Ensemble de logements, Cité Les Basses Terres

Ensemble de logements, Cité Les Basses Terres

Les Basses Terres

14 décembre 2018

Créée en 1954 pour répondre au déficit de logements, la Société Centrale Immobilière de la Caisse des Dépôts et des Consignations (SCIC) s’impose rapidement comme un maître d’ouvrage de premier plan. Sur les communes de Pierrefitte et de Stains, la SCIC entreprend en 1955 l’opération des Basses Terres. Celle-ci est corollaire à la réalisation du grand ensemble de Sarcelles-Lochères, situé à proximité immédiate des Basses Terres, entreprise également à partir de 1955 par la SCIC.
Avec ce prolongement sur Sarcelles, (ancien département de Seine-et-Oise), la SCIC fait de ce site un programme de grande ampleur dépassant les frontières des départements "au profit d’une conception territoriale du plan-masse" (Landauer, 2004). Cette échelle est significative de l’ambition de la SCIC à sa création et donne au site le surnom de "SCIC City". Par ailleurs, l’architecte de Sarcelles, Jacques-Henri Labourdette, en utilisant l’immeuble Nord des Basses Terres pour délimiter l’ilot central des Lochères, s’efforce aussi de donner une cohérence à l’opération. Après cette opération phare, la SCIC s’illustrera par des opérations de moyenne et petite ampleurs (072inv035 ; 008inv044 ; 045inv002).
A Pierrefitte et à Stains, le programme de 921 logements est confié en 1955 à Jean Dubuisson et aux frères Béguin. Ils y bâtissent un ensemble composé de barres de faible hauteur qui contraste avec un immeuble de douze étages. Ces formes rectilignes s’inscrivent sobrement dans le paysage tout en préservant de larges espaces verts. Le travail sur l’horizontalité est également visible en façade. Non porteuses, elles sont le lieu d’une composition géométrique soignée. Grâce au procédé des refends porteurs (procédé Camus), Jean Dubuisson crée un rythme dynamique où les travées sont scandées par des horizontales très affirmées. Il dessine ainsi un motif de "tissu écossais" caractéristique de son style (072inv035).
Entre 1980 et 1986, une campagne de réhabilitation a été réalisée sur cet ensemble. Menée par Jean Dubuisson, elle a permis de garder une cohérence à l’ensemble tout en l’adaptant aux nouveaux usages.

Date de construction
1955
Organisme
service du patrimoine culturel de la Seine-Saint-Denis
Date de rédaction
2006
Code site
072inv035
Date de découverte ou d'enquête
14/10/06
Source
inventaire départemental
Auteur
Dubuisson Jean ; Béguin Maurice ; Béguin Michel (architectes) ; Jausserand Jean-Pierre (architecte collaborateur)
Qualification de datation
campagne(s) de construction
Maitre d'ouvrage
SCIC
Lieu-dit ou quartier
Secteur Nord
Parties constituantes
920 logements dont 234 en accession à la propriété ; logecos ; résidence pour personnes âgées ; commerces ; parkings souterrains ; dispensaire.
Date initiale
1955
Date de fin
1964

Illustrations

Pierrefitte-sur-Seine, Cité des Basses Terres

Cité des Basses Terres ; époque contemporaine ; époque contemporaine ; 3e quart du 20e siècle ; (...)
N° 13173 - jpg - 600 × 485 pixels Détails
Crédits Photo Stéphane Asseline - Département de la Seine-Saint-Denis © Adagp 2003 - Inventaire général
Dimensions 600 × 485 pixels
Résolution 0.3 Mpx
Poids 49.7 ko
Date 25 janvier 2007
Fichier ivr11_03930417xa_p_13173_pleinecran.jpg
Type d’étude et de recherche

Localisation
  • Pierrefitte-sur-Seine, Cité des Basses Terres
    Cité des Basses Terres ; époque contemporaine ; époque contemporaine ; 3e quart du 20e siècle ; 1955.
    Photo Stéphane Asseline - Département de la Seine-Saint-Denis © Adagp 2003 - Inventaire général
Chronologies

Autres protections (Stains)

0 | 5 | Tout afficher

Autres protections (Pierrefitte-sur-Seine)