Collège Rosa-Luxemburg

Collège Rosa-Luxemburg

par Agnès Paty, Marie-Françoise Laborde

Le collège dans le quartier

Situation du collège, contexte urbain

Le quartier du Marcreux qui accueille le collège, un des 11 quartiers d’Aubervilliers, est aujourd’hui en mutation. La culture maraîchère y a dominé jusqu’au début du XXe siècle lorsque celle-ci fut supplantée par les activités industrielles.
La construction du collège s’est inscrite dans le cadre plus global du projet urbain de la ZAC Heurtault. L’objectif de cet aménagement est, en redynamisant le quartier devenu vétuste, d’élargir le centre-ville vers l’ouest et le canal Saint-Denis.
Le collège constitue un élément fort de cette restructuration, dans un secteur caractérisé par la quasi-absence d’équipements.
Le terrain d’assiette du collège est bordé par trois voies :
- à l’ouest : le Boulevard Félix-Faure ;
- au nord : la rue du Landy ;
- à l’est : le mail piéton Benoît-Frachon où se situe l’entrée principale du collège.
L’environnement immédiat est pour l’essentiel constitué de petits immeubles collectifs anciens et nouveaux.
Quelques commerces se regroupent au carrefour des rues du Landy et Heurtault.

Élément fort de la restructuration du quartier du Marcreux, le collège Rosa Luxemburg, livré en 1998, témoigne de l’attention portée à son insertion urbaine aussi bien qu’à son architecture, la quasi-totalité des façades étant visibles depuis l’espace public. L’essentiel de ses références trouve ses sources dans le Mouvement Moderne?.

Desserte et accès

Deux nouvelles voies ont été créées dans le cadre de la ZAC, notamment pour assurer la desserte du collège et des nouvelles opérations, le mail Benoît-Frachon et la rue Léon-Jouhaux.
Le principe de desserte pour les élèves repose essentiellement sur un accès piéton au collège. L’entrée principale s’effectue ainsi par le mail piéton Benoît-Frachon, lui-même desservi au Nord par la rue du Landy et à l’est de façon secondaire, par la rue Léon-Jouhaux, une voie en impasse.
Les livraisons s’effectuent par le boulevard Felix-Faure.
Les logements de fonction ont leur accès rue Léon-Jouhaux

Implantation sur le terrain

L’implantation des bâtiments à l’alignement sur rue côté mail et côté rue du Landy permet de conforter le caractère urbain de la rue avec son front bâti, tout en réservant un espace suffisamment vaste pour la cour de récréation bénéficiant des expositions sud et est.
Pour assurer la continuité du front bâti rue du Landy, le collège intègre dans sa composition un immeuble d’habitation ancien et reprend l’échelle du bâti environnant.
La composition des bâtiments sur la parcelle permet de libérer suffisamment d’espace à l’arrière, le long du boulevard Félix-Faure pour les terrains de sports.
Dans le projet initial, une allée traversait le collège d’est en ouest, comme un passage librement ouvert sur le quartier. Ce principe a du être abandonné, cette allée subsiste toutefois comme un axe ménageant une perspective encadrée par le passage sous l’aile d’enseignement

Parti architectural et urbain

Composition architecturale

La composition d’ensemble articule 2 grands volumes principaux perpendiculaires, de direction nord-sud et est-ouest.
Une grande galerie? de distribution des espaces que prolongent les locaux de la demi-pension et de la SEGPA est recoupée par une aile perpendiculaire qui regroupe l’ensemble des salles de classes. Outre une organisation fonctionnelle claire, cette disposition permet d’absorber les différences de niveaux du terrain naturel en définissant, de part et d’autre de l’aile d’enseignement, la cour à l’est et les terrains de sport à l’ouest.
La grande aile qui, comme la galerie, se développe sur trois niveaux, vient au Nord se glisser entre deux petits immeubles existants. Elle s’étire vers le sud jusqu’à la limite de la parcelle, « calant » les espaces extérieurs.
Les décrochements vitrés de la façade marquent l’angle de la rue du Landy et du mail piéton, signalant la présence du collège. Par les rythmes verticaux plus serrés créés par les saillies vitrées rue du Landy, le bâtiment reprend l’échelle des immeubles d’habitation environnants.
Sur le mail, dans une première séquence, le traitement architectural affirme les lignes horizontales, exprimant la fonction de bâtiment public du collège. L’entrée principale est signalée par un volume vitré en saillie. Dans une deuxième séquence, la volumétrie plus fragmentée des logements de fonction adopte une échelle de petits immeubles d’habitation.
A l’arrière, sur le boulevard Félix-Faure, les bâtiments d’un seul niveau, structurent l’angle du boulevard et de la rue du Landy.

