dans son découpage.

Pour souligner les lignes du plafond et les plaquettes de brique qui épousent les murs, les poutres en bois qui composent la charpente sont laissées apparentes. Elles soutiennent les puits de lumière zénithaux dans les salles d’arts.

Matériaux, couleurs et lumière

Les façades sont en béton enduit blanc mat. Seuls le hall et le mur masquant le logement de fonction attenant au bureau d’accueil sont en béton teinté gris-crème traité anti-graffitis. Les touches de couleurs chaudes et les lignes décalées sur les façades participent à l’animation de l’environnement. Elles génèrent un caractère ludique et une notion de plaisir à l’ensemble. Une brique de parement? (couleur rouge-orangé) est employée à différents endroits en façade, comme sur le mur de l’escalier extérieur à côté de la salle d’EPS, sur la façade de la salle de restauration, sur les poteaux du préau ou encore sur les appuis de fenêtres de l’aile C (salle polyvalente et salles d’arts).

En façade extérieure, le ton orangé des ouvertures contraste avec les tons clairs et frais mis en œuvre à l’intérieur du bâtiment. Ces jeux de couleurs dynamisent les espaces et participent à la signalétique? des locaux, afin que les collégiens puissent se repérer. On trouve des motifs peints donnant une touche d’animation supplémentaire, en rouge-orangé et en brun-crème. De l’orange au saumon en passant par l’ocre, Véronique Lours a développé une gamme colorée spécifique, chaque couleur « contenant du feu dans ses pigments (...) possède une vitalité propre qui confère à l’endroit une douceur extrême ». L’utilisation de tons naturels donne ainsi aux espaces d’enseignement et de circulation une ambiance chaleureuse et agréable, anoblie par l’association du bois et la brique. Toutes les menuiseries sont en aluminium thermolaqué?, les portes extérieures de service sont peintes en noir et celles du pôle Médico-social en rouge. Les toitures inclinées sont soutenues par des poutres en bois lamellées collées et recouvertes d’une étanchéité? élastomère de couleur terre cuite ou brune.

À l’origine, la salle polyvalente cherchait à épouser les codes des salles de spectacle, notamment marquées par la présence d’une moquette rouge sur le sol et les sièges. Aujourd’hui, la salle se modernise avec un remplacement du revêtement de sol en PVC?, elle accueille un projecteur et permet d’organiser des spectacles et des projections contemporaines. À sa sortie, on peut voir le couloir vitré en forme de vague donnant sur la salle de musique. Son ondulation tente de reprendre celle des volées des notes d’une partition.

À l’intérieur, la salle d’EPS reprend les traitements du hall et aborde des tons ocres rehaussés par les poutres apparentes de la structure. La demi-pension est, quant à elle, entièrement blanche, avec des céramiques émaillées de rouge et de jaune. Ces touches de couleurs sont reprises ensuite par les casiers bordant l’entrée de la demi-pension, de couleur jaune.

Organisation des espaces intérieurs et vues

Dès le franchissement du portail, la notion de liberté de choix et de créativité est ébauchée par l’allée menant au hall d’accueil. Avant de pénétrer dans l’établissement, on passe devant l’aile consacrée aux activités artistiques (salles de musique, d’arts plastiques, labo photo…) et à la salle polyvalente. Ces salles sont desservies par un grand couloir vitré qui permet l’exposition et la mise en exergue de la créativité des élèves.
Une fois dans l’Agora, on se trouve au cœur de l’établissement, rendant directement accessibles les lieux majeurs de l’établissement. Le hall conduit ainsi directement au CCC, avec ses trois salles de lecture, en plus de la salle polyvalente.
Le reste du hall s’ouvre sur les locaux de la vie scolaire (bureau CPE et surveillants, salle de permanence, foyer des élèves).

