Collège Paul-Bert

Collège Paul-Bert

par Justine Bourgeois, Laure Franclet, Sarah Piacentino

Le collège Paul-Bert est implanté au sein d’un quartier pavillonnaire densément construit, dans le centre-ville de Drancy. Initialement, il occupait un groupe scolaire situé à proximité de la place de la Mairie. En 1999, en raison de la vétusté et l’étroitesse des locaux, devenus inadaptés aux besoins pédagogiques et éducatifs des élèves, le Département de la Seine-Saint-Denis a décidé l’entière reconstruction du collège sur un nouveau site. L’un des enjeux majeurs du projet, inauguré en 2002, a été d’intégrer le collège dans son nouveau quartier et de lui donner une réelle visibilité tout en l’insérant harmonieusement dans son environnement.

Le collège dans le quartier

Contexte urbain, insertion sur le site et traitement des limites séparatives?
Le quartier du collège, essentiellement résidentiel, est proche du cœur battant de la commune. Il est bordé et desservi par un axe de circulation départemental (la RD 115) et jouxte le quartier de la cité de la Muette, classée Monument historique et haut lieu de la mémoire nationale.
Il est constitué d’un réseau de rues étroites aux croisements rectilignes et d’une multitude de parcelles très densément construites, de pavillons ou de petits immeubles, d’ateliers ou de locaux d’activités, accueillant quelques commerces. Le collège Paul-Bert occupe, accolé à d’autres équipements collectifs, la plus grande superficie de terrain.
Son îlot d’implantation est mixte, occupé sur ses franges par de l’habitat pavillonnaire et quelques immeubles de logements collectifs ; à l’extrémité sud, par une brigade de pompiers et son poste de secours ; et, dans sa partie médiane, par un gymnase et un EHPAD. Le collège est édifié sur une parcelle longitudinale implantée au nord de cet îlot.
L’un des enjeux majeurs du projet a été d’intégrer le collège dans son quartier et de lui donner une réelle visibilité en l’ouvrant? sur les deux rues perpendiculaires qui le desservent : la rue Max-Jacob au nord et la rue Louis-Delplace à l’ouest.
Au nord de l’îlot, la façade principale du collège, qui s’étire sur toute la largeur de la parcelle, est très visible depuis le domaine public. Le recul du bâtiment par rapport à la voie permet l’aménagement d’un parvis? s’intégrant dans la géométrie de l’édifice. Cette disposition renforce le caractère institutionnel de l’édifice et marque, grâce à différents traitements de sol, l’ancrage de l’ensemble construit sur le site. Une lecture complète de la façade principale et de l’entrée des collégiens et piétons est rendue possible depuis la place triangulaire et le square qui lui font face.
Mettre en scène le bâtiment et l’accès principal par des transparences contrôlées est l’objectif de ce projet. De manière claire et lisible, la façade principale est un véritable écran qui donne à voir tel un filtre le hall et, en transparence, les espaces de la cour de récréation. Elle révèle, par ces cadrages, les activités qui s’y déroulent tout en assurant la protection contre les risques d’intrusion.
Ses autres accès et logements de fonction sont alignés sur la rue Louis-Delplace, plus étroite et pavillonnaire. Adaptées à l’échelle? des bâtiments voisins, ces constructions se fondent dans l’environnement des petites maisons qui les entourent, tout en étant rattachées au collège par la reprise des codes de son écriture architecturale. Elles contribuent elles aussi à renforcer la présence de l’établissement dans le quartier.