Le plan masse de ce collège 600 comprenant également une section d’enseignement général et professionnel adapté (SEGPA) est complexe.
Une partie en L, à deux niveaux, épouse l’angle entre la rue du Landy et le boulevard Félix-Faure et se retourne le long d’un terrain de sport.
L’autre partie, beaucoup plus imposante en façade, forme un U dont la base, rue du Landy, inclut un petit immeuble de 1909 (A. Lesieur architecte).
Les liaisons s’effectuent sur la gauche par des redents vitrés dont les menuiseries rattrapent les horizontales du vieil édifice et, sur la droite, par des éléments de béton verticaux qui se conjuguent parfaitement avec le rythme des travées voisines.
Le long du mail, la façade s’étire en longueur, sans la moindre monotonie. Elle s’avère au contraire extrêmement complexe et d’une grande richesse de composition, malgré le recours à la préfabrication lourde? (béton blanc poli).
A l’importance du jeu des volumes et des ouvertures s’ajoutent des rapports de matériaux raffinés ou le métal et le verre affrontent des bétons d’une diversité surprenante, le bois venant adoucir l’ensemble de ses couleurs chaudes.
L’entrée, placée face à la rue Léon-Jouhaux, consiste en une une percée entre deux bâtiments fermée par un simple portail, et donnant accès à une vaste cour. Le programme comporte 31 classes d’enseignement, et 4 ateliers SEGPA, les équipements classiques ainsi qu’un pôle sportif important. Le collège a reçu le prix du Moniteur AMC 1999.

Organisation des espaces

Autour du hall-galerie qui se développe avec élégance sur un triple niveau, s’articulent les différents espaces du collège abritant les principales fonctions :
- Au rez-de-chaussée : la loge, l’administration, les espaces collectifs (salle polyvalente), de la vie scolaire, de détente (foyer des élèves), et la cour de récréation visible par transparence.
- A l’extrémité de la grande galerie la demi-pension et les locaux de la SEGPA avec son jardin, intégrés dès le programme au collège. Seuls les ateliers de la SEGPA sont situés à l’extrémité du collège à cause du bruit qu’ils génèrent.
- Au 1er et au 2e étages, le CDI et les salles de cours réparties dans la grande aile perpendiculaire à la galerie. Le premier étage accueille les salles d’enseignement général et artistique et, le second : les salles de sciences et technologie.
La salle d’EPS n’est pas exprimée comme un volume spécifique, elle est au contraire intégrée à la composition, glissée sous les salles d’enseignement général.

Espaces intérieurs

La galerie est l’élément majeur de la composition, sur trois niveaux, animée par le jeu des galeries et passerelles. La lumière naturelle y joue un rôle important, comme dans l’ensemble du collège, diffusée en différents points et par différentes sources : façades vitrées, cloisons de pavés de verre.

Matériaux et couleurs

L’ensemble des espaces extérieurs et intérieurs du collège sont traités avec soin.
La quasi-totalité des façades étant visibles depuis l’espace public, celles-ci sont toutes composées et réalisées avec une même attention, selon les principes mêmes de l’architecture moderne, sans que soit privilégiée ou définie une façade avant ou une façade arrière.
A l’intérieur comme à l’extérieur matériaux et couleurs se complètent, utilisés en nombre limité afin de ne pas nuire à la lisibilité de l’ensemble.
A l’extérieur les bâtiments sont unifiés par l’utilisation d’un ton clair, de menuiseries et brise-soleil? en aluminium laqué gris-foncé et des panneaux de bois au ton chaud.
A l’intérieur on retrouve les mêmes matériaux et couleurs. Des carrelages muraux et des touches de couleurs vives animent les couloirs.

1% artistique?

Informations mises en ligne prochainement.

