Usine de transformation des métaux Bourrey & Lecuyer, puis Société métallurgique parisienne, puis raffinerie de pétrole Fenaille et Despeaux, puis Guelic chimie, actuellement foyer thérapeutique

Usine de transformation des métaux Bourrey & Lecuyer, puis Société métallurgique parisienne, puis raffinerie de pétrole Fenaille et Despeaux, puis Guelic chimie, actuellement foyer thérapeutique

Delcourt, Bourrey & Lécuyer, puis Société métallurgique parisienne, puis Fenaille, Châtillon et Despeaux, puis Fenaille et Despeaux, puis La Pétroléenne, puis Standard française de pétroles, puis Esso, puis Guelic chimie, actuellement foyer Aurore

19 novembre 2018 , par Antoine Furio, Cécile Katz

En 1872, un laminoir, "Delcourt, Bourrey et Lecuyer", s’installe sur le site. Il est repris en 1881 par la Société Métallurgique Parisienne qui y installe un marteau pilon de 2,5 tonnes. L’usine compte alors 50 ouvriers. En 1900, la Société Fenaille et Despeaux, installée de l’autre côté de la rue de la Gare depuis 1866, reprend les bâtiments. Spécialisée dans la fabrication d’huiles et de graisses pour l’industrie et les chemins de fer, l’entreprise s’était diversifiée dans la distillation d’huiles et la rectification d’essences à base de pétrole importé. Le site d’Aubervilliers constitue dès lors un établissement au sein d’un réseau dense et structuré comprenant d’autres raffineries à Rouen et Bordeaux-Bègles, puis de nombreux autres dépôts à travers la France. Le pétrole lampant (Saxolèine) qui avait forgé la réputation de Fenaille et Despeaux se voit largement distancé par les produits destinés à l’automobile et à l’aviation alors en plein essor au début du 20e siècle. Le succès de ses lubrifiants et de son essence Benzo-Moteur consolide sa place dans une industrie pétrolière naissante que viendra sceller après-guerre la création de la société Pétroléenne, devenue après fusion la Standard française des pétroles (1936), puis Esso Standard (1952).

Il ne reste du site initial que le logement du gardien et une série de douze travées construites en métal et briques avec un soubassement en meulière. Ces bâtiments regoupaient les ateliers et entrepôts de l’entreprise. Malgré leurs grandes ressemblances, ils diffèrent sur certains points (ouvertures, taille du pignon, escalier). Leur implantation le long d’une parcelle en lanière obéit à une logique de production spécifique guidée par la présence du canal. Ainsi, les matières premières arrivaient par voie d’eau puis étaient stockées dans les bâtiments les plus proches (dont l’un possède encore son treuil de levage). Elles étaient ensuite réparties dans les divers ateliers de fabrication avant de repartir par la route ou le canal.
Cette typologie particulière que l’on retrouve sur d’autres sites albertivillariens (Saint-Gobain, EMGP, Lambert) est ici particulièrement remarquable. Malgré la sobriété des façades, sans traitement spécifique, leur répétition assure un caractère homogène.

Un moment abandonné, le site est largement remanié vers 2010. La moitié des constructions est détruite pour permettre l’aménagement de la rue Alain Raillard. Les travées encore en place sont reconverties en 2012 en foyer thérapeutique.