S’élevant sur deux niveaux seulement, le collège s’insère harmonieusement dans le tissu pavillonnaire environnant. Si ce dernier est en majorité composé de constructions de faible hauteur, on peut observer, à proximité de l’établissement, un groupement d’opérations de plus ample hauteur. Sur une parcelle voisine, à l’extrémité sud, jouxtant le plateau sportif du collège, au-delà du fond de parcelle, un gymnase et une opération de logements accueillant un EHPAD ont été plus récemment implantés. Ces constructions, qui s’élèvent à R+4 au-dessus des toits des maisons et des petits ateliers, forment un front bâti plus imposant, contribuant à rendre invisibles les bâtiments du collège et les limites de son terrain. Jusqu’à présent, sa parcelle insérée dans la partie médiane de l’îlot était en mitoyenneté avec une parcelle longitudinale non bâtie, permettant à ses usagers de bénéficier des espaces récréatifs extérieurs dans un environnement neutre et calme, préservé des vues extérieures. Or, depuis 2022, est implantée en limite est, en retrait par rapport à la limite séparative, face à la cour de récréation, une opération de logements collectifs s’élevant à R+3, dont les prolongements extérieurs (terrasses) et les baies? sont tournés vers les espaces récréatifs. Cette nouvelle implantation, bien que conforme à la réglementation urbaine, génère un vis-à-vis frontal et une fermeture des espaces de récréation du collège, jusqu’alors protégés et positionnés à distance respectueuse des pavillons et des fonds de parcelles riverains. Ces évolutions récentes viennent contredire le parti d’implantation du collège, qui privilégiait la sécurité des activités du collège tout en offrant des vues lointaines et cadrées aux salles de classe, ainsi que de la lumière et des apports solaires en provenance du sud et de l’est.
Pour autant, l’orientation des bâtiments et les grandes ouvertures en façades continuent à assurer une répartition et une distribution généreuse de la lumière au sein des locaux. Le collège se compose d’un premier bâtiment sur rue, autour duquel s’articule une galerie?, véritable rue intérieure, qui distribue et fédère les autres bâtiments disposés en peigne. Plusieurs patios? séparent les bâtiments offrant aux salles de classe une vue sur des petits jardins plantés aux thématiques variées. Plateau sportif et salle d’enseignement physique et sportif (EPS) sont implantés à l’extrémité du terrain et connectés au gymnase municipal.

Desserte et accès

L’entrée principale du collège se fait par la rue Max-Jacob, au croisement de la rue Charles-Gide. Le parvis d’accueil est conçu pour protéger le flux des élèves et autres piétons de la circulation routière.
Les voies de service menant aux logements de fonction, à l’espace de service et au parking dédié au personnel de l’établissement, se font perpendiculairement à la rue Louis-Delplace, en suivant la progression donnée par l’organisation du collège. Ainsi, l’allée de livraison est à l’arrière du bâtiment de la demi-pension, qui se poursuit par l’accès au parking extérieur, en recul des logements de fonction. Chacun de ces logements possède une entrée et un garage, donnant directement sur la rue Louis-Delplace.

L’accès pompier, situé à l’arrière du collège, emprunte, quant à lui, le passage partagé avec l’opération mixte de l’EHPAD Beausoleil menant au gymnase. Cet espace est également relié au plateau sportif de l’établissement scolaire, ce qui permet de rejoindre directement la circulation longitudinale du collège desservant les différents bâtiments.

La construction

Histoire et programme?

Jusqu’en 1978, l’établissement scolaire était géré par la Ville de Drancy, avant d’entrer dans les prérogatives du Département. À l’origine, les locaux de l’établissement, construits en 1886 sur un étage, se situaient rue de la République. Ils ont été reconstruits et agrandis en 1930, puis modifiés par des travaux entre 1970 et 1975. Ces derniers comprenaient le changement des menuiseries, des reprises de structure? de maçonnerie, de peinture, d’électricité et de faux-plafonds. En 1977, le collège réalise de nouveaux travaux portant sur la sécurité incendie, puis entreprend la construction d’un Centre de Documentation et d’Information (CDI) en 1979. Un an plus tard, en 1980, l’établissement parfait sa décennie de travaux par une mise aux normes sanitaires.
Malheureusement, un incendie ravage une grande partie du groupe scolaire en 1989. Les locaux réchappés des flammes sont restés en très mauvais état pendant plusieurs années.
Alors qu’en 1999, le Département approuve et confie à la Sodédat 93, dans le cadre d’une convention de mandat de maîtrise d’ouvrage, la reconstruction du collège Paul-Bert avec une capacité de 600 élèves - pour une enveloppe prévisionnelle de 76,3 millions de francs -, une délibération est prise en 2000, entérinant un nouveau programme et une capacité de 700 élèves - pour une enveloppe prévisionnelle augmentée à 84 millions de francs. Cette décision fait état de la volonté d’anticiper l’augmentation de la population scolarisable et d’intégrer une SEGPA, prévue pour 100 élèves. L’enveloppe financière est une nouvelle fois élargie en 2001, à hauteur de 93 millions de francs, notamment pour pallier le retard du début des travaux.

