Gabriel Péri

18 septembre 2018

Informations

Nom
Péri
Prénom
Gabriel
Fonction
journaliste ; homme politique ; résistant ; socialiste ; secrétaire national des Jeunesses communistes ; membre du Comité Central du Parti ; chef du service de politique de L’Humanité ; député ; fusillé du Mont Valérien
Description

1902 -1941
Journaliste, homme politique français et résistant, Gabriel Péri adhère aux Jeunesses socialistes dès 1917. Il est ensuite secrétaire national des Jeunesses communistes en 1922 et membre du Comité central du Parti à partir de 1924. Il commence sa carrière de journaliste au sein de l’Avant-garde, puis de 1924 à 1939, il est chef du service de politique étrangère du quotidien communiste L’Humanité. Il est député de Seine-et-Oise de 1932 à 1940. Durant cette période, il est un farouche opposant aux régimes fasciste et nazi. En 1940 Péri parvient à échapper à une vague d’arrestations. Condamné par contumace à cinq ans de prison, il vit caché à Paris et poursuit son travail pour L’Humanité clandestine. Il est finalement arrêté le 18 mai 1941 et fusillé le 15 décembre suivant au Mont Valérien. Paul Éluard lui a rendu hommage, dans son recueil poétique « Au rendez-vous allemand » et Louis Aragon lui a dédié deux poèmes « La rose et le réséda » et « Ballade de celui qui chanta dans les supplices ».

Aucun organisation
Un patrimoine documenté