Eglise Notre-Dame et Saint-Sulpice de Noisy-le-Grand, plans et coupe du sondage 6 réalisé à la jonction des maçonneries du mur gouttereau des deux dernières travées du bas côté nord

7 août 2006

Document :

Eglise Notre-Dame et Saint-Sulpice de Noisy-le-Grand, plans et coupe du sondage 6 réalisé à la jonction des maçonneries du mur gouttereau des deux dernières travées du bas côté nord
Eglise Notre-Dame et Saint-Sulpice de Noisy-le-Grand, plans et coupe du sondage 6 réalisé à la jonction des maçonneries du mur gouttereau des deux dernières travées du bas côté nord ; moyen age ; moyen age ; classique ; bas moyen age ; époque moderne ; époque contemporaine. De haut en bas et de gauche à droite : plan du niveau supérieur, médian (3 plans) et inférieur du sondage, coupe ouest. Sous le remblai réf. ESS027 qui contient de nombreux fragments de pierres tombales du 18e siècle et du 19e siècle se trouve le sol réf. ESS032 le plus récent de l’église attribuable au 19e siècle. Une base calcaire réf. ESS038, associable soit à une stèle funéraire, soit à une statue lui est associé. Le sol réf. ESS044 est établi au 15e siècle ou au 16e siècle. Il est percé de plusieurs inhumations : ESS132/I015, ESS106, ESS055/I014, ESS048/I002, ESS079, ESS109/I013, ESS081/I006. ESS048/I002, ESS109/I013 et ESS081/I006 sont des inhumations d’enfant (l’age au décès de ce dernier est d’environ 1 an) ; les corps étaient placés dans un linceul (des épingles ont été retrouvé) lui-même déposé dans un cercuil clouté. Le sol réf. ESS044 est associé aux constructions réf. ESS033, ESS034 qui, comme la construction réf. ESS017 observée dans le sondage 1, pourraient être des aménagements de banquettes à la base du mur. En-dessous se trouve un autre sol de plâtre réf. ESS123 datable du 14e siècle. Sous ces niveaux se trouve la fondation du 12e siècle, entre 1130 et 1140, du mur gouttereau nord réf. ESS159 qui fait l’objet de nombreuses réparations et reprises en sous-œuvre (réf. ESS126, ESS146, ESS153, ESS145). Le sol de plâtre réf. ESS151 se trouve 0,70 m plus bas que ESS123, ce qui montre que le sol du 13e siècle est plus bas dans le collatéral que dans la nef centrale. A ces niveaux médiévaux sont associées 2 inhumations mal conservées réf. ESS135/I006 et ESS147/I017. Les maçonneries réf. ESS141, ESS142, ESS143, ESS144 correspondent à la fondation en stylobate du 12e siècle. Il s’agit d’une maçonnerie de pierres siliceuses liée au mortier de sable et de chaux large de 1,10 m environ. Les maçonneries réf. ESS033, ESS034, ESS124, ESS125, ESS126, ESS145, ESS146 correspondent à des tentatives de renforcement, ce qui montrent bien que les désordres qui affectent l’édifice sont d’origine ancienne. Quant aux maçonneries réf. ESS161, ESS160, ESS150, ESS157, associées aux remblais réf. ESS148, ESS154, ESS155, ESS158 de l’inhumation réf. ESS156/I019 dont la base n’a pas été atteinte à 2,50 m de profondeur sous le sol actuel, il s’agit des témoignages d’un état antérieur au 12e siècle auquel est notamment associée l’abside en cul de four qui termine le bas côté nord.
Dess. I. Lafarge © Département de la Seine-Saint-Denis
Descriptif

Eglise Notre-Dame et Saint-Sulpice de Noisy-le-Grand, plans et coupe du sondage 6 réalisé à la jonction des maçonneries du mur gouttereau des deux dernières travées du bas côté nord ; moyen age ; moyen age ; classique ; bas moyen age ; époque moderne ; époque contemporaine. De haut en bas et de gauche à droite : plan du niveau supérieur, médian (3 plans) et inférieur du sondage, coupe ouest. Sous le remblai réf. ESS027 qui contient de nombreux fragments de pierres tombales du 18e siècle et du 19e siècle se trouve le sol réf. ESS032 le plus récent de l’église attribuable au 19e siècle. Une base calcaire réf. ESS038, associable soit à une stèle funéraire, soit à une statue lui est associé. Le sol réf. ESS044 est établi au 15e siècle ou au 16e siècle. Il est percé de plusieurs inhumations : ESS132/I015, ESS106, ESS055/I014, ESS048/I002, ESS079, ESS109/I013, ESS081/I006. ESS048/I002, ESS109/I013 et ESS081/I006 sont des inhumations d’enfant (l’age au décès de ce dernier est d’environ 1 an) ; les corps étaient placés dans un linceul (des épingles ont été retrouvé) lui-même déposé dans un cercuil clouté. Le sol réf. ESS044 est associé aux constructions réf. ESS033, ESS034 qui, comme la construction réf. ESS017 observée dans le sondage 1, pourraient être des aménagements de banquettes à la base du mur. En-dessous se trouve un autre sol de plâtre réf. ESS123 datable du 14e siècle. Sous ces niveaux se trouve la fondation du 12e siècle, entre 1130 et 1140, du mur gouttereau nord réf. ESS159 qui fait l’objet de nombreuses réparations et reprises en sous-œuvre (réf. ESS126, ESS146, ESS153, ESS145). Le sol de plâtre réf. ESS151 se trouve 0,70 m plus bas que ESS123, ce qui montre que le sol du 13e siècle est plus bas dans le collatéral que dans la nef centrale. A ces niveaux médiévaux sont associées 2 inhumations mal conservées réf. ESS135/I006 et ESS147/I017. Les maçonneries réf. ESS141, ESS142, ESS143, ESS144 correspondent à la fondation en stylobate du 12e siècle. Il s’agit d’une maçonnerie de pierres siliceuses liée au mortier de sable et de chaux large de 1,10 m environ. Les maçonneries réf. ESS033, ESS034, ESS124, ESS125, ESS126, ESS145, ESS146 correspondent à des tentatives de renforcement, ce qui montrent bien que les désordres qui affectent l’édifice sont d’origine ancienne. Quant aux maçonneries réf. ESS161, ESS160, ESS150, ESS157, associées aux remblais réf. ESS148, ESS154, ESS155, ESS158 de l’inhumation réf. ESS156/I019 dont la base n’a pas été atteinte à 2,50 m de profondeur sous le sol actuel, il s’agit des témoignages d’un état antérieur au 12e siècle auquel est notamment associée l’abside en cul de four qui termine le bas côté nord.

Crédits
Dess. I. Lafarge © Département de la Seine-Saint-Denis

Image :

Source
dessin
Date de création - date de prise de vue
2003
Service producteur
Service du patrimoine culturel de la Seine-Saint-Denis
Droits de diffusion
communication libre - reproduction soumise à autorisation
Un patrimoine documenté
  • église Notre-Dame et Saint-Sulpice