Après un concours d’esquisses, les architectes Pierre Phily et Gilles Lehoux - lauréats pour la reconstruction du collège Paul-Bert - ont souhaité rendre les nouveaux locaux plus conviviaux que les anciens et plus clairs dans leur organisation. Ils optent ainsi pour une architecture moderne, aux dimensions généreuses : le collège comptabilise un total de 33 salles de classe, un Centre de Connaissance et de Culture (CCC) de 234 m² doté d’une ambiance zen, un vaste espace de demi-pension, une salle d’EPS fonctionnelle, prolongée par un grand plateau sportif. Pour parfaire l’ambiance du lieu, les architectes aménagent, entre chaque bâtiment d’enseignement, des espaces plantés à thèmes. L’accent est ainsi mis sur le bien-être des élèves et du personnel scolaire. Cela se ressent d’ailleurs dans l’organisation interne des locaux, où chacun (professeurs, personnels administratifs, élèves…) a son espace et son volume. Toutefois, les 1 500 m² alloués à la cour de récréation semblent être assez restreints pour accueillir 700 élèves.

Par ailleurs, le site d’implantation a un potentiel archéologique. En effet, ce nouvel établissement s’insère sur une zone sensible, ayant fait l’objet de fouilles archéologiques en 1999. Le terrain mis a disposition par la municipalité est situé sur le secteur de la Poterie, à quelques centaines de mètres du collège précédent, d’une superficie d’environ 13 000 m². Les vestiges d’une occupation du Haut Moyen-Âge ont été mis en évidence : fossés, trous de poteaux, puits, morceaux de céramique?. L’opération archéologique, conduite par le Département de la Seine-Saint-Denis sous l’égide de l’archéologue médiéviste Cristina Goncalves, est menée sur près de la moitié du site, soit 6 000 m². Le rapport montre que les abords de la parcelle du collège ont un potentiel archéologique, scindé en deux temporalités historiques : un premier site datant de l’Antiquité tardive, du côté de la rue Roger-Salengro, et un second de l’époque médiévale (entre le IXe et le XIIe siècle), du côté de la rue Charles-Gide, sur lequel la parcelle du collège s’inscrit. Ce point de départ a constitué une précieuse opportunité pour mieux appréhender l’origine du lieu et la dynamique de son évolution topographique, afin de permettre une bonne insertion du collège. Cette richesse historique a d’ailleurs conduit le Service Régional de l’Archéologie d’Île-de-France et le Département de la Seine-Saint-Denis à mettre en place une campagne d’évaluation. La première phase de ce projet a été menée sur le terrain de l’établissement.

Parti architectural?

Le projet architectural tire parti du site malgré la géométrie complexe de la parcelle. Le collège en occupe la totalité et son implantation prend en compte, pour chaque entité fonctionnelle, les spécificités urbaines qui l’entourent. Les retraits sur les limites du terrain s’adaptent aux habitats alentours. Mettre en scène le collège et l’accès principal, relier visuellement les extrémités du site et ainsi offrir clarté et luminosité, le tout grâce aux transparences contrôlées, sont les objectifs de ce projet.

Le collège se compose d’un premier bâtiment parallèle à la rue, au sein duquel s’articule perpendiculairement une galerie qui fédère l’organisation des autres bâtiments disposés en peigne. Plusieurs patios séparent les bâtiments d’enseignement et offrent aux salles de classe des vues agréables sur des espaces extérieurs protégés ; ainsi, le calage précis des constructions et les espaces libres qui s’intercalent permettent de voir l’environnement proche et le ciel. De plus, les grandes ouvertures en façade assurent une répartition et une distribution généreuse de la lumière dans le hall d’accueil, les salles de classe et les bureaux de l’administration.
Décrite par les architectes comme une colonne vertébrale séparant les espaces d’enseignement des espaces ludiques (cour de récréation, cantine, terrain de sport…), cette véritable grande rue, couverte et vitrée, distribue les bâtiments sur la parcelle. Cette épine dorsale conduit d’est en ouest dans l’ensemble des locaux, du parvis et du hall d’accueil au plateau sportif.

Elle permet d’ancrer le collège depuis la rue et de partager le terrain en trois espaces fonctionnels :

  • la cour de récréation, divisée en deux plateaux et son préau ;
  • les salles d’enseignement et l’administration ;
  • le plateau sportif et le pôle Restauration.

Cette disposition répond à des besoins et fonctions spécifiques : elle se traduit par le regroupement des espaces concentrant les activités collectives et le bruit d’un côté et, de l’autre côté, des espaces d’études, nécessitant calme et concentration. Bien que chaque bâtiment ait son indépendance et sa fonction, chacun d’entre eux est connecté aux autres et à l’ensemble du collège par le biais de cette épine dorsale. Les bureaux de l’administration sont en connexion directe avec la passerelle menant à la salle des professeurs, au CCC et aux salles de classe. Telle une galerie, sa position dans le collège permet également d’accéder directement à l’espace d’accueil en rez-de-chaussée?, avec la loge, la salle polyvalente et l’accès à la cour de récréation.

