Collège Évariste-Galois

Collège Évariste-Galois

8 novembre 2018 , par Agnès Paty

Emblématique des établissements de la période d’industrialisation des constructions scolaires qui pour beaucoup accompagnent la réalisation des Grands ensembles, le collège Évariste-Galois s’élève au cœur du quartier des Beaudottes. Trente ans après sa construction le collège a été restructuré et agrandi avec pour enjeu une nouvelle image qui laisse voir toutefois l’architecture d’origine.

Le contexte de l’opération

Situé au cœur du quartier des Beaudottes, le collège a été construit sur un grand terrain réservé à cet équipement dès la création de la ZAC ayant permis la réalisation du quartier. Il est implanté à l’articulation de deux tissus urbains contrastés avec, au nord, les ensembles d’habitat collectif des Beaudottes et, au sud, les secteurs pavillonnaires. Sa situation enclavée dans un vaste îlot ouvert – essentiellement dédié aux espaces verts et équipements sportifs du quartier – lui permet de bénéficier d’un cadre favorable mais dessert sa visibilité. L’accès principal s’effectue par une voie dédiée sur l’avenue Dumont-d’Urville. Rue de Savigny un accès de service dessert également la salle gymnique Primevères-Savigny.

Le collège est emblématique des établissements construits entre les années 60 et la fin des années 70, période marquée par l’industrialisation des constructions scolaires qui pour beaucoup accompagnent la réalisation des Grands ensembles d’habitations.
A l’origine un CES? (collège d’enseignement secondaire) d’une capacité de 1200 élèves avec une SES de 96 élèves (Section d’éducation spécialisée, ancienne appellation de la SEGPA), l’équipement a été réalisé en deux tranches. Une première tranche a permis de construire les deux bâtiments d’enseignement alors nommés externat ainsi que les ateliers de la SES et les logements de fonction ; une seconde, la demi-pension.
Selon les dispositions en vigueur au moment de sa construction le collège a été réalisé avec un procédé industrialisé de préfabrication lourde? agréé par le ministère de l’Éducation nationale. L’objectif est alors de raccourcir les délais de construction pour pallier le manque d’établissements du second degré et répondre ainsi aux besoins créés par l’arrivée massive d’une classe d’âge dans l’enseignement secondaire tout en réduisant les coûts des opérations (le « pic » sera atteint en 1973 avec la construction d’un collège par jour sur l’ensemble du territoire !).
Selon la procédure alors en cours, la réalisation a été confiée à un « tandem » architecte-entreprise. Dans ce type de procédure, la maîtrise d’œuvre est répartie entre d’une part, l’architecte dit « d’adaptation » qui en amont élabore le projet en ajustant le plan type, le programme du collège et le procédé de construction industrialisé par préfabrication d’éléments en béton, dite préfabrication lourde et, d’autre part, l’architecte d’opération qui adapte le projet aux contraintes locales et assure l’exécution des travaux.

