Collège Jean Jaurès (reconstruction 2014)

Collège Jean Jaurès (reconstruction 2014)

par Agnès Paty

Procédure

La reconstruction du collège Jean Jaurès a été décidée dans le cadre du PEI? (Plan exceptionnel d’investissement) adopté le 17 octobre 2010 pour la construction, la reconstruction ou la modernisation lourde de 21 collèges par le Département. Pour douze d’entre eux, la procédure adoptée a été un contrat de partenariat public/privé, contrat administratif qui confie à un groupement, pour une période de 20 ans, une mission globale ayant pour objet la construction et/ou la maintenance d’un ou plusieurs établissements.
Le Département a opté pour une réalisation en 3 contrats de chacun quatre collèges, conduits entre 2011 et 2014. Inscrit dans ce dispositif, le collège Jean Jaurès a été entièrement reconstruit sur son site. Les locaux d’origine ont été démolis à la fin du chantier, les travaux ayant été réalisés en site occupé.

Spécificités du programme

Le collège Jean Jaurès reconstruit appartient à une génération d’établissements novateurs, qui traduisent la volonté du Département d’intégrer au programme des éléments spécifiques, répondant à des préoccupations émergentes majeures, d’ordre à la fois éducatif et environnemental. Cette nouvelle approche concerne en particulier la qualité de l’insertion des équipements dans leur site, sous l’angle de leur qualité environnementale aussi bien que de leur inscription locale à travers l’apport d’une composante culturelle sous la forme d’un « pôle collège ouvert » mutualisé avec les villes.
Ce dispositif permet la création d’espaces d’expositions, conférences, spectacles, également ouverts à des manifestations extérieures, ainsi que la mutualisation des installations sportives du collège. Ces espaces partagés deviennent ainsi des éléments de programme à part entière, leur ouverture à un public extérieur se déroulant en dehors des heures de fonctionnement des collèges.

Le programme a également comporté la construction d’une cuisine centrale produisant 2 500 repas quotidiens également destinés aux collèges des communes voisines.

Le contexte de l’opération

Entièrement reconstruit sur son site d’origine et livré à la rentrée 2014, le nouveau collège Jean Jaurès, qui remplace l’établissement de 1976, propose une organisation, un programme et une architecture totalement renouvelés.

Le collège dans le quartier

Il est implanté au sud de la ville dans le quartier du Vert-Galant – un quartier de lotissement qui s’est développé dès le premier quart du XXe siècle – dans un secteur limitrophe de Sevran et en particulier de la plaine de Montceleux, un espace ouvert remarquable de culture interstitielle. Il est situé à l’articulation entre un quartier pavillonnaire verdoyant, tissu urbain dominant dans ce secteur de la ville doté de réelles qualités végétales, et l’ensemble de logements de la Fontaine-Mallet (1971, 551 logements), ce dernier étant lui même séparé en deux entités bien distinctes par l’avenue Emile-Dambel (axe vertical de desserte et de structuration de la commune). Le quartier de la Fontaine Mallet plutôt enclavé et objet d’une rénovation urbaine constitue toutefois avec les secteurs pavillonnaires avoisinants le secteur de recrutement du collège. Avec les écoles adjacentes (une école maternelle et deux écoles élémentaires), il constitue un petit pôle d’équipements scolaires.

La parcelle du collège est bordée par la rue Paul-Lafargue au nord-ouest et par la rue du Chevalier de la Barre à l’ouest, principalement desservi par la première.

Entièrement reconstruit sur son site d’origine et livré à la rentrée 2014, le nouveau collège Jean Jaurès, qui remplace l’établissement de 1976, propose une organisation, un programme et une architecture totalement renouvelés.

