Pouvreau, Benoît - L’oeuvre d’Oscar Niemeyer en Seine-Saint-Denis - Les points de repère du 93 - N°44 - 2005

par Benoît Pouvreau

Titre
L’oeuvre d’Oscar Niemeyer en Seine-Saint-Denis
Type de document
brochure
Auteurs
Pouvreau, Benoît
Titre du document ou de l’ouvrage
Les points de repère du 93 - N°44
Lieu d’Édition
Bobigny
Nom de l’Éditeur
CAUE 93
Date d’Édition
2005
Service producteur
Service du patrimoine culturel de la Seine-Saint-Denis
Texte

Né en 1907, formé à l’école des Beaux-Arts de Rio, Oscar Niemeyer commence sa carrière d’architecte en 1934. On lui doit notamment, en association avec Lucio Costa, les édifices publics de la nouvelle capitale du Brésil, Brasilia. A la suite du coup d’état militaire de 1964, il s’installe en France en 1967. Son ami, Jean Nicolas, architecte, membre influent du parti communiste, le met ne rapport avec la direction du PCF. Celle-ci confie à Oscar Niemeyer la conception du nouveau siège du PCF. En 1972, le Conseil général de Seine-Saint-Denis confie à Niemeyer la réalisation d’une bourse départementale du travail. Le chantier est achevé en 1978. l’architecte a fait le choix de deux espaces distincts : un sobre immeuble sur pilotis pour les bureaux, une audacieuse coquille renversée en voiles de béton et poutres rayonnantes pour l’auditorium. Pour la fête de l’Humanité de 1978, Oscar Niemeyer réalise, à la demande de Jean Nicolas, la "grande scène". Pour éviter le recours à une structure? tubulaire, Niemeyer utilise des grues de chantier et fait des bras articulés les supports d’une structure légère mêlant bois et acier soutenant la grande toile qui couvre l’ensemble. Malgré la mort de Jean Nicolas en 1982, Niemeyer continue à construire en Seine-Saint-Denis. En 1986, Roland Leroy, directeur de l’Humanité, fait appel à l’architecte pour la conception du nouveau siège du journal, à Saint-Denis. Inscrit dans la rénovation urbaine, près du choeur de la basilique, le projet est très contraint par le gabarit? et l’ordonnancement? de la place Pierre de Montreuil longeant la basilique et par la nécessité de ménager des vues sur celle-ci. L’édifice, achevé en 1989, forme un Y tout en courbe ; une volute? marque l’entrée ; la façade est recouverte d’un mur-rideau de verre semi-réfléchissant sur trois des quatres étages.£Ces oeuvres de Niemeyer créent dans le Nord Parisien un ensemble cohérent, unique en Europe. Elles témoignent d’une architecture qui, retenue, n’en est pas pour autant dénuée de lyrisme, et d’une capacité d’adaptation qui sait ne pas renier ses parti-pris formel.

Collation de l’article ou du chapitre
12 p.
Collection
Les points de repère du 93 - N°44
Vedette
pouvreau 2005

Documents

L’oeuvre d’Oscar Niemeyer en Seine-Saint-Denis

Les points de repère du 93 - N°44
N° 1026085 - pdf Détails
Crédits Crédits non renseignés
Poids 1.2 Mo
Date 14 novembre 2016
Fichier pdr-44.pdf