Groslay

Groslay

15 novembre 2018

Galcherus, "presbyter de Groslayo parvo", est cité en 1220 comme témoin d’un acte conservé dans le cartulaire de l’abbaye de Livry. Celle-ci avait dans ce lieu un revenu que lui avait légué Thibaud, frère de Guillaume de Clacy, avant 1219. Le lieu est connu sous les noms de Groslein au 13e siècle, Grodolio en 1229, Groleio en 1251. Fief de l’abbaye de Livry, un manoir y est attesté en 1574. L’église, sous le vocable de Notre-Dame de Lorette, est attestée en 1220. La cure est à la présentation du prieur de Saint-Martin des Champs et pourrait être issu d’un démembrement de la cure de Bondy. Selon Galicier 1973, la cure est supprimée en 1470 et le lieu est rattaché à la paroisse du Blanc-Mesnil. Le Livre des Présentations de l’Archidiacre, datée de 1691, et le Rôle des décimes rattache de fait l’église à la cure de Bondy. La chapelle est en ruine en 1758 ; elle est quelque peu restaurée vers 1770, mais disparait lors de la vente du site comme bien national. La représentation des lieux que donne le plan cadastral de 1819 diffère peu de celle donnée par la carte de Delagrive (1740) et par le plan d’intendance (1782). Plusieurs corps de bâtiments bordent une cour trapézoïdale de 55 m de long sur 40 m de large ; seuls trois petits bâtiments n’apparaissent pas sur les plans du 18e siècle. Cet ensemble occupe à peu près le centre d’un espace d’environ 200 m de diamètre ceinturé sur trois côtés par un fossé en eau dont la largeur varie de 5 à 30 m ; celui-ci n’existe pas du côté de la route des Petits Ponts ; il est néanmoins tentant, compte tenu de l’organisation générale de l’espace de l’y restituer : on serait ainsi en présence des vestiges d’une enceinte elliptique d’environ 200 m de diamètre, précédée d’un fossé en eau, siège d’un petit pouvoir seigneurial, qui évolue ultérieurement en simple exploitation agricole.

Organisme
Service du patrimoine culturel de la Seine-Saint-Denis
Date de rédaction
20/07/2000
Code site
007s011
Date de découverte ou d'enquête
2000
Source
carte archéologique départementale
État de découverte
sans objet
Niveau d'interprétation
site fonctionnel
Précision emprise
localisation et extension connues
Qualification de datation
période(s) d'occupation
Appréciation de localisation
1/1000
Nature du site
enfoui
État actuel
détruit
Contexte mobilier
sans objet
Chronologie début
Moyen Age classique
Chronologie fin
Epoque contemporaine
Datation initiale
1220
Datation finale
1819
Qualification datation initiale
première attestation
Qualification datation finale
dernière attestation

Illustrations

"Commune de Drancy. Arrondissement de Saint-Denis. Canton de Pantin" (détail)

"Commune de Drancy. Arrondissement de Saint-Denis. Canton de Pantin" (détail) ; Groslay ; état (...)
N° 887 - jpg - 600 × 450 pixels Détails
Crédits © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 600 × 450 pixels
Résolution 0.3 Mpx
Poids 9.8 ko
Date 3 décembre 2004
Fichier 887_pleinecran.jpg

Cadastre napoléonien. Le Blanc-Mesnil. Section B dite du Village, 3e feuille (détail)

Cadastre napoléonien. Le Blanc-Mesnil. Section B dite du Village, 3e feuille (détail) ; vue de la (...)
N° 5622 - jpg - 600 × 518 pixels Détails
Crédits © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 600 × 518 pixels
Résolution 0.3 Mpx
Poids 9.8 ko
Date 21 février 2007
Fichier 5622_pleinecran.jpg
Type d’étude et de recherche

Localisation
  • 179-199 avenue Paul Vaillant-Couturier ; 6-12 avenue Marcel Cachin ; 5-19 rue Jean Richard ; 2-8bis avenue Suffren
Dénomination

Autres protections (Le Blanc-Mesnil)