Le parti architectural, urbain et paysager

Si l’emprise du terrain est restée sensiblement identique, sa forme en « L » a été mise à profit pour assurer la cohérence du programme et permettre un phasage des opérations de construction. Le collège et le gymnase sont implantés dans la partie nord du terrain avec un parvis et une entrée déplacés plus en amont à l’angle de la rue Eugène Delacroix, selon le souhait de la ville. La cuisine centrale, les logements et les parkings prennent place dans la partie sud, le plateau sportif formant rotule entre les deux principales entités du programme.
La plupart des accès sont situés sur la rue Eugène Delacroix (infirmerie, locaux techniques, collège ouvert, gymnase, cuisine et stationnement). La SEGPA, située à l’angle nord-ouest, accessible par l’avenue Jean Jaurès, dispose d’un accès livraison avec une cour de service.

Tout en affirmant un parti architectural résolument contemporain et en revendiquant une rupture avec le schéma traditionnel du collège, le nouvel établissement a néanmoins repris - mais dans une direction radicalement différente - le principe d’une insertion respectant les échelles environnantes. La mise en œuvre de bâtiments de faible hauteur (de rez-de-chaussée à R+2), l’utilisation de matériaux comme le bois et la large place laissée à la végétation assurent la transition entre le quartier de grand ensemble et le quartier pavillonnaire

Le parti adopté s’appuie sur un principe de bâtiments formant socle, et, à l’opposé du collège précédent, implantés en périphérie du terrain pour libérer le centre de la parcelle. Le dispositif du socle permet tout à la fois d’affirmer la présence de l’équipement sur la rue par une implantation à l’alignement, de relier et asseoir les volumes plus importants, qui émergent ponctuellement (abritant les fonctions d’enseignement et le gymnase), et d’harmoniser et accorder ainsi les échelles environnantes. Enfin, la végétalisation du socle, composante essentielle du projet, permet de créer un paysage de jardin suspendu.
In fine, le projet propose une architecture forte qui joue sur le contraste entre une certaine raideur du traitement « minéral » du socle en béton lasuré? et la douceur des courbes des volumes et du bois en vêture aux étages.

Au rez-de-chaussée, le socle abrite les espaces mutualisés (espaces partagés et de la vie scolaire, collège ouvert, fonctions, administration, SEGPA...). Sa disposition et son développement permettent d’organiser les différents locaux tout en ménageant des espaces de respiration (cour de récréation abritée et bien exposée, jardins, patios des CDI, restaurant, espaces du personnel).
Sur la rue Delacroix, le socle est implanté dans une logique de front bâti, ce principe se poursuit également avec la clôture en acier perforé qui reprend l’alignement sur rue. Régulièrement rythmé d’ouvertures identiques sur sa hauteur, mais plutôt fermé et d’aspect minéral, le socle ancre le bâtiment dans le sol affirmant sa stabilité. Il se présente comme une paroi en béton architectonique? de ton clair, rythmée de bandes obliques bouchardées à la main et légèrement irrégulières, pour évoquer l’aspect d’un fini artisanal. En plus d’un traitement anti-graffiti, les bandes bouchardées sont rehaussées d’une lasure? dorée. Ce principe graphique de socle strié d’obliques est un fil conducteur du projet que l’on retrouve sur les bâtiments de la SEGPA, de la cantine, rue Delacroix, et sur les logements mais cette fois en grosses bandes peintes.

La projet qui se caractérise par le recours à des matériaux à la fois robustes et en contraste joue sur la confrontation du béton lasuré clair, épais et ancré au sol du socle avec le bois de la vêture des deux grands volumes à R+2, subtilement cintrés, accueillant le pôle d’enseignement et le gymnase
La vêture en bois ajourée est constituée de fins tasseaux espacés disposés horizontalement. Les angles sont traités avec soin. Ce parti pris, ajouté au choix de façades courbes, confère aux volumes leur caractère particulier. Plus que de simples parallélépipèdes, ils apportent ainsi au projet plus de douceur. Les façades sont simplement percées de grandes fenêtres en longueur pourvues de brise-soleil?.

