De Lassault, puis Navillot, puis Ranousse, puis Pouget

De Lassault, puis Navillot, puis Ranousse, puis Pouget

par Nicolas Pierrot

Les deux corps de bâtiment composant cet atelier, offrant un rez-de-chaussée de 105 m², sont en maçonnerie de brique (enduite), couverts d’une charpente en bois et d’un toit à longs pans. La façade est percée de deux larges baies? rectangulaires. Exemple de petit atelier métallurgique implanté sur l’une des voies principales conduisant à la rue de Paris, inscrit entre un pavillon? d’habitation (détruit) et le passage Félix-Houdart, il abritait vers 1920 la tôlerie Navillot, puis, à partir de 1948, l’atelier d’apprêt sur métaux Ranousse, puis Pouget de 1959 à 1976. En 1976, René Pouget fabriquait des "fils et charnières pour bijouterie fantaisie". L’atelier est aujourd’hui désaffecté.

Organisme
Service régional de l'inventaire
Date de rédaction
2005
Code site
045inv018
Date de découverte ou d'enquête
2004
Source
inventaire départemental
Date initiale
1900
Date de fin
1949
Type d’étude et de recherche

Localisation
  • 38 rue de Romainville
Autres protections (Les Lilas)