Cette longue rue vitrée sur toute sa hauteur est comme suspendue et donne, d’une part, sur la cour de récréation - laissant entrevoir le préau formé par le bâtiment du CCC - et, d’autre part, sur les jardins thématiques. Le rapport à l’extérieur est donc omniprésent et accompagne la déambulation au sein de l’établissement. L’unité est ainsi totale, tant au niveau des espaces et bâtiments extérieurs qu’entre les différents lieux, bureaux et salles de classe en interne.

Jouant sur la confrontation entre les différentes références formelles, les matériaux et les coloris, le parti architectural juxtapose un traitement contemporain du bâtiment sur rue et des ailes d’enseignement et un style d’inspiration « High-Tech? », appliqué à la galerie et aux espaces plus spécifiques comme le CCC ou le réfectoire.
Ce mouvement architectural émergeant dans les années 1970 a pour principe d’incorporer des éléments industriels et technologiques dans la conception. Il apparaît comme un prolongement du Mouvement moderne?. Parmi les figures les plus connues, on retrouve Renzo Piano et Richard Rogers (Centre Georges Pompidou à Paris), Norman Foster (Reichstag à Berlin), Michaël Hopkins (Schlumberger Cambridge). Les murs de verre et la structure en acier apparent de ce collège en sont des caractéristiques absolues.

Volumétrie?

La façade principale sur la rue Charles-Gide propose une composition au dessin géométrique sobre et subtil, où se succèdent de larges ouvertures et des panneaux en bois. L’ensemble est rythmé par la structure en béton, laissée apparente, ainsi que par le dessin des menuiseries sombres qui souligne les nombreuses baies.
La façade sur cour de la « rue intérieure » est traitée en mur-rideau et dessine un quadrillage où alternent de manière aléatoire des panneaux translucides, transparents ou colorés dans une variation de bleus. Qualifiant la cour de récréation et les espaces de circulation intérieure d’une ambiance dynamique et rythmée, cette façade évoque un univers esthétique proche de celui de la NASA. Une grande importance a ainsi été accordée à l’apport en lumière naturelle des espaces.

La volumétrie du hall d’accueil est impressionnante tant par sa double hauteur que par les longues perspectives dessinées par les espaces de circulation. Lorsque l’on pénètre dans ce hall, convivial et lumineux, on est happé par la verticalité et la variété des hauteurs, ainsi que par les vues lointaines sur le couloir central en rez-de-chaussée et la passerelle en étage et par celles sur la cour de récréation et son préau abrité. La volumétrie et la luminosité confèrent à ce lieu un caractère spécifique qui met en relation les entités fonctionnelles et rend visibles toutes les activités du collège. Les éléments techniques employés et la structure sont laissés apparents. Les radiateurs sur la sous-face du hall, parmi une multiplicité de matériaux (verre, panneaux de parements), réfléchissent la lumière ; le collège semble prendre ici des allures futuristes, tel un « vaisseau spatial ».

Signalés par leurs matérialités et leurs couleurs, les espaces spécifiques comme le CCC et la salle polyvalente dénotent des autres espaces. Ils attirent l’œil et reflètent l’effervescence des activités internes.

Placé au centre de la composition, le CCC est disposé dans une boîte trapézoïdale, comme suspendue, soutenue par des pilotis?, entièrement bardée de plaques de métal réfléchissantes. Ce volume, qui prend lui aussi l’allure d’une embarcation flottante, abrite sur la totalité de sa surface le préau.

La salle polyvalente située à proximité de l’entrée est implantée de sorte à être directement accessible en dehors des heures d’ouverture du collège en passant par le hall ou par le parvis. La configuration en gradins lui confère un statut spécifique et elle bénéficie d’un éclairage naturel particulier en second jour. Ce volume parallélépipédique, revêtu de panneaux de bois vernissés, dénote, lui aussi, des autres espaces par son opacité, sa matérialité (le bois) et ses coloris.

Les logements de fonction, situés sur le côté ouest du terrain, en alignement sur la voie, s’apparentent à des maisons de ville. Le choix de leur volumétrie s’inscrit dans la logique du tissu urbain pavillonnaire environnant.