Depuis les étages, une vue dégagée s’offre sur le quartier environnant. La toiture du socle, composante essentielle du projet, est végétalisée, plantée d’arbres en bacs et disposant d’acrotères plantés de graminées, se proposent tel un paysage suspendu.
Ce principe vient appuyer l’ambiance végétale environnante du quartier pavillonnaire pour mieux s’y intégrer. Ce cadre verdoyant joue comme élément de transition et d’harmonisation entre les deux échelles pavillonnaires et l’ensemble de la Fontaine Mallet.

Au-delà du parti pris architectural, la qualité environnementale a guidé le principe de la végétalisation des toits qui permet une bonne rétention des eaux de pluie limitant une grande partie des eaux de ruissellement et le taux d’imperméabilisation sur le site.

Les bâtiments de la partie cuisine centrale, du parking et des logements de fonction sont des volumes simples. Les logements sont traités en pavillons doubles avec jardins privatifs. Leur architecture, volontairement moins recherchée et plus discrète, s’insère néanmoins parfaitement dans l’ensemble de l’équipement. En finition, un béton lasuré dessine un motif en façade.

La clôture, plus marquée au nord avec le mur en alignement, devient poreuse vers le sud et les pavillons donnant sur les rues Paul Lafargue et Chevalier de la Barre avec un barreaudage sur muret, doublé d’une haie végétale

Matériaux et structure?

Le collège se compose d’un socle en béton lasuré clair avec finitions lisses ou bouchardées et d’étages recouvert d’une vêture bois en fin tasseaux sur isolant.

Qualités environnementales et énergétiques

Chauffage urbain.
Toitures végétalisées.

Le 1% artistique?

Dominique Blais : « Coriolis III », 2014-2015
Quatre sculptures, 126 x 180 x 180 cm chacune
Polycarbonate, aluminium, verre, capteurs solaires, moteurs.

L’artiste a investi quatre puits de lumière ou « skydômes » de la toiture du collège avec 4 sculptures rotatives transparentes qu’il décrit comme des « interfaces » entre le collège et le monde extérieur ». Mues par un moteur, leur rotation dépend des paramètres climatologiques : les données reçues en temps réel par des capteurs de luminosité sont traitées par une interface électronique qui en fait varier la vitesse. L’intitulé de l’œuvre renvoie aux recherches du savant français Coriolis connu pour avoir mis en évidence un principe de la cinématique : la force de Coriolis également appliquée à des éléments relevant de la climatologie. C’est aussi le nom d’un satellite américain lié à ces recherches et celui d’un navire de recherche océanographique québécois.
Extrait de : Récréations, Les « 1% artistiques » dans les collèges en Seine-Saint-Denis, ouvrage collectif, textes sur les artistes de C. Boulbès, Presses du réel, 2016.

Lien vers le site de la Collection d’art contemporain du Conseil Départemental de Seine-Saint-Denis. Extrait :

Ma proposition artistique pour le collège Jean-Jaurès à Villepinte est une évocation visuelle et cinétique de ’la force de Coriolis’ en continuité de mon propre travail d’artiste autour de la perception.

La force de Coriolis est une force qui agit sur n’importe quel corps mobile dans un système tournant indépendamment de lui-même. Elle a été mathématiquement décrite par Gaspard de Coriolis (1792-1843). Son utilisation la plus commune est appliquée en météorologie. Elle n’existe que par l’action du point de vue. Elle est une force de représentation de l’interaction entre l’objet et son observateur.

« Coriolis » est depuis 2003 le nom donné à un satellite artificiel américain qui mesure la vitesse et la direction des vents au-dessus des océans. « Coriolis II » est le nom d’un navire de recherche scientifique destiné à l’étude océanographique.

J’ai imaginé « Coriolis III » comme une interaction entre ma démarche artistique et la nature du collège comme lieu de compréhension du monde sous toutes ses formes – théorique, matérielle et historique. Ainsi, disposées dans les quatre alcôves des skydômes des toits du collège, des sculptures-turbines réalisées en polycarbonate, matière plastique solide et transparente, se mettent en mouvement au fil de la journée. La lumière du soleil diffractée par les larges hélices en rotation dessine au sol des traces mi-lumineuses, mi-ombragées.

