Grand ensemble d’Orgemont ; Gros Buisson (appelation initiale)

Grand ensemble d'Orgemont ; Gros Buisson (appelation initiale)

13 novembre 2018

Le grand ensemble d’Orgemont à Epinay-sur-Seine répond à une commande formulée par la Société Centrale Immobilière de la Caisse des Dépôts et des Consignations (SCIC) à partir de 1956. L’ampleur du projet (3815 logements) et la variété des éléments du programme sont emblématiques de l’action que mène la SCIC pour faire face au déficit d’équipements et de logements sur le territoire. Pour cette réalisation d’envergure, la SCIC fait appel à Daniel Michelin, grand Prix de Rome, qu’elle nomme architecte en chef de l’opération. A l’instar de la cité jardin voisine, le grand ensemble d’Orgemont devait se poursuivre sur la commune de Saint-Gratien (Val d’Oise), afin de créer une continuité urbaine entre les deux communes. Toutefois, la partie val d’oisienne de l’opération ne se concrétisera que partiellement.
Par un jeu d’échelle, Daniel Michelin décline tours et barres en ménageant de larges espaces verts destinés à recevoir des petits collectifs. Parallèlement les bâtiments d’équipements sont disséminés au coeur des îlots ou intégrés au pied des immeubles d’habitation. Particulièrement marquante, l’"obélisque", tour d’habitation de trente étages haute de 94 m, ressort avec force et offre un point de vue privilégié sur la Seine située en contrebas. Rapidement interdit en raison d’une limitation des IGH (immeubles de grande hauteur), cette construction se distingue par son caractère inédit. En façade, Michelin exploite les procédés de préfabrication et tire profit de leur géométrie. Initialement, deux tours étaient projetées sur le plan masse de la cité. Celle qui fut réalisée et établie sur deux niveaux de parking comporte 164 logements ainsi que des locaux commerciaux. Ces logements se développent sur la périphérie de la tour, le centre comprenant les circulations verticales, et sont tous mono orientés et se prolongeant par une loggia?. Ils étaient en accession à la propriété, à la différence de ceux construits dans le cadre de l’opération du grand ensemble.
Ce bâtiment, construit en béton armé banché, possède une structure? constituée de quatre voiles disposés dans le sens de la largeur et de trois voiles constituant refends. Les étages ont été montés en spirale autour du noyau central et les opérations de coffrage, coulages, décoffrages des voiles et planchers) ont été menées simultanément sur plusieurs niveaux à la fois.
Dans le cadre de ce programme, d’autres architectes interviennent tels qu’Emile Aillaud. Avec l’architecte Vedres, décédé au cours du chantier, il réalise un îlot comprenant trois tours rectangulaires et des bâtiments bas (495 logements). Aillaud s’amuse de l’asymétrie des travées selon une composition qui rappelle notamment l’Abreuvoir (008inv033).
Initialement chargé d’un îlot, Jean Dubuisson avait imaginé un ensemble de X barres d’habitation caractéristiques de son travail sur l’horizontalité (072inv035). Finalement, le projet de Dubuisson est écarté et la maîtrise d’oeuvre de cet îlot est assurée par l’architecte en chef.
A l’exception de quelques équipements (031inv034), l’essentiel du programme revient à Michelin qui parvient, à donner une cohérence à la composition d’ensemble. Les atermoiements de cette opération sont significatifs des difficultés de la SCIC à progresser dans son action.

Références bibliographiques :

Groupe d’habitation à Epinay-sur-Seine. - 1959-1960 n°87
Grands ensembles. - mai 1961

Date de construction
1956-1969
Organisme
service du patrimoine culturel de la Seine-Saint-Denis
Date de rédaction
09/11/2006
Code site
031inv037
Date de découverte ou d'enquête
2003
Destination successive
3815 logements ; initialement logécos ; lopofas ; HLM-A ; HLM-B ; HLM-O
Source
inventaire départemental
Auteur
Michelin Daniel (architecte en chef) ; Aillaud Emile (architecte) ; Vedres (architecte)
Qualification de datation
campagne(s) de construction
Maitre d'ouvrage
SCIC
Lieu-dit ou quartier
Orgemont ; Secteur Ouest
Date initiale
1950
Date de fin
1974
Gestion administrative
démolition d'un immeuble au cours du GPV qui est remplacé par une extension de l'école A. France ; l'îlot central (rues de Marseille et F. Merlin) doit être démoli dans le cadre de l'ANRU.

Illustrations

Obélisque de la cité d’Orgemont

Obélisque de la cité d’Orgemont ; époque contemporaine ; 3e quart du 20e siècle ; (...)
N° 13172 - jpg - 475 × 600 pixels Détails
Crédits Photo Jean-Bernard Vialles - Département de la Seine-Saint-Denis © Adagp 2003 - Inventaire général
Dimensions 475 × 600 pixels
Résolution 0.3 Mpx
Poids 9.8 ko
Date 25 janvier 2007
Fichier ivr11_03930382va_p_13172_pleinecran.jpg

La construction dans la seine

Dans le cadre d’une série de trois émissions sur l’urbanisme et la construction dans le département (...)
N° 25355 - jpg - 600 × 513 pixels Détails
Crédits ORTF INA
Dimensions 600 × 513 pixels
Résolution 0.3 Mpx
Poids 9.8 ko
Date 9 juillet 2008
Fichier 25355_pleinecran.jpg
Type d’étude et de recherche

Localisation
  • Rue d'Orgemont ; Avenue Joffre
Chronologies

Auteurs / protagonistes