Le fonctionnement interne se veut clair, simple et harmonieux, organisé sur trois ailes (A, B, C) ayant chacune leur spécificité et distribuées à partir de l’Agora par un escalier central et un ascenseur, par des volées d’escaliers dans les ailes. Au rez-de-chaussée, on retrouve, aux extrémités de l’établissement, la salle d’EPS au nord-est, le pôle Restauration au sud-ouest, et les salles d’activités artistiques au nord-ouest.
Les salles d’enseignement sont réunies dans les étages supérieurs dans les deux ailes latérales.
Dans l’aile A, qui se termine par la salle d’EPS, sont réunies les salles spécialisées (technologie au RDC ; sciences, informatique et langues au R+1 ; littérature et histoire-géographie au R+2). La salle d’EPS débouche sur le plateau sportif orienté au sud-est. Les cours de sciences bénéficient d’une terrasse au R+1 de cette aile.
Dans l’aile B, qui se termine par le pôle Restauration, se trouvent le préau, les sanitaires et les locaux du pôle Logistique et du pôle Médico-social et, sur les deux étages, les salles banalisées d’enseignements généraux et celle des professeurs (au R+1).
La salle de restauration est traitée de façon agréable. Elle donne sur la cour et ses espaces paysagers. Son plan? en éventail favorise une bonne surveillance. Elle est séparée de celle des professeurs par un petit jardin.
Dans l’aile C, qui n’est qu’un rez-de-chaussée et qui se présente comme une prolongation du hall, se trouvent la salle polyvalente, les salles de musique et de dessin organisées autour d’espaces extérieurs. Une partie de la salle polyvalente est en gradins.
Les bureaux de l’administration sont à l’articulation des ailes B et C, entre le hall, le pôle Vie scolaire, la cour de la récréation et le préau.
Le hall donne enfin sur la cour qui, à l’image de l’organisation interne, recherche le calme. Depuis l’extérieur, on distingue la hiérarchisation des espaces : les toitures terrasses et les façades répétitives correspondent aux salles d’enseignements, tandis que les toitures à pans inclinés signalent des lieux particuliers : hall, salle d’EPS, demi-pension, aile de la salle polyvalente et classes d’arts.

Espaces récréatifs et sportifs

Comme il y avait très peu d’équipements sportifs dans les alentours du collège, la Ville a engagé la construction du stade Infroit en parallèle de celle de l’établissement. Il est dévolu au collège Camille-Claudel, trop éloigné des autres établissements scolaires villepintois. Le collège est également doté en extérieur d’un plateau sportif accueillant une piste d’athlétisme et un terrain de sport de ballons (filets de basket et cages de foot) et, à l’intérieur, d’une salle d’EPS dotée de tables de ping-pong et d’un mur d’escalade.
En complément, Véronique Lours a dessiné et intégré sur le sol de la cour de récréation un échiquier grandeur nature. Des arabesques peintes en blanc sur le sol conduisent au hall et symbolisent la turbulence des élèves qui sortent de la classe. Un préau abrite l’espace de la cour menant à l’Agora et à la demi-pension. À l’image de l’établissement, la cour se veut à la fois accueillante, protectrice et ouverte sur l’extérieur. Elle permet le rassemblement des élèves et l’abri sous le préau, rehaussé d’une toiture en pointe. En fond de la cour, des plantations font tampon avec l’environnement.

L’œuvre du 1% artistique?

Trois statues blanches accueillent les élèves sur le parvis intérieur du collège. Ces sculptures ont été réalisées par Véronique Lours elle-même. La première signifie « Bienvenue à tous », la deuxième symbolise « L’accueil et le respect » et la troisième dit « Au revoir et à bientôt ». En somme, le message qu’a voulu transmettre l’architecte est : « Nous sommes tous égaux malgré nos différences ».

