Distillerie Remeuf, actuellement immeuble de logement et entrepôt commercial

Distillerie Remeuf, actuellement immeuble de logement et entrepôt commercial

Distillerie Alfred Remeuf

par Antoine Furio

Derrière une façade recouverte d’enseignes commerciales contemporaines se trouvent les vestiges de l’ancienne distillerie Alfred Remeuf. Si l’activité a cessé de longue date, certains des bâtiments ont été conservés, affectés à des usages variés. Confondus dans un magma urbain de constructions hétérogènes, ils traduisent la difficile organisation d’un site d’activité au cœur du centre ancien. Leur qualité architecturale, moins prégnante qu’à l’origine, témoigne du souci de représentation commerciale de l’établissement.

Comptant parmi les onze distilleries recensées à Saint-Denis en 1902, celle d’Alfred Remeuf figure comme une des deux plus importantes. Installée en 1865 sur la rue de Paris, à quelques dizaines de mètre de l’établissement Picou, son principal concurrent, la maison Remeuf étend son emprise sur un terrain de près de 2 000 m² en rejoignant la rue Fontaine. Son implantation, puis son développement, sont directement liés à l’important marché des alcools et spiritueux en ce milieu du XIX e siècle, rendu possible par la modernisation des procédés de distillation. Cependant l’échelle? de l’établissement Remeuf n’a rien de comparable avec les grandes distilleries industrielles de betteraves ou de mélasse de sucre toujours proches des lieux de culture. Elle correspond davantage à une production artisanale de liqueurs et fruits au sirop, censée alimenter un marché local voire parisien, à laquelle s’ajoute le commerce en gros de vins et spiritueux, pour un effectif total de 35 personnes. De fait l’établissement d’Alfred Remeuf n’a pas autant besoin d’équipements lourds que d’une bonne localisation ainsi que d’une vitrine commerciale visible. Son installation prend ainsi pied sur un terrain partiellement bâti, à proximité de la place du marché.

Lors de son acquisition, la parcelle comprend déjà un bâtiment sur rue (A), à usage probable d’habitation, dont le passage sous porche conduit à une cour autour de laquelle s’organisent divers édicules. L’emprise se prolonge vers la rue Fontaine, sur un terrain comportant deux autres édifices dès les origines de l’établissement. L’organisation des bâtiments de la distillerie reprendra cette composition autour d’une cour.

Les ateliers d’alambics (B) sont installés sur le flanc sud de la parcelle. Construits à partir d’une structure? en bois, ils ne sont initialement qu’en rez-de-chaussée?, le procédé de distillation par la vapeur utilisé par Remeuf s’appuyant sur un process horizontal et non vertical comme pour les hautes colonnes des distilleries industrielles.

En partie médiane, séparant l’entrée de la rue de Paris de celle de la rue Fontaine, se trouve un magasin de stockage de tonneaux (C). S’élevant sur deux niveaux, ce bâtiment construit en maçonnerie de brique est percé de baies? en arcs surbaissées qui, très significatives à l’origine, ont aujourd’hui disparu suite à plusieurs rénovations invasives.

Derrière le magasin s’étire la seconde partie de la distillerie, où se regroupaient initialement des ateliers et des dépôts ainsi qu’une maison de maître construite spécifiquement pour Alfred Remeuf (D). D’une composition caractéristique des demeures bourgeoises du XIXe siècle, même s’il comprend en rez-de-chaussée une surface de stockage, le bâtiment est édifié en moellon? de pierre enduite. S’élevant sur deux niveaux, il est couronné d’un toit à la Mansart percé de nombreuses lucarnes. Restaurée comme les précédentes constructions, cette architecture a été progressivement dénaturée ne laissant qu’entrevoir ses qualités originelles. Les ateliers des alambics ont à leur tour été modifiés dans les années 1900, une vaste halle à structure métallique (E - détruit) s’est substituée à une architecture plus traditionnelle en bois.

Mais les rénovations les plus conséquentes concernent l’immeuble sur la rue de Paris (A). Datant du début du XIXe siècle, le distillateur le réinvestit pour son activité en 1865. Vitrine principale de l’établissement, donnant sur l’axe le plus fréquenté de la ville, son rôle est primordial pour la visibilité de l’entreprise et la promotion de ses produits. S’il semble qu’à l’origine le bâtiment ne présentait aucune spécificité permettant de le démarquer des autres, une rénovation importante a été entreprise dans les années 1920 améliorant considérablement sa visibilité. Attribuables à l’architecte dionysien Henri Demougeot, ces travaux ont consisté principalement dans une recomposition des décors de façade et du passage sous porche. Un enduit de mignonette? brun et blanc, incrusté de cailloux bleus, recouvre l’ensemble de la façade. Les encadrements de baies, linteaux et pleins de travées sont traités en enduit de ciment blanc aux formes angulaires, et ponctués de petits carreaux de céramiques bleus. Bandeau saillant et corniche? sont marqués à leur tour de pointes de diamant, modillons et triglyphes, dessin se retrouvant sur les pilastres situés aux deux extrémités de l’édifice ainsi que sur la travée? centrale. L’encadrement? de la porte cochère reprend les mêmes principes décoratifs, et y adjoint deux médaillons dans lesquels a été placé un « R », initiale de Remeuf. Le passage sous porche a bénéficié d’un traitement identique à la façade, sur les murs ainsi qu’au sol, traité en opus-incertum? de grès-cérame, bleu, blanc et brun, les trois teintes dominantes.