Ces ondes rendues visibles appellent à venir se placer sous chaque skydôme? pour observer le lent mouvement des pales et son effet visuel cinétique. Au même titre que les variations climatiques qui influencent nos sensations au quotidien, l’œuvre cherche à créer un lien subtil et sensible entre l’intérieur et l’extérieur de l’architecture et révéler ainsi aux collégiens et aux usagers de l’établissement des énergies invisibles qui les entourent et rythment leurs journées. Dominique Blais

Code Inspection académique
0931607S

Programme

Programme actuel
Collège 600 et SEGPA 64

Chronologie

  • 2014 : reconstruction sur site

Les acteurs de la construction

  • Maître d’ouvrage : SEPIA partenariat pour le compte du Département de la Seine-Saint-Denis
  • Maître d’œuvre : SOA Architectes
  • Architectes : Augustin Rosenstiehl et Alexandre de Mercey
  • BET : BERIM
  • Entreprise mandataire : FAYAT Group
  • Promoteur : SOMIFA
  • Maintenance : COFELY
  • Artiste 1% : Dominique Blais

Illustrations

Villepinte, Collège Jean Jaurès (reconstruction 2014) - Plan de masse

N° 1028466 - jpg - 1200 × 1107 pixels Détails
Crédits © SOA Architectes
Dimensions 1200 × 1107 pixels
Résolution 1.3 Mpx
Poids 150.2 ko
Date 31 octobre 2019
Fichier jjv00_soa111_plans_masse_bd.jpg

Villepinte, Collège Jean Jaurès (reconstruction 2014) - Plan de coupe des façades

N° 1028467 - jpg - 1280 × 431 pixels Détails
Crédits © SOA Architectes
Dimensions 1280 × 431 pixels
Résolution 0.6 Mpx
Poids 49.9 ko
Date 31 octobre 2019
Fichier jjv03_111_soa_architectes_villepinte_04.jpg

Villepinte, Collège Jean Jaurès (reconstruction 2014) - Schéma d’organisation

N° 1028468 - jpg - 1280 × 978 pixels Détails
Crédits © SOA Architectes
Dimensions 1280 × 978 pixels
Résolution 1.3 Mpx
Poids 197.6 ko
Date 31 octobre 2019
Fichier jjv04_111_soa_architectes_villepinte_01.jpg

Villepinte, Collège Jean Jaurès (reconstruction 2014) - Plan du rez-de-chaussé

N° 1028469 - jpg - 1280 × 907 pixels Détails
Crédits © SOA Architectes
Dimensions 1280 × 907 pixels
Résolution 1.2 Mpx
Poids 154.2 ko
Date 31 octobre 2019
Fichier jjv01_111_soa_architectes_villepinte_02.jpg

Villepinte, Collège Jean Jaurès (reconstruction 2014) - Plan de l’étage

N° 1028470 - jpg - 1280 × 907 pixels Détails
Crédits © SOA Architectes
Dimensions 1280 × 907 pixels
Résolution 1.2 Mpx
Poids 89.4 ko
Date 31 octobre 2019
Fichier jjv02_111_soa_architectes_villepinte_03.jpg

Villepinte, Collège Jean Jaurès (reconstruction 2014) - Cour et sanitaires

N° 1028471 - jpg - 1200 × 900 pixels Détails
Crédits Agnès Paty © Caue 93
Dimensions 1200 × 900 pixels
Résolution 1.1 Mpx
Poids 155 ko
Date 31 octobre 2019
Fichier jjv05_ap_p1060081_bd.jpg

Villepinte, Collège Jean Jaurès (reconstruction 2014) - Cour et gymnase avec vue sur l’ancien collège Jean Jaurès