L’architecture du collège

Plus que par un véritable souci de composition avec le site ou l’environnement, la conception de l’établissement est guidée par des considérations avant tout fonctionnelles. Le collège s’organise ainsi à partir de 4 bâtiments accolés et décalés qui témoignent tout autant d’une nécessité de s’adapter aux contraintes du terrain de forme triangulaire et d’offrir une exposition favorable à l’ensemble des locaux, que d’une volonté de faire évoluer l’architecture « en barres » des établissements industrialisés de la première génération vers une architecture de plots articulés d’échelle et de forme plus conviviales ; la liaison entre les bâtiments s’effectuant à l’abri par l’intérieur.
Le plan masse fonctionnaliste avec répartition des fonctions par bâtiment reste la règle au moment de la construction du collège. Deux plots compacts, respectivement de 3 et 4 niveaux, sont dédiés à l’enseignement, Segpa comprise, et abritent un des deux préaux, l’autre étant au RDC du pôle restauration. Directement relié au pôle enseignement, un plot de 2 niveaux organisé autour d’un patio? abrite, à RDC, l’administration, le CDI (aujourd’hui déplacé et restructuré) et les pôles socio-culturel et médico-social et, à l’étage, des salles de classes.
L’introduction d’un nouvel élément, le patio, qui organise la distribution des locaux, annonce une évolution du collège désormais considéré comme lieu de vie.
A une extrémité de la composition, directement connectée, la demi-pension avec la salle de restaurant à l’étage ; à l’autre, les ateliers de la SEGPA, dans un bâtiment, toutefois relié au reste du collège.
Le bâtiment des logements, de 4 niveaux, s’articule sur celui de l’administration.
L’organisation en plots décalés et l’épaisseur des bâtiments (circulation double avec réserve au centre pour l’enseignement) génèrent cependant un principe de distribution assez compliqué avec une proportion importante de circulations et d’espaces de distribution.
L’architecture du collège résulte à la fois des contraintes des procédés industrialisés de la préfabrication lourde et des plans établis sur la base de « trames » normalisées, ici, la trame? de 7,20 m définie par l’Éducation nationale, alors en usage.
Les bâtiments sont entièrement conçus et dimensionnés sur la base de multiples ou sous-multiples de cette trame, en plan et en façade y compris pour la structure? assurée par un système poteau-poutre, ainsi que par les murs de refend? des cages d’escaliers. Les façades sont porteuses, constituées de la répétition en série d’éléments préfabriqués en usine et montés sur place, de dimensions standardisées (3m60 de large en façade, 1m80 en pignon et 0,30m d’épaisseur) et comportant des menuiseries en bois incorporées au moment du coulage. Dans ce mode de construction, l’élément ou module de base de la façade – caractéristique du procédé, et que l’on retrouve dans chaque établissement avec des variations selon l’entreprise attributaire du marché – laisse deviner, en dépit de son aspect quelque peu impersonnel, le type de procédé industrialisé mis en œuvre. Avec sa modénature? propre, le panneau constitue en fait une sorte de « signature » de l’entreprise, chaque entreprise ayant développé sa propre spécificité pour rationaliser au maximum la préfabrication des panneaux. Les planchers sont en prédalles et poutrelles à treillis, avec dalle de compression

La rénovation-extension

Trente ans après sa construction le collège a été rénové, restructuré et agrandi. Au plan fonctionnel, le programme de la rénovation-extension a permis le réaménagement intérieur du collège afin de l’adapter à l’évolution de l’enseignement et d’assurer une mise aux normes techniques et de sécurité. Au-delà de ces aspects, les enjeux de la réhabilitation ont été d’offrir une nouvelle image de l’établissement en améliorant ses qualités d’accueil et l’aménagement des espaces (CDI, etc.), autant que ses qualités d’usage et son fonctionnement (meilleure distribution, dispositifs permettant d’optimiser les apports de lumière naturelle) tout en actualisant son architecture quelque peu datée. Un pôle de technologie a été créé et le CDI déplacé afin d’offrir un espace plus grand, plus lumineux et mieux organisé, au coeur du collège.
Au plan architectural, le parti adopté a été de transformer et de moderniser l’image du collège, tout en préservant la lisibilité de l’architecture d’origine, en particulier des façades et de leurs panneaux préfabriqués répétitifs, qui font la spécificité des collèges de cette période. Les interventions se sont ainsi situées sur deux registres. Un premier registre de restructurations fonctionnelles a été l’occasion de greffes de volumes plus ou moins importants (CDI, pôle technologique, gros lanterneaux, salle polyvalente, etc.), ayant pour objectif de rendre lisibles les fonctions collectives de certains espaces (CDI, salle polyvalente, foyer) tout en proposant des façades moins austères et impersonnelles. Un second registre, décoratif, a visé à égayer les façades à travers l’ajout d’éléments et de détails contemporains (brise-soleil? et lambrequins métalliques).
L’objectif semble avoir été d’opposer à la relative banalité et à la rigueur austère des bâtiments d’origine une composition plus vivante, le choix est celui du contraste des matières et textures, des formes et des couleurs différenciant clairement l’architecture d’origine et la restructuration. Dans la composition architecturale très orthogonale et parallélépipédique, l’architecte introduit les lignes obliques et plans biais des extensions et ajouts qu’il accentue en les soulignant délibérément de rouge (toiture du CDI, éclairages zénithaux, etc.). De petits contreforts ou piédroits sur les façades épaississent ponctuellement le bâtiment au niveau du rez-de-chaussée pour lui donner valeur de socle et affirmer ainsi l’assise des bâtiments. C’est seulement pour marquer la présence de la salle polyvalente et du foyer qu’il utilise le registre de la courbe. A l’aspect monochrome? du béton des façades d’origine, les divers ajouts répondent par l’utilisation franche de la couleur (primaire, bleu, jaune, rouge). A l’unité du matériau d’origine, le béton, la restructuration apporte la diversité des matières, le métal, le verre et la brique dans une mise en œuvre plus actuelle