Matériaux, couleurs et lumière

L’ensemble est rythmé par la structure en béton (béton blanc, coulé ou préfabriqué et poli), laissée apparente, ainsi que par le dessin des menuiseries en aluminium sombre laqué qui soulignent les nombreuses baies. Sur l’ensemble des murs de soubassement?, les parements de pierre granitique offrent une assise architecturale forte et une plus grande résistance au choc. Ce socle? rappelle l’usage des pierres en soubassement dans le tissu ancien. Des panneaux de pierres naturelles de 7 mm d’épaisseur ou de béton préfabriqué avec matrice incluse au coulage créant relief et décor viennent recouvrir les façades extérieures.
La tonalité des matériaux intérieurs est chaude : bois verni pour les parois de l’auditorium et du CCC et pour le mobilier des espaces administratifs ; la plupart des faux-plafond sont blancs, en plâtre perforé assurant l’acoustique ; les serrureries sont de couleur canon de fusil. Des tonalités de couleur miel offrent une grande neutralité à l’ensemble.
La façade sur cour de la « rue intérieure », traitée en mur-rideau, dessine un quadrillage où alternent de manière aléatoire des panneaux translucides, transparents ou colorés dans une variation de bleus, créant une ambiance dynamique le long de ce parcours, un univers esthétique apprécié des élèves.
Par ailleurs, l’emploi de couleurs vives sur les sols et les murs donne une touche « techno » à l’ensemble : « On n’a pas construit une maison de retraite », justifie Pierre Phily.
Les menuiseries extérieures sont équipées de stores extérieurs.
Des faux-plafonds acoustiques sont installés dans le CCC, ainsi que dans le hall en double hauteur, afin de protéger les espaces à vocation calme des bruits aériens.

Organisation des espaces intérieurs et vues

Au premier étage, les bureaux du principal et des gestionnaires sont dans une aile sur la droite de l’entrée, tandis que la salle des professeurs, leurs espaces de détente et de travail afférents leur font face, dans une autre aile reliée par une passerelle. Ainsi, les bureaux de l’administration trouvent toute l’intimité et l’autonomie dont ils peuvent avoir besoin, sans pour autant être isolés de la vie scolaire. Cette dernière a elle aussi une forme d’indépendance en étant placée en extrémité du premier bâtiment, juste au-dessus de la loge et de la salle polyvalente. Elle profite ainsi d’une vue sur l’entrée et le hall.
Reliées par cet espace central en rez-de-chaussée, ces deux unités de l’établissement ont accès à la cour de récréation, au pôle Médico-social et à la salle polyvalente de manière immédiate.

Dans la continuité de ce hall, le couloir central dessert les trois bâtiments d’enseignement, le long de la cour, avant d’aboutir sur l’espace extérieur de la demi-pension et du plateau sportif. Il est lui-même en lien avec l’activité en étage par le fait qu’il soit en double hauteur, comme le hall, et que sa passerelle ne soit pas ouverte. En étage, il mène au CCC, surplombant la cour de récréation. Cet espace calme, écarté des salles de classe, donne une vision sur l’entièreté des locaux ainsi que sur les alentours.

De ce fait, la transparence de chaque unité fonctionnelle et espace de circulation donne un caractère d’ouverture au collège et un sentiment de presque liberté, bien qu’elle permette une surveillance constante des élèves par le personnel scolaire.

Espaces récréatifs et sportifs

La cour de récréation est un espace en forme de L qui joue sur les niveaux et la géométrie pour nous conduire au plateau sportif et à la demi-pension. Ainsi, un premier espace accueille le préau, du côté des bâtiments d’enseignement, et une piste de course le long de la limite séparative du collège. Il faut ensuite descendre quelques marches pour atteindre la salle d’EPS et la demi-pension.
Si la cour de récréation est entièrement minérale, les espaces entre les bâtiments d’enseignement sont verdoyants et censés apporter de la sérénité.

La demi-pension donne, quant à elle, sur un espace arboré, à vocation de contemplation et non de parcours : chaque bâtiment d’enseignement possède un patio, avec chacun une ambiance et des essences différentes : jardin arboré et planté, jardin zen et oriental, jardin à la française.

L’œuvre du 1% artistique?

Informations indisponibles aux archives.