Organisme
service du patrimoine culturel de la Seine-Saint-Denis
Date de rédaction
2004; 2018
Code site
001inv064
Date de découverte ou d'enquête
2004
Source
inventaire départemental
Qualification de datation
campagne(s) de construction
Date initiale
1875
Date de fin
1899
Intérêt
très intéressant
Zonages POS ou PLU
ZAC Canal Pte AUBER
Gestion administrative
Limites cadastrales avenue Victor Hugo ; canal ; limite communale ParisZAC Canal Pte d'Aubervilliers créée le 24/06/03Secteur UPMcCourrier du SDAP à Plaine Commune 18/06/03Note M.BOURGAIN à PC 27/05/03Courrier CG/mairie à Plaine Commune 28/07/04
Diagnostic
Une voie nouvelle (V6) de 8m vient couper ce bâtiment et conduit à sa démolition partielle.Or ce bâtiment mérite d'être préservé compte-tenu:1)de son intérêt remarquable au titre de l'inventaire2)de ce qu'il pourrait constituer un élément fort, témoin du passé, dans le nouveau quartier en projet3)de ses potentialités de reconversion compatibles avec le programme de la ZAC ("lofts", commerces, artisanat ou PME)Il conviendrait de vérifier que la liaison viaire constituée par la V6 est indispensable ou ne peut être assurée par un tracé qui préserve l'ensemble du bâtiment (cf courrier supra 28/07/04).Il importe de remarquer que la circulation de desserte du futur centre commercial empruntant la V6 risque de perturber le caractère résidentiel affiché de l'îlot qu'elle traverse. On peut également considérer que la création du futur pont Larousse (désenclavement du sud-est de la commune vers La Plaine et accessibilité par la porte d'Aubervilliers) va accentuer le transit ; effet de chuinte de la V6 vers le centre commercial. Enfin, la localisation des ateliers s'inscrit parfaitement dans le projet de tracé de la future voie vers La Plaine et offre une façade urbaine d'ateliers en façades-pignons (12 corps de bâtiments identiques) qui valorisera l'ensemble de la séquence urbaine. Dans l'état actuel du projet, il paraît envisageable d'écarter la tête de pont (culée en particulier) des façades afin de conserver l'intégrité du bâti à sauvegarder et à valoriser, sans pour autant remettre en question l'implantation du pont d'un point de vue technique. Un léger recul de la voirie offrirait un potentiel supplémentaire de mise en valeur de l'ensemble bâti des ateliers. L'ensemble offre un très fort potentiel de reconversion (activités, commerces...). Une expérience intéressante de réhabilitation (1999-2000) a été mené à Ivry (94) sur une typologie similaire d'ateliers (ancienne laiterie). Maîtrise d'ouvrage privée ; Pierre Bertheau. Architectes ; Yves Bour, Xavier Esselink, cabinet XY architecture. Nouveau programme d'ateliers d'artistes et de logements.Voir croquis proposition de recomposition.

Illustrations

Aubervilliers ; Usine de transformation des métaux Bourrey & Lecuyer, puis raffinerie de pétrole Fenaille et Despeaux, actuellement foyer thérapeutique - Vue générale

Usine de petite métallurgie Fenaille et Despeaux ; vue du site depuis la rue ; époque (...)
N° 1332 - jpg - 600 × 450 pixels Détails
Crédits Photo Antoine Furio © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 600 × 450 pixels
Résolution 0.3 Mpx
Poids 40.3 ko
Date 4 octobre 2004
Fichier 1332_pleinecran.jpg

Aubervilliers ; Usine de transformation des métaux Bourrey & Lecuyer, puis raffinerie de pétrole Fenaille et Despeaux, actuellement foyer thérapeutique - Logement et bureaux

A gauche du bâtiment de logement et bureaux, le bâtiment de stockage avec son ancien treuil de (...)
N° 1333 - jpg - 600 × 450 pixels Détails
Crédits Photo Antoine Furio © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 600 × 450 pixels
Résolution 0.3 Mpx
Poids 40.7 ko
Date 4 octobre 2004
Fichier 1333_pleinecran.jpg

Aubervilliers ; Usine de transformation des métaux Bourrey & Lecuyer, puis raffinerie de pétrole Fenaille et Despeaux, actuellement foyer thérapeutique - Détail des travées d’entreprôts

N° 1335 - jpg - 600 × 450 pixels Détails
Crédits Photo Antoine Furio © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 600 × 450 pixels
Résolution 0.3 Mpx
Poids 40.8 ko
Date 4 octobre 2004
Fichier 1335_pleinecran.jpg

Aubervilliers ; Usine de transformation des métaux Bourrey & Lecuyer, puis raffinerie de pétrole Fenaille et Despeaux, actuellement foyer thérapeutique - Vue générale arrière

N° 1337 - jpg - 600 × 450 pixels Détails
Crédits Photo Antoine Furio © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 600 × 450 pixels
Résolution 0.3 Mpx
Poids 42.1 ko
Date 4 octobre 2004
Fichier 1337_pleinecran.jpg

Aubervilliers ; Usine de transformation des métaux Bourrey & Lecuyer, puis raffinerie de pétrole Fenaille et Despeaux, actuellement foyer thérapeutique - Détail de la travée donnant sur le canal

N° 1666 - jpg - 450 × 600 pixels Détails
Crédits Photo Antoine Furio © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 450 × 600 pixels
Résolution 0.3 Mpx
Poids 38.8 ko
Date 3 mai 2006
Fichier 1666_pleinecran.jpg

Aubervilliers ; Usine de transformation des métaux Bourrey & Lecuyer, puis raffinerie de pétrole Fenaille et Despeaux, actuellement foyer thérapeutique - Magasin de vente ?

N° 1667 - jpg - 450 × 600 pixels Détails
Crédits Photo Antoine Furio © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 450 × 600 pixels
Résolution 0.3 Mpx
Poids 39.8 ko
Date 3 mai 2006
Fichier 1667_pleinecran.jpg
Type d’étude et de recherche

Localisation
  • 15 rue de la Gare
Chronologies