Estrée

Estrée

Jusque vers 1610, une borne milliaire marquée M[illia] P[assum] VIIII était remployé dans l’autel majeur de l’abbatiale de Saint-Denis. Par ailleurs, un groupe de sépultures en pleine terre et une sépulture isolée ont été mises au jour en bordure de Paris à Rouen. L’existence d’une station routière antique demeure néanmoins problématique car ces sépultures peuvent tout aussi bien être associé au cimetière d el’église Saint-Martin de l’Estrée. Celle-ci est attestée en 994-996 comme l’église d’un petit monastère destiné aux religieux malades et fatigués. Il est possible que ce monasteriolum se soit ultérieurement séparé de Saint-Martin pour être rattaché à Saint-Denis de l’Estrée. Il est donnée à l’abbaye de Saint-Denis par le pape Luce III en 1183. Quant à l’église Saint-Denis de l’Estrée, elle est attesté à la fin du 9e siècle. Une école monastique y est installé à la fin du 11e siècle. En 1137, Suger y établit un prieuré.

Organisme
Unité d'archéologie de Saint-Denis
Date de rédaction
18/06/2003
Code site
066s039
Date de découverte ou d'enquête
1996
Source
carte archéologique départementale
État de découverte
structuré
Niveau d'interprétation
site fonctionnel
Précision emprise
localisation connue et limites supposées
Qualification de datation
période(s) d'occupation
Appréciation de localisation
1/2000
Nature du site
enfoui
État actuel
conservé
Contexte mobilier
sans objet
Chronologie début
Haut Moyen Age
Chronologie fin
Moyen Age classique
Datation initiale
851
Datation finale
1200
Qualification datation initiale
sans objet
Qualification datation finale
sans objet
Type d’étude et de recherche

Localisation
Dénomination