Code site
078inv900
Code Inspection académique
0932263E

Programme

Chronologie

  • 1993 : Décision de construction de l’établissement
  • 1997 : Mise en service de l’établissement

Les acteurs de la construction

1997

  • Maître d’ouvrage : Département de la Seine-Saint-Denis
  • Maître d’ouvrage délégué : Sodédat 93
  • Architecte : Véronique Lours
  • Entreprise : Rabot Dutilleul
  • Économiste : B.E.T Pariente
  • Acousticien : Peutz

1997

  • Implantation du 1% artistique? : Artiste : Véronique Lours

Illustrations

Villepinte - Collège Camille-Claudel ; Plan RDC

N° 1034677 - jpg - 2481 × 1754 pixels Détails
Crédits Mouna Deghali © CAUE 93
Dimensions 2481 × 1754 pixels
Résolution 4.4 Mpx
Poids 740.5 kio
Date 10 octobre 2023
Fichier g7_1_villepinte_college_camille_claudel_plan_rdc_page-0001.jpg

Villepinte - Collège Camille-Claudel ; Plan R+1

N° 1034676 - jpg - 2481 × 1754 pixels Détails
Crédits Mouna Deghali © CAUE 93
Dimensions 2481 × 1754 pixels
Résolution 4.4 Mpx
Poids 836.7 kio
Date 10 octobre 2023
Fichier g7_1_villepinte_college_camille_claudel_plan_r_1_page-0001.jpg

Villepinte - Collège Camille-Claudel ; Plan R+2

N° 1034675 - jpg - 2481 × 1754 pixels Détails
Crédits Mouna Deghali © CAUE 93
Dimensions 2481 × 1754 pixels
Résolution 4.4 Mpx
Poids 762.7 kio
Date 10 octobre 2023
Fichier g7_1_villepinte_college_camille_claudel_plan_r_2_page-0001.jpg

Villepinte - Collège Camille-Claudel ; Vue de l’entrée

N° 28920 - jpg - 5250 × 7000 pixels Détails
Crédits Photo Manolo Mylonas © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 5250 × 7000 pixels
Résolution 36.8 Mpx
Poids 797.9 kio
Date 30 novembre 2022
Fichier camille_claudel_villepinte_009_vig.jpg

Villepinte - Collège Camille-Claudel ; Vue de la cour d’accueil

N° 1034642 - jpg - 4032 × 3024 pixels Détails
Crédits Photo Justine Bourgeois © CAUE 93
Dimensions 4032 × 3024 pixels
Résolution 12.2 Mpx
Poids 1.4 Mio
Date 10 octobre 2023
Fichier parvis___cour_d_accueil_vig.jpg

Villepinte - Collège Camille-Claudel ; Vue sur l’allée de la cour d’accueil

N° 1034663 - jpg - 4032 × 3024 pixels Détails
Crédits Photo Justine Bourgeois © CAUE 93
Dimensions 4032 × 3024 pixels
Résolution 12.2 Mpx
Poids 1.3 Mio
Date 10 octobre 2023
Fichier cour_d_accueil_allee_vig.jpg

Villepinte - Collège Camille-Claudel ; Vue de l’une des trois statues du 1% artistique

N° 1034654 - jpg - 5250 × 7000 pixels Détails
Crédits Photo Manolo Mylonas © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 5250 × 7000 pixels
Résolution 36.8 Mpx
Poids 1.2 Mio
Date 10 octobre 2023
Fichier camille_claudel_villepinte_038_vig.jpg

Villepinte - Collège Camille-Claudel ; Vue sur l’échiquier de la cour de récréation

N° 1034665 - jpg - 4032 × 3024 pixels Détails
Crédits Photo Justine Bourgeois © CAUE 93
Dimensions 4032 × 3024 pixels
Résolution 12.2 Mpx
Poids 1.3 Mio
Date 10 octobre 2023
Fichier cour_de_recreation_echiquier_vig.jpg

Villepinte - Collège Camille-Claudel ; Vue sur la cour

N° 28921 - jpg - 7000 × 5250 pixels Détails
Crédits Photo Manolo Mylonas © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 7000 × 5250 pixels
Résolution 36.8 Mpx
Poids 690.7 kio
Date 30 novembre 2022
Fichier camille_claudel_villepinte_004_vig.jpg

Villepinte - Collège Camille-Claudel ; Vue du plateau sportif

N° 1034641 - jpg - 7000 × 5250 pixels Détails
Crédits Photo Manolo Mylonas © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 7000 × 5250 pixels
Résolution 36.8 Mpx
Poids 912.8 kio
Date 10 octobre 2023
Fichier camille_claudel_villepinte_030_vig.jpg

