Liboutet Marion, Lafarge Ivan, Héron Claude - L’église Saint-Pierre-Saint-Paul à Montreuil - Etude archéologique 2004-2005 - Patrimoine en Seine-Saint-Denis - N°11 - 2005

par Claude Héron, Ivan Lafarge, Marion Liboutet

Titre
L’église Saint-Pierre-Saint-Paul à Montreuil - Etude archéologique 2004-2005
Type de document
brochure
Auteurs
Liboutet Marion, Lafarge Ivan, Héron Claude
Titre du document ou de l’ouvrage
Patrimoine en Seine-Saint-Denis - N°11
Lieu d’Édition
Bobigny
Nom de l’Éditeur
Département de la Seine-Saint-Denis. Direcion de la culture, de la jeunesse et du sport. Bureau du patrimoine
Date d’Édition
2005
Texte

L’église Saint-Pierre-Saint-Paul de Montreuil se signale par son caractère monumental, qu’il convient à l’évidence de mettre en relation avec la proximité du château royal de Vincennes, rattaché à la paroisse de Montreuil. Ce statut particulier explique sans doute la mise en oeuvre d’une architecture inspirée de celle de Notre-Dame, notamment dans le décor végétal des chapiteaux et dans le traitement de l’élévation décliné sur trois niveaux. Depuis 2004, l’église fait l’objet d’une lourde campagne de restauration. Les travaux s’accompagnent d’une étude archéologique des vestiges enfouis et des élévations. Celle-ci montre que si le vocable de l’église suggère une fondation antérieure au 8e siècle, les constructions les plus anciennes pour l’instant connues ne remontent pas au-deà du 12e siècle. Dans le dernier quart du 12e siècle, ces éléments sont englobés dans la reconstruction du choeur, dont les quatre travées sont terminées par un chevet plat. La nef est reconstruite au 15e siècle, vraisemblablement sur le plan de celle du 12e-13e siècle. Ses colonnes sont ornées de chapiteaux portant des frsies finement sculptées de motifs végétaux et animaliers. Elle est reliée au choeur par une travée? intermédiaire sur laquelle s’élève un clocher construit au 13e siècle. Une seconde reconstruction de la nef est attribuable au 17e siècle, qui est alors aggrandie par des collatéraux. Le chantier semble toutefois s’interrompre avant son achèvement, comme en témoigne l’inachèvement de la tour de façade destinée à remplacer le clocher du 13e siècle et de la jonction de la nouvelle nef avec le choeur. On ne peut évidemment manquer d’associer l’arrêt des travaux au déclin du château de Vincennes par ailleurs érigé en paroisse en 1667, avec le hameau de la Pissotte. Les restaurations du 19e siècle modifientsubstantiellement la physionomie de l’édifice : le choeur est refait, les parements en pierre de taille sont remplacés par des maçonneries en moellons enduits, une nouvelle sacristie est élevée au chevet, la sacristie construite au 18e siècle au sud du chevet étant transformée en chapelle dédiée à sainte Geneviève.

Collation de l’article ou du chapitre
8 p.
Collection
Patrimoine en Seine-Saint-Denis - N°11
Localisation
Service du patrimoine culturel de la Seine-Saint-Denis, Epinay-sur-Seine
Vedette
liboutet 2005

Documents

L’église Saint-Pierre-Saint-Paul à Montreuil - Etude archéologique 2004-2005

Patrimoine en Seine-Saint-Denis - N°11
N° 1026055 - pdf Détails
Crédits Crédits non renseignés
Poids 544.9 ko
Date 14 novembre 2016
Fichier patrimoine_en_ssd_11.pdf