N° 1028472 - jpg - 2455 × 1705 pixels Détails
Crédits Agnès Paty © Caue 93
Dimensions 2455 × 1705 pixels
Résolution 4.2 Mpx
Poids 687.7 ko
Date 31 octobre 2019
Fichier jjv06_ap_p1060082.jpg

Villepinte, Collège Jean Jaurès (reconstruction 2014) - Atelier

N° 1028473 - jpg - 2560 × 1920 pixels Détails
Crédits Agnès Paty © Caue 93
Dimensions 2560 × 1920 pixels
Résolution 4.9 Mpx
Poids 1.1 Mo
Date 31 octobre 2019
Fichier jjv08_ap_p1060084.jpg

Villepinte, Collège Jean Jaurès (reconstruction 2014) - Le hall et ses espaces de distribution

N° 1028474 - jpg - 2560 × 1920 pixels Détails
Crédits Agnès Paty © Caue 93
Dimensions 2560 × 1920 pixels
Résolution 4.9 Mpx
Poids 884.8 ko
Date 31 octobre 2019
Fichier jjv07_ap_p1060083.jpg

Villepinte, Collège Jean Jaurès (reconstruction 2014) - Le CDI et le patio

N° 1028475 - jpg - 1600 × 1200 pixels Détails
Crédits Agnès Paty © Caue 93
Dimensions 1600 × 1200 pixels
Résolution 1.9 Mpx
Poids 205.4 ko
Date 31 octobre 2019
Fichier jjv09_ap_p1060085_bd.jpg

Villepinte, Collège Jean Jaurès (reconstruction 2014) - Les espaces de distribution

N° 1028476 - jpg - 1200 × 900 pixels Détails
Crédits Agnès Paty © Caue 93
Dimensions 1200 × 900 pixels
Résolution 1.1 Mpx
Poids 128.7 ko
Date 31 octobre 2019
Fichier jjv11_ap_p1060087_bd.jpg

Villepinte, Collège Jean Jaurès (reconstruction 2014) - Le CDI

N° 1028477 - jpg - 2505 × 1860 pixels Détails
Crédits Agnès Paty © Caue 93
Dimensions 2505 × 1860 pixels
Résolution 4.7 Mpx
Poids 967.6 ko
Date 31 octobre 2019
Fichier jjv10_ap_p1060086.jpg

Villepinte, Collège Jean Jaurès (reconstruction 2014) - Le préau

N° 1028478 - jpg - 1200 × 900 pixels Détails
Crédits Agnès Paty © Caue 93
Dimensions 1200 × 900 pixels
Résolution 1.1 Mpx
Poids 152.3 ko
Date 31 octobre 2019
Fichier jjv14_ap_p1060095_bd.jpg

Villepinte, Collège Jean Jaurès (reconstruction 2014) - Le préau et ses bancs

N° 1028479 - jpg - 1200 × 900 pixels Détails
Crédits Agnès Paty © Caue 93
Dimensions 1200 × 900 pixels
Résolution 1.1 Mpx
Poids 151.3 ko
Date 31 octobre 2019
Fichier jjv15_ap_p1060096_bd.jpg

Villepinte, Collège Jean Jaurès (reconstruction 2014) - Le préau et ses casiers intégrés

N° 1028480 - jpg - 1200 × 900 pixels Détails
Crédits Agnès Paty © Caue 93
Dimensions 1200 × 900 pixels
Résolution 1.1 Mpx
Poids 132.3 ko
Date 31 octobre 2019
Fichier jjv12_ap_p1060089_bd.jpg

Villepinte, Collège Jean Jaurès (reconstruction 2014) - Aile d’enseignement depuis la cour

N° 1028481 - jpg - 1200 × 900 pixels Détails
Crédits Agnès Paty © Caue 93
Dimensions 1200 × 900 pixels
Résolution 1.1 Mpx
Poids 167.7 ko
Date 31 octobre 2019
Fichier jjv13_ap_p1060092_bd.jpg

Villepinte, Collège Jean Jaurès (reconstruction 2014) - Vue depuis la rue Paul Lafargue