La réaffectation du site à de nouveaux usages au milieu des années 1950 a altéré la lisibilité de cette façade sur rue. Le réaménagement du rez-de-chaussée en locaux commerciaux, la disproportion des enseignes qui empiètent sur les étages ont indubitablement atténués la portée visuelle et graphique de ce bâtiment placé face au marché central de Saint-Denis.

Depuis 2013, le terrain ouvrant? sur la rue Fontaine a été débarrassé de toutes les constructions de la distillerie, grande halle et hangar.

Organisme
service du patrimoine culturel, Département de la Seine-Saint-Denis
Date de rédaction
2013; 2021
Date de découverte ou d'enquête
2011
Destination successive
immeuble de logements; entrepôt commercial
Source
AM Saint-Denis : CT 914
Auteur
Henri Demougeot (architecte, attribuable à )
Parties constituantes
bureau ; immeuble de logements ; atelier de fabrication ; magasin industriel ; entrepôt industriel

Illustrations

Saint-Denis ; Distillerie Remeuf, actuellement logements et commerces - Bâtiment d’entrée (A)

Bâtiment sur la rue Gabriel Péri, entrée de la distillerie Remeuf.
N° 1032314 - jpg - 797 × 585 pixels Détails
Crédits Photo Jacques Mangin © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 797 × 585 pixels
Résolution 0.5 Mpx
Poids 398.8 kio
Date 3 mai 2011
Fichier no43p_146_.jpg

Saint-Denis ; Distillerie Remeuf, actuellement logements et commerces - Passage sous porche

Des entrées placées au niveau du passage sous porche donnent accès aux étages de l’immeuble. Le (…)
N° 1032315 - jpg - 1024 × 1656 pixels Détails
Crédits Photo Antoine Furio © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 1024 × 1656 pixels
Résolution 1.7 Mpx
Poids 123.7 kio
Date 3 mai 2011
Fichier 31573.jpg

Saint-Denis ; Distillerie Remeuf, actuellement logements et commerces - Atelier d’embarillage (C)

Façade sur cour du bâtiment d’embarillage et de stockage. A droite, aire couverte de stockage.
N° 1032316 - jpg - 1024 × 768 pixels Détails
Crédits Photo Antoine Furio © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 1024 × 768 pixels
Résolution 0.8 Mpx
Poids 72.8 kio
Date 3 mai 2011
Fichier gabriel_peri_113_e_v.jpg

Saint-Denis ; Distillerie Remeuf, actuellement logements et commerces - Atelier de distillation (B)

Atelier de distillation depuis la cour.
N° 1032317 - jpg - 1024 × 768 pixels Détails
Crédits Photo Antoine Furio © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 1024 × 768 pixels
Résolution 0.8 Mpx
Poids 73.9 kio
Date 3 mai 2011
Fichier p1050028_v.jpg

Saint-Denis ; Distillerie Remeuf, actuellement logements et commerces - Aire de stockage

Détail des fermes métalliques de la couverture de l’aire de stockage.
N° 1032318 - jpg - 1024 × 768 pixels Détails
Crédits Photo Antoine Furio © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 1024 × 768 pixels
Résolution 0.8 Mpx
Poids 83.6 kio
Date 3 mai 2011
Fichier p1060055_v.jpg

Saint-Denis ; Distillerie Remeuf, actuellement logements et commerces - Voie ferrée interne

Voie ferrée étroite reliant les espaces de l’usine entre eux.
N° 1032319 - jpg - 1024 × 1365 pixels Détails
Crédits Photo Antoine Furio © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 1024 × 1365 pixels
Résolution 1.4 Mpx
Poids 145.2 kio
Date 3 mai 2011
Fichier p1060056_v.jpg

Saint-Denis ; Distillerie Remeuf, actuellement logements et commerces - Papier à entête, 1886

Papier à entête représentant la distillerie et ses bâtiments à la fin du XIXe siècle.
N° 1032321 - jpg - 1024 × 541 pixels Détails
Crédits Photo Antoine Furio © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 1024 × 541 pixels
Résolution 0.6 Mpx
Poids 72.4 kio
Date 3 mai 2011
Fichier entt_remeuf_113_peri_v.jpg

Saint-Denis ; Distillerie Remeuf, actuellement logements et commerces - Détail opus-incertum

Détail de l’opus-incertum? posé sur le passage sous porche.
N° 1032320 - jpg - 1024 × 768 pixels Détails
Crédits Photo Antoine Furio © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 1024 × 768 pixels
Résolution 0.8 Mpx
Poids 78 kio
Date 3 décembre 2011
Fichier p1060057_v.jpg

Saint-Denis ; Distillerie Remeuf, actuellement logements et commerces - Plan d’implantation

A - Immeuble de logements B - Ateliers de distillation C - Atelier d’embarillage et de (…)
N° 1032313 - jpg - 497 × 451 pixels Détails
Crédits © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 497 × 451 pixels
Résolution 0.2 Mpx
Poids 204.4 kio
Date 3 décembre 2013
Fichier implaz.jpg
Type d’étude et de recherche
Localisation
  • 113 rue Gabriel Péri ; 14 rue Fontaine

Chronologies
Dénomination
Auteurs / protagonistes