Code site
029inv902
Code Inspection académique
0931201A

Programme

Chronologie

  • 1886 : Construction du collège d’origine
  • 1930 : Rénovation et surélévation
  • 1970 : Travaux de rénovation
  • 1977 : Travaux de sécurité incendie
  • 1979 : Construction d’un CDI
  • 1980 : Travaux de mises aux normes sanitaires
  • 1989 : Incendie ayant partiellement ravagé l’établissement
  • 2001 : Construction du nouveau collège
  • 2003 : Mise en service du nouveau collège

Les acteurs de la construction

  • Maître d’ouvrage : Département de la Seine-Saint-Denis
  • Maître d’ouvrage délégué : Sodédat 93
  • Architectes : Gilles Lehoux et Pierre Phily
  • Entreprise : Camperon Barnard Construction et BERIM Structure?
  • Bureau de contrôle : Socotec

Illustrations

Drancy - Collège Paul-Bert ; Plan RDC

N° 1034711 - jpg - 2481 × 1754 pixels Détails
Crédits Mouna Deghali © CAUE 93
Dimensions 2481 × 1754 pixels
Résolution 4.4 Mpx
Poids 631.8 kio
Date 16 octobre 2023
Fichier g7_3_drancy_college_paul_bert_plan_rdc_page-0001.jpg

Drancy - Collège Paul-Bert ; Plan R+1

N° 1034712 - jpg - 2481 × 1754 pixels Détails
Crédits Mouna Deghali © CAUE 93
Dimensions 2481 × 1754 pixels
Résolution 4.4 Mpx
Poids 551.8 kio
Date 16 octobre 2023
Fichier g7_3_drancy_college_paul_bert_plan_r_1.jpg

Drancy - Collège Paul-Bert ; Plan R+2

N° 1034710 - jpg - 2481 × 1754 pixels Détails
Crédits Mouna Deghali © CAUE 93
Dimensions 2481 × 1754 pixels
Résolution 4.4 Mpx
Poids 380.8 kio
Date 16 octobre 2023
Fichier g7_3_drancy_college_paul_bert_plan_r_2.jpg

Drancy - Collège Paul-Bert ; Vue d’ensemble

N° 7766 - jpg - 600 × 450 pixels Détails
Crédits Photo Philippe Charpin © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 600 × 450 pixels
Résolution 0.3 Mpx
Poids 43.7 kio
Date 8 juin 2006
Fichier 7766_pleinecran.jpg

Drancy - Collège Paul-Bert ; Vue de l’entrée du collège

N° 7769 - jpg - 600 × 450 pixels Détails
Crédits Photo Philippe Charpin © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 600 × 450 pixels
Résolution 0.3 Mpx
Poids 50.9 kio
Date 8 juin 2006
Fichier 7769_pleinecran.jpg

Drancy - Collège Paul-Bert ; Vue de la cour de récréation

N° 1034704 - jpg - 4320 × 3240 pixels Détails
Crédits Photo Justine Bourgeois © CAUE 93
Dimensions 4320 × 3240 pixels
Résolution 14.0 Mpx
Poids 605.7 kio
Date 16 octobre 2023
Fichier cour_de_recreation_vig.jpg

Drancy - Collège Paul-Bert ; Vue de la cour de récréation et du préau

N° 1034703 - jpg - 4320 × 3240 pixels Détails
Crédits Photo Justine Bourgeois © CAUE 93
Dimensions 4320 × 3240 pixels
Résolution 14.0 Mpx
Poids 661.2 kio
Date 16 octobre 2023
Fichier cour_de_recreation_preau_vig.jpg

Drancy - Collège Paul-Bert ; Vue sur la cour et la galerie

N° 28861 - jpg - 600 × 439 pixels Détails
Crédits Photo Sarah Piacentino © CAUE 93
Dimensions 600 × 439 pixels
Résolution 0.3 Mpx
Poids 34.5 kio
Date 30 novembre 1999
Fichier pbd02_pleinecran.jpg

Drancy - Collège Paul-Bert ; Vue sur la cour et le restaurant scolaire

N° 28862 - jpg - 600 × 425 pixels Détails
Crédits Photo Sarah Piacentino © CAUE 93
Dimensions 600 × 425 pixels
Résolution 0.3 Mpx
Poids 36.4 kio
Date 30 novembre 1999
Fichier pbd03_pleinecran.jpg

Drancy - Collège Paul-Bert ; Vue du plateau sportif

N° 1034701 - jpg - 4320 × 3240 pixels Détails
Crédits Photo Justine Bourgeois © CAUE 93
Dimensions 4320 × 3240 pixels
Résolution 14.0 Mpx
Poids 434.3 kio
Date 16 octobre 2023
Fichier pole_sportif_plateau_et_salle_eps_vig.jpg

