Fonderie Budin

Budin Eugène et fils

14 novembre 2018 , par Antoine Furio, Cécile Katz

En 1898, une fonderie de boîtes de conserve s’installe sur le site. M. Budin la rachète en 1918, la transforme et l’agrandit pour en faire une fonderie de plomb, de cuivre ou d’étain, suivant les besoins du marché. En 1936, l’usine s’étend par le rachat d’un petit établissement contigü servant à la torréfaction du café. Sur ce site sont installés deux cuves de fusion, un four d’affinage et deux creusets. Depuis le rachat, il y a permanence des activités sur le site puisque les établissements Budin, fonderie de plomb, continuent leur production.
La maison d’habitation est à un étage, avec façade sur rue. Une porte cochère ouvre sur la cour qui dessert l’atelier de fabrication de plomb, grande halle métallique à deux travées dont l’éclairage zénithal? est assuré par un petit lanterneau? vitré et par des châssis vitrés ouvrant? dans la toiture.

Organisme
CAUE 93 ; service du patrimoine culturel de la Seine-Saint-Denis
Date de rédaction
2003
Code site
001inv052
Date de découverte ou d'enquête
1993
Source
inventaire départemental
Qualification de datation
campagne(s) de construction
Parties constituantes
bâtiment administratif d'entreprise ; atelier de fabrication ; entrepôt industriel ; logements ; cheminée d'usine
Type d’étude et de recherche

Localisation
  • 24 rue des Presles
Chronologies