Villepinte - Collège Camille-Claudel ; Vue d’ensemble de la cour de récréation et du plateau sportif

N° 1034664 - jpg - 7000 × 5250 pixels Détails
Crédits Photo Manolo Mylonas © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 7000 × 5250 pixels
Résolution 36.8 Mpx
Poids 2.4 Mio
Date 10 octobre 2023
Fichier camille_claudel_villepinte_029_vig.jpg

Villepinte - Collège Camille-Claudel ; Vue de la façade sud-sud est

N° 1034673 - jpg - 4032 × 3024 pixels Détails
Crédits Photo Justine Bourgeois © CAUE 93
Dimensions 4032 × 3024 pixels
Résolution 12.2 Mpx
Poids 575.9 kio
Date 10 octobre 2023
Fichier facade_sud__sud_est_details_vig.jpg

Villepinte - Collège Camille-Claudel ; Vue de la façade sud-sud est, côté cour de récréation

N° 1034674 - jpg - 7000 × 5250 pixels Détails
Crédits Photo Manolo Mylonas © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 7000 × 5250 pixels
Résolution 36.8 Mpx
Poids 768.4 kio
Date 10 octobre 2023
Fichier camille_claudel_villepinte_006_vig.jpg

Villepinte - Collège Camille-Claudel ; Vue sur le hall et la distribution

N° 28922 - jpg - 7000 × 5250 pixels Détails
Crédits Photo Manolo Mylonas © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 7000 × 5250 pixels
Résolution 36.8 Mpx
Poids 658.9 kio
Date 30 novembre 2022
Fichier camille_claudel_villepinte_011_vig.jpg

Villepinte - Collège Camille-Claudel ; Vue d’ensemble sur la charpente et l’atrium

N° 1034640 - jpg - 7000 × 5250 pixels Détails
Crédits Photo Manolo Mylonas © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 7000 × 5250 pixels
Résolution 36.8 Mpx
Poids 727.9 kio
Date 10 octobre 2023
Fichier camille_claudel_villepinte_016_vig.jpg

Villepinte - Collège Camille-Claudel ; Vue de l’accès au CCC depuis le hall

N° 1034637 - jpg - 4032 × 3024 pixels Détails
Crédits Photo Justine Bourgeois © CAUE 93
Dimensions 4032 × 3024 pixels
Résolution 12.2 Mpx
Poids 805.5 kio
Date 10 octobre 2023
Fichier hall_acces_au_ccc_vig.jpg

Villepinte - Collège Camille-Claudel ; Vue du CCC

N° 1034657 - jpg - 7000 × 5250 pixels Détails
Crédits Photo Manolo Mylonas © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 7000 × 5250 pixels
Résolution 36.8 Mpx
Poids 1.1 Mio
Date 10 octobre 2023
Fichier camille_claudel_villepinte_019_vig.jpg

Villepinte - Collège Camille-Claudel ; Vue sur les limites extérieures côté est

N° 1034651 - jpg - 4032 × 3024 pixels Détails
Crédits Photo Justine Bourgeois © CAUE 93
Dimensions 4032 × 3024 pixels
Résolution 12.2 Mpx
Poids 640.9 kio
Date 10 octobre 2023
Fichier vue_sur_les_limites_exterieures_co_te_est_vig.jpg

Villepinte - Collège Camille-Claudel ; Vue sur les limites extérieures côté nord

N° 1034652 - jpg - 4032 × 3024 pixels Détails
Crédits Photo Justine Bourgeois © CAUE 93
Dimensions 4032 × 3024 pixels
Résolution 12.2 Mpx
Poids 1.3 Mio
Date 10 octobre 2023
Fichier vue_sur_les_limites_exterieures_co_te_nord_vig.jpg

Villepinte - Collège Camille-Claudel ; Vue sur les limites extérieures côté ouest

N° 1034653 - jpg - 4032 × 3024 pixels Détails
Crédits Photo Justine Bourgeois © CAUE 93
Dimensions 4032 × 3024 pixels
Résolution 12.2 Mpx
Poids 739.3 kio
Date 10 octobre 2023
Fichier vue_sur_les_limites_exterieures_co_te_ouest_vig.jpg