Code site
001inv209
Code Inspection académique
0932272P

Programme

Programme actuel
Collège 600 et SEGPA

Chronologie

  • 1998 : livraison
  • 1999 : obtention du prix du Moniteur AMC

Les acteurs de la construction

  • Maître d’ouvrage : Département de la Seine-Saint-Denis
  • Maître d’ouvrage délégué : Sodedat 93
  • Architectes : Louis et Annie-Brigitte Soria
  • Bureau d’étude technique : Berim
  • Entreprise : Quillery GTM
  • Programmiste : Menighetti

Illustrations

0 | 50 | Tout afficher

Aubervilliers, Collège Rosa-Luxemburg - Fiche de l’équipement scolaire

N° 15870 - jpg - 424 × 600 pixels Détails
Crédits Marie-Françoise Laborde © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 424 × 600 pixels
Résolution 0.3 Mpx
Poids 157.8 ko
Date 30 novembre 1999
Fichier 15870_pleinecran.jpg

Aubervilliers, Collège Rosa-Luxemburg

N° 4463 - jpg - 600 × 450 pixels Détails
Crédits Photo Évelyne Lohr © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 600 × 450 pixels
Résolution 0.3 Mpx
Poids 9.8 ko
Date 15 mai 2006
Fichier 4463_pleinecran.jpg

Aubervilliers, Collège Rosa-Luxemburg

N° 4464 - jpg - 600 × 450 pixels Détails
Crédits Photo Évelyne Lohr © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 600 × 450 pixels
Résolution 0.3 Mpx
Poids 9.8 ko
Date 15 mai 2006
Fichier 4464_pleinecran.jpg

Aubervilliers, Collège Rosa-Luxemburg

N° 4465 - jpg - 600 × 450 pixels Détails
Crédits Photo Évelyne Lohr © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 600 × 450 pixels
Résolution 0.3 Mpx
Poids 9.8 ko
Date 15 mai 2006
Fichier 4465_pleinecran.jpg

Aubervilliers, Collège Rosa-Luxemburg

N° 4466 - jpg - 600 × 450 pixels Détails
Crédits Photo Évelyne Lohr © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 600 × 450 pixels
Résolution 0.3 Mpx
Poids 9.8 ko
Date 15 mai 2006
Fichier 4466_pleinecran.jpg

Aubervilliers, Collège Rosa-Luxemburg

N° 4467 - jpg - 600 × 450 pixels Détails
Crédits Photo Évelyne Lohr © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 600 × 450 pixels
Résolution 0.3 Mpx
Poids 9.8 ko
Date 15 mai 2006
Fichier 4467_pleinecran.jpg

0 | 50 | Tout afficher

Type d’étude et de recherche

Localisation
  • 2 mail Benoît-Frachon
  • Aubervilliers, Collège Rosa-Luxemburg
    Atelier Soria © Atelier Soria
  • Aubervilliers, Collège Rosa-Luxemburg - vue depuis le Boulevard Felix-Faure
    Atelier Soria © Atelier Soria
  • Aubervilliers, Collège Rosa-Luxemburg - façade Ouest et terrains EPS
    Atelier Soria © Atelier Soria
  • Aubervilliers, Collège Rosa-Luxemburg - entrée principale mail B.-Frachon
    Atelier Soria © Atelier Soria
  • Aubervilliers, Collège Rosa-Luxemburg - la cour et le préau
    © Caue 93
  • Aubervilliers, Collège Rosa-Luxemburg - les façades sur cour la nuit
    Atelier Soria © Atelier Soria
  • Aubervilliers, Collège Rosa-Luxemburg - la galerie? et le hall d’entrée
    Atelier Soria © Atelier Soria
Chronologies

Le collège en chiffres

Surfaces

  • Surface hors-œuvre brute m² : 16 172
  • Surface hors-œuvre nette m² : 9 065
  • Surface utile m² : 5 687
  • Surface du terrain m² : 9 000

Programme détaillé

  • Salles d’enseignement général : 17
  • Salles de sciences : 3
  • Salles de technologie : 4
  • Salle d’informatique : 1
  • Salles d’enseignement artistique :
  • Salle polyvalente en m² : 115
  • CDI et locaux associés en m² : 231
  • Demi-pension en m² : 232 (réfectoire) et 135 (cuisine)
  • Cour et plateau sportif en m² : 4 060
  • Préau en m² : 192
  • Jardin en m² :
  • Salle d’EPS en m² : 295
  • Logements de fonction : 5

Coûts

  • Coût des bâtiments : 8 997 343 € (valeur : juin 1997)