N° 1028482 - jpg - 1280 × 853 pixels Détails
Crédits Agnès Paty © Caue 93
Dimensions 1280 × 853 pixels
Résolution 1.1 Mpx
Poids 963.9 ko
Date 31 octobre 2019
Fichier jjv19_martinargyrolo_c_soaarchitectes-arm141001-035.jpg

Villepinte, Collège Jean Jaurès (reconstruction 2014) - Clôture et façade de la rue Paul Lafargue, détail

N° 1028483 - jpg - 1620 × 1080 pixels Détails
Crédits Agnès Paty © Caue 93
Dimensions 1620 × 1080 pixels
Résolution 1.7 Mpx
Poids 878.2 ko
Date 31 octobre 2019
Fichier jjv20_martinargyrolo_c_soaarchitectes-arm141001-038.jpg

Villepinte, Collège Jean Jaurès (reconstruction 2014) - Vue d’ensemble depuis la cour

N° 1028484 - jpg - 1620 × 1080 pixels Détails
Crédits Martin Argyrolo © SOA Architectes
Dimensions 1620 × 1080 pixels
Résolution 1.7 Mpx
Poids 563.1 ko
Date 31 octobre 2019
Fichier jjv16_martinargyrolo_c_soaarchitectes-arm141001-017.jpg

Villepinte, Collège Jean Jaurès (reconstruction 2014) - Les espaces de distribution des classes

N° 1028485 - jpg - 1620 × 1080 pixels Détails
Crédits Martin Argyrolo © SOA Architectes
Dimensions 1620 × 1080 pixels
Résolution 1.7 Mpx
Poids 401.2 ko
Date 31 octobre 2019
Fichier jjv17_martinargyrolo_c_soaarchitectes-arm141001-022.jpg

Villepinte, Collège Jean Jaurès (reconstruction 2014) - Le hall

N° 1028486 - jpg - 1280 × 742 pixels Détails
Crédits Martin Argyrolo © SOA Architectes
Dimensions 1280 × 742 pixels
Résolution 0.9 Mpx
Poids 659.1 ko
Date 31 octobre 2019
Fichier jjv18_martinargyrolo_c_soaarchitectes-arm141001-024.jpg

Villepinte, Collège Jean Jaurès (reconstruction 2014) - Le CDI

N° 1028487 - png - 1057 × 705 pixels Détails
Crédits Agnès Paty © Caue 93
Dimensions 1057 × 705 pixels
Résolution 0.7 Mpx
Poids 976.2 ko
Date 31 octobre 2019
Fichier jjv21_cdi_jaures.png

Villepinte, Collège Jean Jaurès (reconstruction 2014) - Le gymnase

N° 1028488 - png - 1057 × 705 pixels Détails
Crédits © CD93
Dimensions 1057 × 705 pixels
Résolution 0.7 Mpx
Poids 931.7 ko
Date 31 octobre 2019
Fichier jjv22_cg93_gymnase_jaures_villepinte.png

Villepinte, Collège Jean Jaurès (reconstruction 2014) - Aile d’enseignement et toits végétalisés

N° 1028489 - png - 470 × 705 pixels Détails
Crédits ©CD93
Dimensions 470 × 705 pixels
Résolution 0.3 Mpx
Poids 648.9 ko
Date 31 octobre 2019
Fichier jjv23_cg93_jaures_toiture_vcgctalisce.png

Villepinte, Collège Jean Jaurès (reconstruction 2014) - Le gymnase

N° 1028490 - png - 1057 × 705 pixels Détails
Crédits ©CD93
Dimensions 1057 × 705 pixels
Résolution 0.7 Mpx
Poids 1 Mo
Date 31 octobre 2019
Fichier jjv24_cg93_jaures.png

Villepinte, Collège Jean Jaurès (reconstruction 2014) - Le gymnase et l’aile d’enseignement en chantier, gros-oeuvre