Villepinte - Collège Camille-Claudel ; Vue sur les limites extérieures côté sud

N° 1034655 - jpg - 4032 × 3024 pixels Détails
Crédits Photo Justine Bourgeois © CAUE 93
Dimensions 4032 × 3024 pixels
Résolution 12.2 Mpx
Poids 2.5 Mio
Date 10 octobre 2023
Fichier vue_sur_les_limites_exterieures_co_te_sud_vig.jpg

Villepinte - Collège Camille-Claudel ; Vue du pôle nature

N° 1034643 - jpg - 4032 × 3024 pixels Détails
Crédits Photo Justine Bourgeois © CAUE 93
Dimensions 4032 × 3024 pixels
Résolution 12.2 Mpx
Poids 2 Mio
Date 10 octobre 2023
Fichier pole_nature_vig.jpg

Villepinte - Collège Camille-Claudel ; Vue du foyer

N° 1034638 - jpg - 4032 × 3024 pixels Détails
Crédits Photo Justine Bourgeois © CAUE 93
Dimensions 4032 × 3024 pixels
Résolution 12.2 Mpx
Poids 582.1 kio
Date 10 octobre 2023
Fichier foyer_vig.jpg

Villepinte - Collège Camille-Claudel ; Vue d’une salle d’enseignement général

N° 1034644 - jpg - 7000 × 5250 pixels Détails
Crédits Photo Manolo Mylonas © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 7000 × 5250 pixels
Résolution 36.8 Mpx
Poids 644 kio
Date 10 octobre 2023
Fichier camille_claudel_villepinte_024_vig.jpg

Villepinte - Collège Camille-Claudel ; Vue d’une salle de sciences

N° 1034646 - jpg - 4032 × 3024 pixels Détails
Crédits Photo Justine Bourgeois © CAUE 93
Dimensions 4032 × 3024 pixels
Résolution 12.2 Mpx
Poids 562.3 kio
Date 10 octobre 2023
Fichier salle_de_sciences_vig.jpg

Villepinte - Collège Camille-Claudel ; Vue de la salle d’EPS

N° 1034647 - jpg - 7000 × 5250 pixels Détails
Crédits Photo Manolo Mylonas © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 7000 × 5250 pixels
Résolution 36.8 Mpx
Poids 507.8 kio
Date 10 octobre 2023
Fichier camille_claudel_villepinte_033_vig.jpg

Villepinte - Collège Camille-Claudel ; Vue de la salle des professeurs

N° 1034648 - jpg - 4032 × 3024 pixels Détails
Crédits Photo Justine Bourgeois © CAUE 93
Dimensions 4032 × 3024 pixels
Résolution 12.2 Mpx
Poids 885.9 kio
Date 10 octobre 2023
Fichier salle_des_professeurs_vig.jpg

Villepinte - Collège Camille-Claudel ; Vue de la salle polyvalente

N° 1034649 - jpg - 4032 × 3024 pixels Détails
Crédits Photo Justine Bourgeois © CAUE 93
Dimensions 4032 × 3024 pixels
Résolution 12.2 Mpx
Poids 610.7 kio
Date 10 octobre 2023
Fichier salle_polyvalente_vig.jpg

Villepinte - Collège Camille-Claudel ; Circulations R+1

N° 1034658 - jpg - 4032 × 3024 pixels Détails
Crédits Photo Justine Bourgeois © CAUE 93
Dimensions 4032 × 3024 pixels
Résolution 12.2 Mpx
Poids 678.7 kio
Date 10 octobre 2023
Fichier circulations_r_1_vig-2.jpg

Villepinte - Collège Camille-Claudel ; Circulations R+2

N° 1034659 - jpg - 4032 × 3024 pixels Détails
Crédits Photo Justine Bourgeois © CAUE 93
Dimensions 4032 × 3024 pixels
Résolution 12.2 Mpx
Poids 789.9 kio
Date 10 octobre 2023
Fichier circulations_r_2_vig-2.jpg

