Ensemble de trois maisons, n°13-15-17 rue Moissan

par Marie Tozer-Boyancé

Cet ensemble de trois maisons à façades jointives est situé sur l’actuelle rue Moissan, ancien chemin des Trois Bonnets qui délimite au sud l’ancien zone appelée "Les Petits Noyers", dédiée à l’agriculture et vierge de toute construction jusqu’en 1900. Ces espaces s’urbanisent progressivement à partir de cette période ; urbanisation accentuée avec le percement du boulevard Michelet au début du XXe siècle. Ces maisons appartiennent donc aux ensembles datés entre 1900 et 1910, assez fréquents à Noisy-le-Sec de petites maisons en meulière et brique servant aux logements de nouveaux employés des industries ou des chemins de fer. Si ces trois maisons semblent contemporaines et proches stylistiquement l’originalité du travail de la façade de la maison centrale, au n°15 (villa des Roses), la distingue particulièrement et peut laisser supposer quelle ait été bâtie légèrement après ses voisines. Il est difficile de déterminer si ce mur gouttereau divisé en deux dans le sens vertical entre un appareillage? de brique et de la meulière, a été restauré : la brique est peut-être venue recouvrir le gros œuvre en meulière. Cependant, la continuité des bandeaux décoratifs en brique et de la corniche? de couronnement? ornée d’une alternance de briques polychromes laisse penser à un parti-pris résolument original. On remarque aussi sur cette façade le cintre en arc surbaissé des baies décorés d’une alternance de briques rouges et de carreaux de céramique? turquoise. La porte d’entrée est surmontée d’une fleurette de céramique en haut relief et au-dessus de la travée? gauche une grande plaque de céramique donne son nom à La Villa des Roses . Les maisons situées aux n°13 et 17 présentent moins d’originalité. Au n°13, la maison la plus importante des trois, un travail plus classique de meulière en gros œuvre soulignées par la brique rouge qui encadrent par bandeaux les travées et baies de la façade. Sur les cintres des ouvertures et sur la corniche de couronnement des carreaux de céramique blanche alternent avec la brique. Comme au n°15 cette maison a été agrandie, probablement dans les années 1950, par un étage de combles aménagés ; la toiture d’origine se trouve ainsi "brisée" par un long chien-assis. Au n°17 on retrouve une certaine homogénéité : les garde-corps des fenêtres sont les mêmes que sur les deux maisons précédentes. Ici, la façade affiche une plus grande sobriété : si la brique rouge vient toujours soulignée la meulière, nulle céramique ornementale n’y apporte un agrément.
Bon état de conservation des trois maisons.
Elévation : r+1 et combles aménagés aux n°13 et 15.
Toits à longs pans.
Couverture : tuiles mécaniques.
Escaliers intérieurs.

Organisme
Service du patrimoine culturel de la Seine-Saint-Denis
Date de rédaction
août 2009
Code site
053inv037
Date de découverte ou d'enquête
décembre 2008
Destination successive
habitations
Source
inventaire départemental
Précision dénomination
trois maisons
Qualification de datation
campagne(s) de construction
Date initiale
1900
Date de fin
1920
Type d’étude et de recherche

Localisation
  • 13-15-17 rue Moissan
Chronologies

Dénomination

Autres protections (Noisy-le-Sec)