Découvrez l'archéosite de la Haute-Île

Découvrez l’archéosite de la Haute-Île

22 mars 2022 , par Caroline Hoerni, Guillaume Huitorel

Un équipement culturel départemental dédié à l’archéologie et à l’histoire de la Seine-Saint-Denis

Un équipement culturel créé par le Département de la Seine-Saint-Denis pour diffuser les connaissances archéologiques

Depuis la Préhistoire, les humains s’installent volontiers en bord de rivière, qui abondent de ressources vivrières, plantes, poisson, gibier… et eau ! Sans compter que les rivières sont des voies de transport particulièrement pratiques. La Marne ne fait pas exception à cette règle et, au parc de la Haute-Île, les limons de la rivière ont recouvert et conservé les traces des occupations et des activités humaines qui s’y déroulent depuis plus de 10 000 ans. En effet, après les premiers sondages archéologiques qui ont eu lieu en 1999 préalablement à l’aménagement du parc départemental de la Haute-Île, de nombreux vestiges de différentes périodes y ont été mis au jour.

Les sites archéologiques découverts sur le parc départemental de la Haute-Île ont été remblayés de manière à les préserver de tout dommage. Ils ne sont donc pas visibles, mais sont valorisés grâce à un équipement culturel de plein-air, implanté au cœur de ce parc riche d’histoire. C’est en effet pour partager et diffuser les connaissances archéologiques que le Département de la Seine-Saint-Denis a ouvert en 2008 l’archéosite de la Haute-Île. Cet équipement permet à toutes et tous de se familiariser avec les recherches menées depuis 1991 par le bureau du patrimoine archéologique du Département de la Seine-Saint-Denis.

A la belle saison, l’archéosite est ouvert à tous et toutes, et s’anime au rythme d’une programmation annuelle diversifiée. Les médiateur·rice·s scientifiques reçoivent également les groupes, sur réservation (scolaires, champs social, randonneurs, centres de loisirs, etc.) Toutes les activités proposées sont gratuites.

L’espace mésolithique

La Préhistoire est marquée par des changements climatiques importants. Au début du Mésolithique, vers - 10 000, on passe d’une ère glaciaire à une période de réchauffement : l’Holocène?. Le milieu naturel s’en trouve profondément modifié. Les steppes froides du Paléolithique laissent place à une forêt tempérée et la mégafaune qui vivait dans les plaines du bassin parisien (mammouths, rennes etc.) est remplacée par les animaux que nous connaissons aujourd’hui : cerfs, sangliers, renards, castors… Les populations conservent un mode de vie fondé sur la cueillette, la chasse et la pêche.

Des occupations humaines ont été découvertes dans le parc de la Haute-Île : une nécropole du Mésolithique vieille de 8 500 ans, où quatre sépultures ont été fouillées. Cette découverte est importante pour comprendre les rites funéraires mésolithiques. En effet, peu de nécropoles datant de cette période ont été retrouvées en Europe. Une autre installation mésolithique a également été repérée, constituée d’amas d’outils, de restes de chasse et de boucherie : ces vestiges indiquent qu’une population habitait les lieux. Les études archéologiques ont permis de restituer l’environnement local au Mésolithique et d’identifier les animaux forestiers et de bord de rivière qui occupaient le lieu. Lors de votre promenade, soyez attentif à ce qui vous entoure, vous pourrez peut-être repérer les traces laissées par les animaux et les groupes humains de cette période…

La clairière, espace de valorisation du Néolithique




La clairière s’organise autour de la reconstitution d’une maison néolithique, dite "maison danubienne", élevée sur le plan? archéologique d’un édifice découvert à Vignely (Seine-et-Marne), un village des bords de Marne situé à une trentaine de kilomètres en amont de l’archéosite. Ce modèle de maison, typique du Néolithique ancien, se retrouve dans toute l’Europe centrale et occidentale. Le qualificatif danubien fait référence à la culture qui s’est développée en Transdanubie (le sud-ouest de la Hongrie) vers -5 500, puis s’est diffusée via les rivières, du Danube à la Marne. Ces maisons, regroupées en villages, sont occupées par les premiers agriculteurs et éleveurs sédentaires.

Cette reconstitution a été conçue par un conseil scientifique, composé d’architectes de l’agence Abdpa et d’archéologues du département de la Seine-Saint-Denis, de l’Inrap et de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. L’hypothèse de construction s’appuie sur des analyses architecturales et archéologiques présentant les résultats les plus actuels de la recherche. La construction partielle qui en a été faite, dans un souci pédagogique, permet d’appréhender son plan rectangulaire et sa structure? formée de poteaux porteurs qui laissent des traces caractéristiques dans le sol.

L’archéosite est également un lieu d’expérimentation archéologique où, depuis 2017, sont cultivés des blés, des plantes et des légumineuses en partenariat avec des chercheurs et chercheuses du CNRS et de l’Université, afin de mieux comprendre les premières agricultures.

Les expositions photographiques permanentes

ArchéologieS en Seine-Saint-Denis présente quelques-uns des sites fouillés depuis plus de 30 ans par les archéologues du Département de la Seine-Saint-Denis. Cette exposition est l’occasion de découvrir la richesse du patrimoine archéologique du département et le métier d’archéologue.

La Haute-Île, 10 000 ans d’histoire sur les bords de Marne : nécropole mésolithique, passage à gué de la Marne, verger de l’Antiquité etc. Découvrez les nombreux sites et vestiges archéologiques mis au jour dans le parc de la Haute-Île.

Informations pratiques

L’archéosite est ouvert du 8 mai au 16 octobre 2022.

En semaine, nous accueillons les groupes (scolaires, CCAS, randonneurs, etc.) sur réservation.
Les dimanches et certains samedis, en fonction de la programmation, l’archéosite est ouvert à toutes et tous, du 8 mai au 16 octobre, de 13h30 à 18h.

Toutes les activités proposées sont gratuites.

Pour toute information ou réservation, contactez-nous !

Archéosite de la Haute-Île
Dans le parc départemental de la Haute-Île
220 Av. Jean Jaurès
93330 Neuilly-sur-Marne

Pour davantage d’informations sur l’accès au parc départemental de la Haute-Île, visitez le site des parcs de la Seine-Saint-Denis.