Étude Rue Ferragus N°27-35

Rue percée dans son intégralité au début du 20e siècle mais dont la partie située entre l’actuelle rue de la Commune de Paris et la rue du Goulet figure sur le cadastre napoléonien (1908). La création du boulevard Victor Hugo et le prolongement de la rue de la République ont fait disparaître ce tronçon.
La rue se compose de deux parties distinctes de part leur fonctionnement, de chaque coté de la rue du Goulet. A l’est, elle est très commerçante, fonctionnant comme une rue de centre ville, mais avec une physionomie différente de celle du bourg ancien ; à l’ouest elle a un rôle essentiellement résidentiel. La présence du marché créée une trouée importante. Face à la mairie, s’élèvent plusieurs immeubles de style et d’époque différents, seul le n°3 présente un intérêt architectural

Début de la rue : fiche 001inv241
Dans cette partie de la rue, faisant face au marché et bénéficiant d’un dégagement, la qualité des constructions très bien entretenues, la diversité des matériaux, brique, meulière, enduit, le soin apporté au décor des façades, la faible hauteur générale des bâtiments en font un espace coloré et assez avenant.

De la rue du Goulet à la rue Heurtault
Cette partie de la rue, dépourvue de commerces est surtout résidentielle et bâtie pour l’essentiel dans les années 1920. Le début de la rue est occupé sur les deux cotés par des immeubles à R+3 / R+5, aux façades de brique qui rappellent ceux implantés dans le premier tronçon de la rue (nos 36, 38, 27, 29). L’immeuble d’angle avec la rue du Goulet est particulièrement beau.
Coté impair, après deux immeubles, suite de pavillons et de maisons de ville à RDC ou R+1.

Coté impair
N° 27, angle rue du Goulet : R+5 (2 étages surélevés ?), pan coupé, 2 travées rue du Goulet, 1 dans le pan coupé et 4 sur la rue Ferragus. Rez-de-chaussée en enduit formant des refends horizontaux, les étages sont en brique grise avec des frises en brique rouge. Bandeau entre le 3e et le 4e étage. Panneaux de céramique? polychrome entre les fenêtres des 1er et 2e étage, et en plâtre mouluré polychrome à motif de vigne en linteau? des fenêtres du 3e étage. Balcons sur le pan coupé. Ce bel immeuble bénéficie d’une vue dégagée sur la halle du marché.
N°29 : R+6, 4 travées, 6e étage en retrait, façade en brique rouge, bandeau entre les 4e et 5e étage avec frise de brique en relief. RDC et 1er étage enduit : 1er, lisse?, RDC motifs art déco. Porte d’entrée centrale dotée d’une belle ferronnerie art déco et surmontée d’une superbe marquise en fer et verre. PC 8/12/1925 2T43 arch. Louis Sarret (hôtel meublé ; étage courant : 3 x 1 pièce et 2 x1 pièce cuisine, WC commun sur le palier).
Nos 29bis à 33 : séquence de qualité de petits pavillons et de maisons de ville construits entre 1925 et 1928, lotissement ? hauteurs et matériaux divers, brique polychrome et meulière, décors soigné. Rajouts et implantations en pignon de petites maisons.
N° 35 : R+2, brique soubassement? en meulière, PC 2/10/1929 2T64 A Marquet entreprise générale.

Organisme
service du patrimoine culturel de la Seine-Saint-Denis
Date de rédaction
2004
Code site
001inv242
Date de découverte ou d'enquête
2004
Source
inventaire départemental
Qualification de datation
campagne(s) de construction
Date initiale
1900
Date de fin
1999
Intérêt
intéressant
Servitude protection
périmètre MH
Diagnostic
Etat de conservation moyen.
Type d’étude et de recherche

Localisation
Chronologies

Dénomination