Dans le cadre du 1% artistique? réservé à la décoration des collèges, une fresque colorée et un mur d’expression libre de l’artiste peintre Pierre-François Gorse ont orné le soubassement de la SES à la livraison du collège. Ils ont aujourd’hui disparu.

Code site
071inv900
Source
inventaire départemental
Qualification de datation
campagne(s) de construction
Code Inspection académique
0931190N

Programme

Programme d'origine
CES 1200 avec SES 96
Programme actuel
collège 700 et Segpa

Chronologie

  • 1973-1974 : construction
  • 2004 : rénovation ou extension

Les acteurs de la construction

1974

  • Maître d’ouvrage : Ministère de l’Éducation nationale
  • Maîtres d’œuvre : Michel Colle architecte, Louis Deleu assistant
  • Procédé industrialisé : Balency-Briard
  • Bureau d’études : Sectra Chambéry (aujourd’hui SGI)

2004

  • Maître d’ouvrage : Département de la Seine-Saint-Denis
  • Maître d’ouvrage délégué : Sodédat 93
  • Maître d’œuvre : J.-C. Donnadieu architecte
  • Bureau d’études : Eurotec
  • Entreprise : BATEG

Illustrations

Sevran, Collège Évariste-Galois - vue d’ensemble

N° 1027260 - jpg - 2402 × 1645 pixels Détails
Crédits © Caue93 / Agnès Paty
Dimensions 2402 × 1645 pixels
Résolution 4.0 Mpx
Poids 751.7 ko
Date 4 juillet 2018
Fichier egs01_dsc02712.jpg

Sevran, Collège Évariste-Galois - façade restructurée, détail, 2004

N° 1027261 - jpg - 2816 × 2112 pixels Détails
Crédits © Caue93 / Agnès Paty
Dimensions 2816 × 2112 pixels
Résolution 5.9 Mpx
Poids 1.7 Mo
Date 4 juillet 2018
Fichier egs02_dsc02713.jpg

Sevran, Collège Évariste-Galois - vue d’ensemble et entrée principale

N° 1027262 - jpg - 2307 × 1653 pixels Détails
Crédits © Caue93 / Agnès Paty
Dimensions 2307 × 1653 pixels
Résolution 3.8 Mpx
Poids 760.2 ko
Date 4 juillet 2018
Fichier egs03_dsc02715.jpg

Sevran, Collège Évariste-Galois - bâtiment restauration

N° 1027263 - jpg - 2816 × 2112 pixels Détails
Crédits © Caue93 / Agnès Paty
Dimensions 2816 × 2112 pixels
Résolution 5.9 Mpx
Poids 2 Mo
Date 4 juillet 2018
Fichier egs04_dsc02718.jpg

