Ensemble de logements, n°32 rue Méhul

En 1928, la commune de Pantin rachète ce qui reste du domaine de la Seigneurie à la Ville de Paris. Sur ce terrain de 7 hectares, la municipalité socialiste de Charles Auray lance un grand projet d’équipement sanitaire et sportif réalisé par l’architecte Florent Nanquette. Ces réalisations monumentales s’inscrivent dans le cadre du Plan d’aménagement, d’extension et d’embellissement pour la ville de Pantin adopté en 1928. La maîtrise foncière des derniers terrains libres de la commune rend possible une politique d’équipement associé à des programmes de logements et d’espaces publics. Conçue comme une véritable vitrine de l’action municipale qui se veut désormais au service des plus démunis de ses administrés, elle marque très fortement la physionomie du quartier.
Après avoir conçu l’école de Plein-Air (055inv082) et le stade municipal de la Seigneurie pour la municipalité, Florent Nanquette complète l’ensemble d’un groupe d’habitation à bon marché composé de deux bâtiments. Une première tranche de 121 logements (HBM améliorées, actuellement 92 appartements) est confiée par la municipalité à la Seimaroise. Celle-ci, fondée depuis seulement deux ans, est une société anonyme d’HBM parisienne se donnant une vocation régionale (SEIne, Seine-et-MARne, Seine-et-OISE ; actuellement l’ensemble est géré par le bailleur Richelieu). Réalisé en 1932 par Nanquette, cet ensemble en L devait être doublé par un bâtiment équivalent encadrant ainsi l’école de Plein-Air. Acquis, ce terrain n’est cependant pas loti à la suite du premier, vraisemblablement pour des raisons économiques. C’est finalement Denis Honegger qui utilisera cette parcelle en 1954 pour compléter l’opération de rénovation urbaine du quartier de l’église.
Situé au 32 rue Méhul et rue Charles Auray, l’ensemble effectivement édifié est une réalisation intéressante de l’architecte Florent Nanquette. Relativement sobre, cet ensemble tranche avec les autres HBM qu’il a conçu, notamment à Montreuil, souvent plus ornementés et colorés. Nanquette compose ici une façade en mignonnette (insertion de gravillons dans le ciment), rythmée par des retraits et des balcons de tailles diverses dont les détails sont très soignés. Aux angles du bâtiment, Nanquette intègre même l’éclairage public à son architecture en dessinant des appendices très élégants. Il fait, par ailleurs, le choix peu courant de ménager ses entrées côté cour, laissant aux magasins et aux locaux d’activités l’accès rue Méhul. Ce dispositif et l’utilisation de la pente lui permettent enfin de concevoir un rez-de-chaussée bas et un rez-de-chaussée haut offrant ainsi plus de logements dans cet immeuble de six étages.

Date de construction
1932
Organisme
service du patrimoine culturel de la Seine-Saint-Denis
Date de rédaction
2003
Code site
055inv089
Date de découverte ou d'enquête
2004
Source
inventaire départemental
Précision dénomination
HBM
Auteur
Nanquette Florent (architecte)
Qualification de datation
campagne(s) de construction
Maitre d'ouvrage
Seimaroise
Lieu-dit ou quartier
Seigneurie
Date initiale
1925
Date de fin
1974
Intérêt
très intéressant

Illustrations

Façades d’HBM

Façades d’HBM ; époque contemporaine ; 2e quart 20e siècle ; 1932.
N° 1099 - jpg - 600 × 450 pixels Détails
Crédits Photo Benoît Pouvreau © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 600 × 450 pixels
Résolution 0.3 Mpx
Poids 9.8 ko
Date 15 septembre 2004
Fichier 1099_pleinecran.jpg

Immeuble hbm

Immeuble hbm ; vue de la façade sur rue ; époque contemporaine ; 2e quart 20e siècle ; (...)
N° 1300 - jpg - 600 × 450 pixels Détails
Crédits Photo Benoît Pouvreau © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 600 × 450 pixels
Résolution 0.3 Mpx
Poids 9.8 ko
Date 3 octobre 2004
Fichier 1300_pleinecran.jpg
Type d’étude et de recherche

Localisation
  • 32 rue Méhul
Autres protections (Pantin)

0 | 5 | Tout afficher