Ensemble de logements HLM, Cité Lénine, Cité République ou Cité Potemkine

Ensemble de logements HLM, Cité Lénine, Cité République ou Cité Potemkine

18 décembre 2018

Dès 1965, l’office d’Aubervilliers offre à l’AUA (Atelier d’Urbanisme et d’Architecture, créé en 1960) de réaliser un ensemble d’HLM-O important au 62 de l’avenue de la République. C’est Jacques Kalisz et Jean Perrottet qui vont plus particulièrement travailler à cet ensemble dénommé cité Lénine. Celle-ci fait aussi l’objet de contributions des architectes Georges Loiseau, Jean Tribel, Paul Chemetov, Jean Deroche et R. Salem (assistant), l’animation colorée des façades étant de Max Soumagnac (béton peint).
Cette opération de 284 logements HLM-O du F1 au F5, dont 220 duplex?, est complétée en rez-de-chaussée par des commerces et, aux deux premiers niveaux, par des bureaux, des locaux "socio résidentiels" (300 m²) et deux équipements socioculturels (de 150 m² chacun). Le club des jeunes avec une terrasse de 400 m² et la garderie sont restés à l’état de projet.
Réalisé entre 1968 et 1970, ce bâtiment cruciforme a été édifié en voiles de béton, avec un entraxe régulier entre chaque, sur un portique étayé de pilotis. La distribution s’organise autour d’un noyau central autoportant haut de 50 m, assurant les circulations verticales (ascenseurs) et horizontales. Cet ensemble pyramidal constitue un signal fort dans la ville, encore renforcé par les couleurs qu’il affiche. La composition des façades créée par Max Soumagnac s’appuie notamment sur les allèges. Très marquées et régulièrement alternées, ces allèges rendent très lisibles les duplex.
Cet édifice témoigne de la volonté de rupture avec les grands ensembles qui se manifeste en ce milieu des années soixante, à la fois de la part des maîtres d’oeuvre et des maîtres d’ouvrages. Les municipalités communistes sont parmi les premières à s’ouvrir à une architecture autre et militante, via leurs OPHLM ou leurs SEM. A Aubervilliers, ce choix coïncide avec l’élection d’André Karman, maire d’Aubervilliers de 1965 à 1984. Il ouvre la commande architecturale de l’Office d’HLM à l’AUA sans pour autant rompre avec Raymond Lopez et Michel Holley, architectes parisiens de renom qui travaillent pour l’Office depuis 1954. La cité Lénine est ainsi emblématique d’une réorientation de l’OPHLM d’Aubervilliers, annonçant l’ensemble de la Maladrerie, édifié par Renée Gailhoustet et les frères Euvremer à la fin des années soixante-dix et au début des années quatre-vingt.
Aujourd’hui moins apprécié et parfois vilipendé, ce manifeste brutaliste semble avoir eu une vraie pertinence sociale et a visiblement été un haut lieu de la mixité sociale et culturelle durant les deux premières décennies de sa mise en service. Partie principale d’un projet urbain inachevé, dont la piscine est un autre élément, l’ensemble est aujourd’hui en rupture forte avec son contexte urbain. Ensemble unique dans la production de l’AUA, cet édifice a ensuite été repris, mais de façon moins radicale, dans une variante systématisée par Jacques Kalisz à Nanterre, à titre individuel car Kalisz quitte l’AUA en 1972. Plus proche de nous, il édifie pour la SEMIP (société d’économie mixte d’aménagement et de construction de la ville de Pantin) des logements en copropriété dans le cadre de la ZAC dite de l’îlot 27, porte de Pantin, qui présente de réelles parentés avec la cité Lénine.
Jamais réhabilitée jusqu’à ce jour, la cité Lénine a été partiellement modifié au niveau du bâti (porte d’entrée) mais plus fortement au niveau de ses abords, la végétation d’origine ainsi que la grande rampe permettant l’accès aux deux premiers niveaux, côté avenue de la République ayant en effet disparus.

Date de construction
1968-1970
Organisme
service du patrimoine culturel de la Seine-Saint-Denis
Date de rédaction
2004
Code site
001inv315
Date de découverte ou d'enquête
2004
Source
inventaire départemental
Précision dénomination
logements HLM
Auteur
Kalisz Jacques, Perrottet Jean, Loiseau Georges, Tribel Jean, Chemetov Paul, Deroche Jean (architectes, Atelier d’urbanisme et d’architecture, AUA) ; Salem R. (assistant) ; Soumagnac Max (coloriste)
Qualification de datation
campagne(s) de construction
Maitre d'ouvrage
OPHLM d'Aubervilliers
Parties constituantes
Logements sociaux ; bureaux et activités ; équipements socio-culturels
Date initiale
1950
Date de fin
1974
Intérêt
très intéressant
Diagnostic
Etat de conservation moyen.

Illustrations

Aubervilliers, Cité Lénine

Cité Lénine ; vue de l’ensemble pyramidal dont les façades sont colorées ; époque contemporaine ; 3e (...)
N° 1488 - jpg - 600 × 450 pixels Détails
Crédits Photo Benoît Pouvreau © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 600 × 450 pixels
Résolution 0.3 Mpx
Poids 34.1 ko
Date 13 décembre 2004
Fichier 1488_pleinecran.jpg

Aubervilliers, Cité Lénine.

Aubervilliers, Cité Lénine.
N° 19158 - jpg - 600 × 384 pixels Détails
Crédits © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 600 × 384 pixels
Résolution 0.2 Mpx
Poids 9.8 ko
Date 19 novembre 2007
Fichier 19158_pleinecran.jpg

Aubervilliers, Cité Lénine.

Aubervilliers, Cité Lénine. Stéphane Asseline, région île-de-France, inventaire général du (...)
N° 19159 - jpg - 600 × 475 pixels Détails
Crédits © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 600 × 475 pixels
Résolution 0.3 Mpx
Poids 226.2 ko
Date 19 novembre 2007
Fichier 19159_pleinecran.jpg

Nanterre, une variante de la cité Lénine d’Aubervilliers, par J.Kalisz.

Nanterre, une variante de la cité Lénine d’Aubervilliers, par J.Kalisz.
N° 23602 - jpg - 597 × 600 pixels Détails
Crédits © Véra Cardot
Dimensions 597 × 600 pixels
Résolution 0.4 Mpx
Poids 9.8 ko
Date 15 avril 2008
Fichier 23602_pleinecran.jpg

Nanterre, une variante de la cité Lénine d’Aubervilliers, par J.Kalisz.

Nanterre, une variante de la cité Lénine d’Aubervilliers, par J.Kalisz.
N° 23603 - jpg - 595 × 600 pixels Détails
Crédits © Véra Cardot
Dimensions 595 × 600 pixels
Résolution 0.4 Mpx
Poids 9.8 ko
Date 15 avril 2008
Fichier 23603_pleinecran.jpg
Type d’étude et de recherche

Localisation
  • 62 avenue de la république
  • Aubervilliers, Cité Lénine
    Cité Lénine ; vue de l’ensemble pyramidal dont les façades sont colorées ; époque contemporaine ; 3e quart 20e siècle ; 1968-1970.
    Photo Benoît Pouvreau © Département de la Seine-Saint-Denis
Chronologies