Sevran, Collège Évariste-Galois - façade sud-est sur cour, 2004

N° 1027264 - jpg - 2816 × 2112 pixels Détails
Crédits © Caue93 / Agnès Paty
Dimensions 2816 × 2112 pixels
Résolution 5.9 Mpx
Poids 1.8 Mo
Date 4 juillet 2018
Fichier egs05_dsc02720.jpg

Sevran, Collège Évariste-Galois - façade nord-ouest restructurée, détaill, 2004

N° 1027265 - jpg - 3264 × 2448 pixels Détails
Crédits © Caue93 / Agnès Paty
Dimensions 3264 × 2448 pixels
Résolution 8.0 Mpx
Poids 3 Mo
Date 4 juillet 2018
Fichier egs06_img_0623.jpg

Sevran, Collège Évariste-Galois - façade nord-ouest restructurée,vue sur l’entrée, 2004

N° 1027266 - jpg - 3264 × 2448 pixels Détails
Crédits © Caue93 / Agnès Paty
Dimensions 3264 × 2448 pixels
Résolution 8.0 Mpx
Poids 2.1 Mo
Date 4 juillet 2018
Fichier egs07_img_0624.jpg

Sevran, Collège Évariste-Galois - façade nord-ouest restructurée, détail, 2004

N° 1027267 - jpg - 3078 × 2295 pixels Détails
Crédits © Caue93 / Agnès Paty
Dimensions 3078 × 2295 pixels
Résolution 7.1 Mpx
Poids 1.7 Mo
Date 4 juillet 2018
Fichier egs08_img_0625.jpg

Sevran, Collège Évariste-Galois - le collège et son environnement

N° 1027268 - jpg - 3264 × 2448 pixels Détails
Crédits © Caue93 / Agnès Paty
Dimensions 3264 × 2448 pixels
Résolution 8.0 Mpx
Poids 2.6 Mo
Date 4 juillet 2018
Fichier egs09_0630.jpg

Sevran, Collège Évariste-Galois - plan masse d’origine, 1973

N° 1027270 - jpg - 1749 × 1325 pixels Détails
Crédits © Archives départementales de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 1749 × 1325 pixels
Résolution 2.3 Mpx
Poids 630.7 ko
Date 4 juillet 2018
Fichier egs11_galois_sevran_masse-img_2080.jpg

Sevran, Collège Évariste-Galois - plan de RDC d’origine, 1973

N° 1027271 - jpg - 1920 × 1204 pixels Détails
Crédits © Archives départementales de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 1920 × 1204 pixels
Résolution 2.3 Mpx
Poids 505.3 ko
Date 4 juillet 2018
Fichier egs12_galois_sevran_rdc-img_2085.jpg

Sevran, Collège Évariste-Galois - plan d’origine du 1er étage, 1973

N° 1027272 - jpg - 1821 × 1151 pixels Détails
Crédits © Archives départementales de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 1821 × 1151 pixels
Résolution 2.1 Mpx
Poids 418.3 ko
Date 4 juillet 2018
Fichier egs13_galois_sevran_r_1-img_2086.jpg

Sevran, Collège Évariste-Galois - plan d’origine du 2e étage, 1973

N° 1027273 - jpg - 1832 × 1225 pixels Détails
Crédits © Archives départementales de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 1832 × 1225 pixels
Résolution 2.2 Mpx
Poids 362.2 ko
Date 4 juillet 2018
Fichier egs14_galois_sevran_r_2-img_2087.jpg

Sevran, Collège Évariste-Galois - plan d’origine du 3e étage, 1973

N° 1027274 - jpg - 1881 × 1234 pixels Détails
Crédits © Archives départementales de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 1881 × 1234 pixels
Résolution 2.3 Mpx
Poids 368 ko
Date 4 juillet 2018
Fichier egs15galois_sevran_r_3-img_2092.jpg