N° 1028491 - png - 1057 × 705 pixels Détails
Crédits ©CD93
Dimensions 1057 × 705 pixels
Résolution 0.7 Mpx
Poids 1.4 Mo
Date 31 octobre 2019
Fichier jjv25_jaures_chantier_2.png

Villepinte, Collège Jean Jaurès (reconstruction 2014) - L’aile d’enseignement en chantier, isolation et ossature de la vêture

N° 1028492 - png - 1057 × 705 pixels Détails
Crédits ©CD93
Dimensions 1057 × 705 pixels
Résolution 0.7 Mpx
Poids 1.1 Mo
Date 31 octobre 2019
Fichier jjv26_jaures_chantier.png

Documents

Villepinte, Collège Jean Jaurès (reconstruction 2014) - 1% artistique de Dominique Blais, "Coriolos III", 2014-2015

N° 1028493 - pdf Détails
Crédits ©DR
Poids 2.5 Mo
Date 31 octobre 2019
Fichier jjv28_2438_001.pdf

Villepinte, Collège Jean Jaurès (reconstruction 2014) - 1% artistique de Dominique Blais, "Coriolos III", 2014-2015

N° 1028494 - pdf Détails
Crédits ©DR
Poids 2.7 Mo
Date 31 octobre 2019
Fichier jjv27_2437_001.pdf

Villepinte, Collège Jean Jaurès (reconstruction 2014) - 1% artistique de Dominique Blais, "Coriolos III", 2014-2015

N° 1028495 - pdf Détails
Crédits ©DR
Poids 2.6 Mo
Date 31 octobre 2019
Fichier jjv29_2439_001.pdf

Villepinte, Collège Jean Jaurès (reconstruction 2014) - 1% artistique de Dominique Blais, "Coriolos III", 2014-2015

N° 1028496 - pdf Détails
Crédits ©DR
Poids 3 Mo
Date 31 octobre 2019
Fichier jjv30_2440_001.pdf
Type d’étude et de recherche

Localisation
  • 26 rue Paul Lafargue
  • Villepinte, Collège Jean Jaurès (reconstruction 2014) - Le CDI et le patio?
    Agnès Paty © Caue 93
  • Villepinte, Collège Jean Jaurès (reconstruction 2014) - Le préau et ses casiers intégrés
    Agnès Paty © Caue 93
  • Villepinte, Collège Jean Jaurès (reconstruction 2014) - Aile d’enseignement depuis la cour
    Agnès Paty © Caue 93
  • Villepinte, Collège Jean Jaurès (reconstruction 2014) - Clôture et façade de la rue Paul Lafargue, détail
    Agnès Paty © Caue 93
  • Villepinte, Collège Jean Jaurès (reconstruction 2014) - Vue d’ensemble depuis la cour
    Martin Argyrolo © SOA Architectes
  • Villepinte, Collège Jean Jaurès (reconstruction 2014) - Le gymnase
    ©CD93
  • Villepinte, Collège Jean Jaurès (reconstruction 2014) - L’aile d’enseignement en chantier, isolation? et ossature de la vêture
    ©CD93
Autres protections (Villepinte)

Le collège en chiffres

Surfaces

  • Surface hors-œuvre nette m² : 7 760

Programme détaillé

  • Salles d’enseignement général : 24
  • Salles de sciences :
  • Salles de technologie :
  • Salles d’informatique :
  • Salles d’enseignement artistique :
  • Salles audiovisuelles :
  • Salles sous préfabriquées :
  • CDI et locaux associés en m² :
  • Salle d’EPS :
  • SEGPA : 64 élèves
  • Salle polyvalente :
  • Demi-pension :
  • Foyer des élèves :
  • Préau :
  • Cour :
  • Plateau EPS :
  • Parvis :
  • Espaces verts :
  • Logements de fonction :
  • Places de stationnement :
  • Cuisine centrale en m² :
  • Chauffage urbain

Coûts

  • Coût global de l’opération : 29,99 M€ TTC