Édouard Herriot

15 décembre 2018

Informations

Nom
Herriot
Prénom
Édouard
Fonction
agrégé de Lettres ; homme politique ; ministre des Travaux publics, du transport et du ravitaillement ; Ministre de l’Instruction publique ; ministre d’État ; Académicien ; maire de Lyon ; président du Parti Radical ; président de l’Assemblée Natio
Description

Edouard Herriot (1872-1957) agrégé de lettres, homme politique, maire de Lyon de 1905 à 1957, avec une interruption sous l’Occupation.
Engagé dans l’Affaire Dreyfus aux côtés d’Émile Zola, Anatole France et Charles Péguy, il fonde la section lyonnaise de la Ligue des Droits de l’homme. Sa carrière politique le conduit à siéger en 1916 comme ministre des Travaux publics, du transport et du ravitaillement. En 1919, il préside le Parti Radical qui rompt en 1923 avec la majorité du Bloc National et s’associe aux socialistes au sein du Cartel des Gauches. En 1924 il est président du Conseil, en 1925 président de la Chambre, puis ministre de l’Instruction publique dans le cabinet d’Union nationale de Raymond Poincaré de 1926 à 1928. En 1931, il reprend la présidence du Parti Radical, en 1932 celle du Conseil mais il est révoqué sur la question des versements des dettes de guerre envers les Etats-Unis. En 1934, Herriot est ministre d’Etat dans le cabinet Flandrin et dans le gouvernement Laval de 1934 à 1935. Il démissionne de la présidence du Parti Radical en 1935 et est élu à la présidence de la Chambre en 1936. Le 10 juillet 1940, il s’abstient volontairement lors du vote des pleins pouvoirs au Maréchal Pétain. En 1946, il est élu à l’Académie française. Il retrouve sous la IVe République la présidence du Parti Radical, la mairie de Lyon, puis en 1947 la présidence de l’Assemblée nationale.

Aucun organisation
Un patrimoine documenté