Drancy - Collège Paul-Bert ; Vue de l’accès à la salle EPS

N° 1034700 - jpg - 4320 × 3240 pixels Détails
Crédits Photo Justine Bourgeois © CAUE 93
Dimensions 4320 × 3240 pixels
Résolution 14.0 Mpx
Poids 658.3 kio
Date 16 octobre 2023
Fichier pole_sportif_acces_a_la_salle_eps_vig.jpg

Drancy - Collège Paul-Bert ; Vue du hall d’accueil

N° 28967 - jpg - 600 × 450 pixels Détails
Crédits Photo Sarah Piacentino © CAUE 93
Dimensions 600 × 450 pixels
Résolution 0.3 Mpx
Poids 37.6 kio
Date 30 novembre 1999
Fichier pbd04_pleinecran.jpg

Drancy - Collège Paul-Bert ; Détails architecturaux : lumières et matériaux

N° 1034687 - jpg - 4320 × 3240 pixels Détails
Crédits Photo Justine Bourgeois © CAUE 93
Dimensions 4320 × 3240 pixels
Résolution 14.0 Mpx
Poids 588.4 kio
Date 16 octobre 2023
Fichier detail_architectural_vue_dans_la_galerie_lumieres_et_materiaux_vig.jpg

Drancy - Collège Paul-Bert ; Escalier et espace de distribution

N° 7768 - jpg - 600 × 450 pixels Détails
Crédits Photo Philippe Charpin © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 600 × 450 pixels
Résolution 0.3 Mpx
Poids 35.4 kio
Date 8 juin 2006
Fichier 7768_pleinecran.jpg

Drancy - Collège Paul-Bert ; Détail architectural : revêtement de sol

N° 1034685 - jpg - 4320 × 3240 pixels Détails
Crédits Photo Justine Bourgeois © CAUE 93
Dimensions 4320 × 3240 pixels
Résolution 14.0 Mpx
Poids 651.4 kio
Date 16 octobre 2023
Fichier detail_architectural_revetement_de_sol_vig.jpg

Drancy - Collège Paul-Bert ; Détail architectural : panneaux en bois

N° 1034684 - jpg - 3240 × 4320 pixels Détails
Crédits Photo Justine Bourgeois © CAUE 93
Dimensions 3240 × 4320 pixels
Résolution 14.0 Mpx
Poids 381.1 kio
Date 16 octobre 2023
Fichier detail_architectural_panneaux_bois_vig.jpg

Drancy - Collège Paul-Bert ; Vue d’une salle d’enseignement général

N° 1034690 - jpg - 4320 × 3240 pixels Détails
Crédits Photo Justine Bourgeois © CAUE 93
Dimensions 4320 × 3240 pixels
Résolution 14.0 Mpx
Poids 545.5 kio
Date 16 octobre 2023
Fichier pole_enseignement_salle_courante_vig.jpg

Drancy - Collège Paul-Bert ; Vue d’une salle de sciences

N° 1034691 - jpg - 4320 × 3240 pixels Détails
Crédits Photo Justine Bourgeois © CAUE 93
Dimensions 4320 × 3240 pixels
Résolution 14.0 Mpx
Poids 498 kio
Date 16 octobre 2023
Fichier pole_enseignement_salle_de_sciences_vig.jpg

Drancy - Collège Paul-Bert ; Vue d’une salle informatique

N° 1034692 - jpg - 4320 × 3240 pixels Détails
Crédits Photo Justine Bourgeois © CAUE 93
Dimensions 4320 × 3240 pixels
Résolution 14.0 Mpx
Poids 368.9 kio
Date 16 octobre 2023
Fichier pole_enseignement_salle_informatique_vig.jpg

Drancy - Collège Paul-Bert ; Vue d’une salle de musique

N° 1034693 - jpg - 4320 × 3240 pixels Détails
Crédits Photo Justine Bourgeois © CAUE 93
Dimensions 4320 × 3240 pixels
Résolution 14.0 Mpx
Poids 493.3 kio
Date 16 octobre 2023
Fichier pole_enseignement_salle_musique_vig.jpg

Drancy - Collège Paul-Bert ; Vue d’une salle ULIS (Unité localisée pour l’inclusion scolaire)