Sevran, Collège Évariste-Galois - coupe de principe, 1973

N° 1027275 - jpg - 1643 × 951 pixels Détails
Crédits © Archives départementales de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 1643 × 951 pixels
Résolution 1.6 Mpx
Poids 339.4 ko
Date 4 juillet 2018
Fichier egs16_galois_sevran_coupe-img_2081.jpg

Sevran, Collège Évariste-Galois - plan au niveau du vide sanitaire, 2004

N° 1027279 - jpg - 1317 × 926 pixels Détails
Crédits © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 1317 × 926 pixels
Résolution 1.2 Mpx
Poids 100.9 ko
Date 4 juillet 2018
Fichier egs00_43_e.galois_ab-1.jpg

Sevran, Collège Évariste-Galois - plan masse, 2004

N° 1027280 - jpg - 1346 × 926 pixels Détails
Crédits © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 1346 × 926 pixels
Résolution 1.2 Mpx
Poids 191.6 ko
Date 4 juillet 2018
Fichier egs10_plan_masse_43_e.galois_pm.jpg

Sevran, Collège Évariste-Galois - plan du RDC restructuré en 2004

N° 1027281 - jpg - 1285 × 926 pixels Détails
Crédits © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 1285 × 926 pixels
Résolution 1.2 Mpx
Poids 191.4 ko
Date 4 juillet 2018
Fichier egs17_plan_du_rdc_43_e.galois_ab0.jpg

Sevran, Collège Évariste-Galois - plan du 1er étage restructuré en 2004

N° 1027282 - jpg - 1297 × 929 pixels Détails
Crédits © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 1297 × 929 pixels
Résolution 1.2 Mpx
Poids 154.3 ko
Date 4 juillet 2018
Fichier egs18_43_e.galois_ab1.jpg

Sevran, Collège Évariste-Galois - plan du 2e étage restructuré 2004

N° 1027283 - jpg - 1285 × 929 pixels Détails
Crédits © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 1285 × 929 pixels
Résolution 1.2 Mpx
Poids 117.1 ko
Date 4 juillet 2018
Fichier egs19_43_e.galois_ab2.jpg

Sevran, Collège Évariste-Galois - plan du 3e étage restructuré en 2004

N° 1027284 - jpg - 1312 × 923 pixels Détails
Crédits © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 1312 × 923 pixels
Résolution 1.2 Mpx
Poids 94.5 ko
Date 4 juillet 2018
Fichier egs20_43_e.galois_ab3.jpg
Type d’étude et de recherche

Localisation
  • 12 Avenue Dumont-d'Urville
  • Sevran, Collège Évariste-Galois - façade sud-est sur cour, 2004
    © Caue93 / Agnès Paty
  • Sevran, Collège Évariste-Galois - façade nord-ouest restructurée, détaill, 2004
    © Caue93 / Agnès Paty
  • Sevran, Collège Évariste-Galois - façade nord-ouest restructurée,vue sur l’entrée, 2004
    © Caue93 / Agnès Paty
  • Sevran, Collège Évariste-Galois - façade nord-ouest restructurée, détail, 2004
    © Caue93 / Agnès Paty
  • Sevran, Collège Évariste-Galois - le collège et son environnement
    © Caue93 / Agnès Paty
  • Sevran, Collège Évariste-Galois - plan du 3e étage restructuré en 2004
    © Département de la Seine-Saint-Denis
  • Sevran, Collège Évariste-Galois - façade restructurée, détail, 2004
    © Caue93 / Agnès Paty
  • Sevran, Collège Évariste-Galois - vue d’ensemble et entrée principale
    © Caue93 / Agnès Paty

Le collège en chiffres

Programme détaillé

  • salles d’enseignement général
  • salles de sciences
  • salles de technologie
  • salles d’informatique
  • salles d’enseignement artistique
  • CDI et locaux associés m² : 159
  • salle d’EPS
  • demi-pension
  • logements de fonction : 7