Villepinte - Collège Camille-Claudel ; Circulations RDC

N° 1034660 - jpg - 4032 × 3024 pixels Détails
Crédits Photo Justine Bourgeois © CAUE 93
Dimensions 4032 × 3024 pixels
Résolution 12.2 Mpx
Poids 895.5 kio
Date 10 octobre 2023
Fichier circulations_rdc_vig-2.jpg

Villepinte - Collège Camille-Claudel ; Détail architectural : arc en brique

N° 1034666 - jpg - 4032 × 3024 pixels Détails
Crédits Photo Justine Bourgeois © CAUE 93
Dimensions 4032 × 3024 pixels
Résolution 12.2 Mpx
Poids 615.6 kio
Date 10 octobre 2023
Fichier detail_architectural_arc_en_brique_vig.jpg

Villepinte - Collège Camille-Claudel ; Détail architectural : baies

N° 1034667 - jpg - 4032 × 3024 pixels Détails
Crédits Photo Justine Bourgeois © CAUE 93
Dimensions 4032 × 3024 pixels
Résolution 12.2 Mpx
Poids 558.8 kio
Date 10 octobre 2023
Fichier detail_architectural_baies_vig.jpg

Villepinte - Collège Camille-Claudel ; Détail architectural : pilier

N° 1034668 - jpg - 4032 × 3024 pixels Détails
Crédits Photo Justine Bourgeois © CAUE 93
Dimensions 4032 × 3024 pixels
Résolution 12.2 Mpx
Poids 707.7 kio
Date 10 octobre 2023
Fichier detail_architectural_pilier_vig.jpg

Villepinte - Collège Camille-Claudel ; Détail d’assemblage : charpente

N° 1034669 - jpg - 4032 × 3024 pixels Détails
Crédits Photo Justine Bourgeois © CAUE 93
Dimensions 4032 × 3024 pixels
Résolution 12.2 Mpx
Poids 570.4 kio
Date 10 octobre 2023
Fichier detail_d_assemblage_charpente_vig.jpg

Villepinte - Collège Camille-Claudel ; Vue de l’espace médico-social

N° 1034671 - jpg - 4032 × 3024 pixels Détails
Crédits Photo Justine Bourgeois © CAUE 93
Dimensions 4032 × 3024 pixels
Résolution 12.2 Mpx
Poids 661.5 kio
Date 10 octobre 2023
Fichier espace_medico_social_vig.jpg

Villepinte - Collège Camille-Claudel ; Vue du pôle Restauration

N° 1034678 - jpg - 7000 × 5250 pixels Détails
Crédits Photo Manolo Mylonas © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 7000 × 5250 pixels
Résolution 36.8 Mpx
Poids 781.6 kio
Date 13 octobre 2023
Fichier camille_claudel_villepinte_028_vig.jpg

Villepinte - Collège Camille-Claudel ; Vue des logements de fonction

N° 1034679 - jpg - 7000 × 5250 pixels Détails
Crédits Photo Manolo Mylonas © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 7000 × 5250 pixels
Résolution 36.8 Mpx
Poids 1.1 Mio
Date 13 octobre 2023
Fichier camille_claudel_villepinte_044_vig.jpg
Type d’étude et de recherche
Localisation
  • 36 avenue du Rêve

Chronologies
Auteurs / protagonistes

Le collège en chiffres

Surfaces

1997

  • Surface hors-œuvre brute : 12 847 m²
  • Surface hors-œuvre nette : 6 602 m²
  • Surface utile : 4 818 m²
  • Surface du terrain : 13 416 m²

Programme détaillé

  • 23 salles d’enseignement général
  • 3 salles de sciences
  • 2 salles de technologie
  • 1 salle d’informatique
  • 2 salles d’enseignement artistique
  • CCC et locaux associés : 242 m²
  • Salle d’EPS : 298 m²
  • Salle polyvalente : 90 m²
  • Demi-pension : 453 m²
  • Foyer des élèves : 57 m²
  • Préau : 244 m²
  • Cour de récréation : 1 940 m²
  • Plateau d’EPS : 1 587 m²
  • 5 logements de fonction