N° 1034694 - jpg - 4320 × 3240 pixels Détails
Crédits Photo Justine Bourgeois © CAUE 93
Dimensions 4320 × 3240 pixels
Résolution 14.0 Mpx
Poids 488.6 kio
Date 16 octobre 2023
Fichier pole_enseignement_salle_ulis_vig.jpg

Drancy - Collège Paul-Bert ; Vue de la salle polyvalente

N° 1034695 - jpg - 4320 × 3240 pixels Détails
Crédits Photo Justine Bourgeois © CAUE 93
Dimensions 4320 × 3240 pixels
Résolution 14.0 Mpx
Poids 476.4 kio
Date 16 octobre 2023
Fichier pole_espaces_partages_salle_polyvalente_vig.jpg

Drancy - Collège Paul-Bert ; Vue du CCC

N° 1034689 - jpg - 4320 × 3240 pixels Détails
Crédits Photo Justine Bourgeois © CAUE 93
Dimensions 4320 × 3240 pixels
Résolution 14.0 Mpx
Poids 537.5 kio
Date 16 octobre 2023
Fichier pole_enseignement_ccc_vig.jpg

Drancy - Collège Paul-Bert ; Vue du bureau de la direction

N° 1034688 - jpg - 4320 × 3240 pixels Détails
Crédits Photo Justine Bourgeois © CAUE 93
Dimensions 4320 × 3240 pixels
Résolution 14.0 Mpx
Poids 455.8 kio
Date 16 octobre 2023
Fichier pole_encadrement_bureau_direction_vig.jpg

Drancy - Collège Paul-Bert ; Vue du pôle restauration

N° 1034698 - jpg - 4320 × 3240 pixels Détails
Crédits Photo Justine Bourgeois © CAUE 93
Dimensions 4320 × 3240 pixels
Résolution 14.0 Mpx
Poids 481.7 kio
Date 16 octobre 2023
Fichier pole_restauration_restaurant_vig.jpg

Drancy - Collège Paul-Bert ; Vue de la salle de restauration réservée aux professeurs

N° 1034699 - jpg - 4320 × 3240 pixels Détails
Crédits Photo Justine Bourgeois © CAUE 93
Dimensions 4320 × 3240 pixels
Résolution 14.0 Mpx
Poids 500.3 kio
Date 16 octobre 2023
Fichier pole_restauration_salle_reservee_aux_professeurs__vig.jpg

Drancy - Collège Paul-Bert ; Vue des logements de fonction

N° 1034686 - jpg - 4320 × 3240 pixels Détails
Crédits Photo Justine Bourgeois © CAUE 93
Dimensions 4320 × 3240 pixels
Résolution 14.0 Mpx
Poids 497.3 kio
Date 16 octobre 2023
Fichier logements_de_fonction_vig.jpg

Drancy - Collège Paul-Bert ; Vue du pôle nature

N° 1034696 - jpg - 4320 × 3240 pixels Détails
Crédits Photo Justine Bourgeois © CAUE 93
Dimensions 4320 × 3240 pixels
Résolution 14.0 Mpx
Poids 827 kio
Date 16 octobre 2023
Fichier pole_nature_vig-2.jpg

Drancy - Collège Paul-Bert ; Vue du pôle logistique

N° 1034697 - jpg - 4320 × 3240 pixels Détails
Crédits Photo Justine Bourgeois © CAUE 93
Dimensions 4320 × 3240 pixels
Résolution 14.0 Mpx
Poids 900.8 kio
Date 16 octobre 2023
Fichier pole_logistique_vig.jpg
Localisation
  • 2 rue Max-Jacob

Auteurs / protagonistes

Le collège en chiffres

Surfaces

  • Surface hors-œuvre brute : 12 666 m²
  • Surface hors-oeuvre? nette : 7 234 m²
  • Surface utile : 5 171 m²
  • Surface du terrain : 9 504 m²

Programme détaillé

  • 26 salles d’enseignement général
  • 4 salles de sciences
  • 2 salles de technologie
  • 1 salle d’informatique
  • 2 salles d’enseignement artistique
  • CCC et locaux associés : 234 m²
  • Salle d’EPS : 206 m²
  • Salle polyvalente : 121 m²
  • Demi-pension : 531 m²
  • Préau : 304 m²
  • Cour : 1 467 m²
  • Plateau d’EPS : 2 047 m²
  • 5 logements de fonction

Coûts

1970

  • Coût global de l’opération : 740 000 Francs

1979

  • Coût global de l’opération : 48 061,67 Francs

2003

  • Coût global de l’opération : 16,6 millions d’euros