Laborde Marie-Françoise (dir.) - Contribution au diagnostic patrimonial de la commune d’Aubervilliers - 2004

par Marie-Françoise Laborde

Titre
Contribution au diagnostic patrimonial de la commune d’Aubervilliers
Type de document
monographie
Auteurs
Laborde Marie-Françoise (dir.)
Lieu d’Édition
Pantin
Nom de l’Éditeur
Département de la Seine-Saint-Denis. DCJS. Bureau du patrimoine
Date d’Édition
2004
Texte

Cette étude est la contribution du Département de la Seine-Saint-Denis à l’élaboration du diagnostic du patrimoine de la commune d’Aubervilliers. Elle a été réalisée en concertation avec le Service départemental de l’architecture et du patrimoine, les services patrimoniaux de la Direction régionale des affaires culturelles et le CAUE 93. La campagne de repérage de terrain a investie tout le territoire communal. Les éléments identifiées ont été documentée par des recherches dans les archives départementales et communales, notamment par le dépouillement des permis de construire. La première partie fournit des éléments généraux de compréhension de la dynamique historique du territoire dont le point d’inflexion décisif est, à partir du milieu du 19e siècle, la rapide industrialisation d’un espace vouée depuis la fin du Moyen Age aux cultures légumières et maraîchères. La seconde partie présente les édifices et ensembles retenus en les replaçant dans leur contexte territorial et paysager suivant un canevas à la fois topographique et historique. Plusieurs entités sont ainsi distinguées : le noyau ancien avec ses maisons de culture, ses maisons de bourg et ses immeubles de la fin du 19e siècle ; les abords de ce dernier, dont l’urbanisation débute à la fin du 19e siècle, avec ses rues structurées par des immeubles d’angle encadrant des constructions diverses ; les grands axes aménagés vers 1900, et les nombreux équipements construits à cette époque ; le quartier des Quatre Chemins, né de l’industrialisation, aux paysages urbains très contrastés ; la zone industrielle de la Plaine-Saint-Denis marquée notamment par la vaste emprise de la Compagnie des Entrepôts et magasins Généraux de Paris ; l’extension du noyau ancien de la fin du 19e et du début du 20e siècle aux rues marquées par des immeubles d’angle encadrant des constructions diverses ; le quartier Paul Bert caractérisé par ses établissements industriels et ses passages et impasses ; les équipements et logements sociaux des années 1920-1930, contemporains du grand essor démographique de la ville, dont un bon nombre est dû à l’architecte Roland Boudier ; le quartier du Marcreux, aux ruelles étroites et aux constructions basses ; le quartier du Landy, isolé à l’ouest du canal par de grandes emprises industrielles ; le Montfort, avec ses lotissements des années 1920 et ses ensembles de logements d’après-guerre. Une attention particulière est portée à l’architecture de la deuxième moitié du 20e siècle notamment aux programmes de logement sociaux mis en chantier à partir du mandat municipal de Charles Thillon (1944-1952). L’étude se conclue sur les quelques opérations contemporaines les plus marquantes.

Autres auteurs ou Éditeurs scientifiques
Service du patrimoine culturel de la Seine-Saint-Denis
Collation de l’article ou du chapitre
162 p.
Localisation
Service du patrimoine culturel de la Seine-Saint-Denis, Bobigny
Vedette
laborde 2004

Documents

Contribution au diagnostic patrimonial de la commune d’Aubervilliers

N° 1026104 - pdf Détails
Crédits Crédits non renseignés
Poids 17.2 Mo
Date 14 novembre 2016
Fichier diagnostic_patrimonial_aubervilliers.pdf