La fin du Paléolithique : le Mésolithique, une période qui gagne à être étudiée

La fin du Paléolithique : le Mésolithique, une période qui gagne à être étudiée

1er décembre 2020 , par Caroline Hoerni

Ressources pour apprendre et enseigner la Préhistoire

Le Mésolithique : le début de notre ère climatique

  • Microlithes
    Microlithes ; silex ; mésolithique ; faciès tardenoisien ; coll. musée de préhistoire d’Ile-de-France.
    Photo Emmanuelle Jacquot © Département de la Seine-Saint-Denis
  • Microlithes
    Microlithes ; silex ; mésolithique ; faciès tardenoisien ; coll. musée de préhistoire d’Ile-de-France.
    Photo Emmanuelle Jacquot © Département de la Seine-Saint-Denis

En Europe, cette période débute il y a environ 12 000 ans. Elle est marquée par un phénomène climatique majeur : le début de l’interglaciaire holocène?, la période de réchauffement climatique dans laquelle nous nous trouvons toujours. Les sociétés humaines doivent s’adapter, en quelques générations, aux transformations du milieu : les températures se réchauffent, la flore change - la steppe froide laisse place à des forêts tempérées, comme celles que nous connaissons aujourd’hui ; la faune change, elle aussi : les animaux adaptés aux espaces froids - mammouths, rennes... - laissent place aux espèces forestières actuelles - sangliers, cerfs... La réponse des sociétés à ce stress climatique n’est pas encore bien appréhendée aujourd’hui. Les populations du Mésolithique sont toujours des cueilleurs, chasseurs, pêcheurs - mais plus pour très longtemps, puisqu’avec le Néolithique se développent des sociétés agricoles. Les sites d’habitat mis au jour montrent des structures légères, plutôt des cabanes ou des huttes ; la plupart des campements sont situés près des rivières ou des lacs. En plus de permettre un approvisionnement facile en eau, ces lieux sont des passages obligatoires pour le gibier qui vient s’abreuver et devient ainsi plus facile à chasser. Cependant on ignore si ces campements sont pérennes ou saisonniers, donc si le mode de vie est nomade, ou semi-nomade... C’est en effet à partir du Néolithique que les sociétés humaines se sédentarisent et investissent beaucoup de temps et d’énergie dans la construction de bâtiments d’habitation en dur. Toutefois, certaines découvertes comme la nécropole mésolithique de la Haute-Île– un lieu fixe où les hommes et les femmes de l’époque ont enterré leurs morts – pose la question de la restriction de la mobilité. Les archéologues prennent pour hypothèse que des tombes groupées constituent un lieu de fixation, où l’on revient régulièrement pour se recueillir ou enterrer d’autres défunts. Autrement dit, même si un habitat n’est pas implanté à proximité de manière permanente, il est probable que la zone de nomadisation est assez restreinte. De nombreux outils en pierre, notamment de tous petits outils dénommés microlithes, caractéristiques du Mésolithique, et en matière dure animale, sont retrouvés.
Pour évoquer l’habitat mésolithique, vous pouvez également confectionner avec la classe des petites huttes !

Une période intéressant particulièrement la Seine-Saint-Denis

Plusieurs découvertes en Ile-de-France permettent de découvrir la période, avec trois gisements archéologiques différents - dans le 15eme arrondissement de Paris, un campement en bord de Seine ; dans la forêt de Fontainebleau, des rochers gravés ; et à Neuilly-sur-Marne, une nécropole et un campement en bord de Marne. C’est de cette période que datent les plus vieux.vielles séquano-dyonisien.ne.s connu.e.s ! Un gros dossier "Sur les traces des premiers parisiens" est proposé par l’Inrap, avec une découverte des fouilles de la rue Henry-Farmann (75015) et de nombreuses informations sur la période. Deux enregistrements de Carbone 14 (30 min) vous permettront de découvrir "les mystères de l’art mésolithique" à Fontainebleau, et la nécropole de la Haute-Île à Neuilly-sur-Marne : « Il y a 8700 ans dans le 9-3, découverte d’une exceptionnelle nécropole préhistorique ».

Vue d’une inhumation réf. III-ST1
Vue d’une inhumation réf. III-ST1 ; mésolithique. Il s’agit de l’inhumation secondaire d’un adulte.
Phot. J. Confaloniéri © Département de la Seine-Saint-Denis

Pour découvrir le Mésolithique

Un dossier pédagogique assorti de propositions de sorties avec la classe, notamment une visite à l’archéosite de la Haute-Île à Neuilly-sur-Marne.

PDF - 4.1 Mo
Dossier pédagogique : LE MESOLITHIQUE
Ce dossier pédagogique est destiné aux enseignants. Il propose quelques pistes
pour aborder le Mésolithique, une période de transition entre le Paléolithique et le
Néolithique qui marque le début de l’ère de réchauffement climatique que nous
vivons actuellement : l’Holocène? ?.

A voir sur la toile :
« La sédentarisation du chasseur-cueilleur en bord de Seine », Thibault Marchand – Inrap (2011 ; 5 min)
« Paris et les derniers chasseurs cueilleurs », Clémence Lutz – Inrap (2008 ; 5 min)
« Sur nos traces 1 - Les Hommes de la Préhistoire - Épisode 5 : Les derniers chasseurs-cueilleurs », Thibaud Marchand – Inrap et Arte France (2015 ; 30 min)