La partie de la rue qui correspond au lotissement de l’Avenir est celle situé entre la rue Meissonnier et la rue Bernard, sur les deux rives. Le dénivelé a entraîné la nécessité de créer des terrasses et de fait les maisons situées côté pair sont en surpl

Document :

La partie de la rue qui correspond au lotissement de l’Avenir est celle situé entre la rue Meissonnier et la rue Bernard, sur les deux rives. Le dénivelé a entraîné la nécessité de créer des terrasses et de fait les maisons situées côté pair sont en surpl
La partie de la rue qui correspond au lotissement de l’Avenir est celle situé entre la rue Meissonnier et la rue Bernard, sur les deux rives. Le dénivelé a entraîné la nécessité de créer des terrasses et de fait les maisons situées côté pair sont en surplomb. Les villas situées de ce côté sont mieux conservées que leurs vis-à-vis qui ont subi des agrandissements peu habiles.
N° 47, angle de la rue de la prévoyance : maison à R+1+combles, 3 travées, toit à croupe, fronton ( ?). Ancienne maison typique du lotissement que nous restituent les cartes postales mais qu’une surélévation et des agrandissements ont totalement défiguré. Figure sur le cadastre de 1848= une des premières maisons construites. La grille a été conservée.
N°48, angle de la rue Meissonier : maison d’angle à R+1, 3 travées, toit à croupe en tuile mécanique, relativement bien conservée malgré des remaniements. La grille conservée permet d’observer le traitement des angles de rue.
N°50 : maison à R+1+combles,3 travées, toit à 2 pans en tuile mécanique. Cette maison a sans doute été surélevée
N°52 : maison à R+2, 2 travées, toit à croupe en tuile mécanique. Une des maisons les plus connues des Lilas en raison de sa façade ornée d’une niche dotée d’une statue de joueur de flûte. Marquise en fer et verre. La grille du portail a été conservée et une amphore orne une des piles de la clôture.
N°56 : le gabarit? ? de cette maison l’apparente à celles du lotissement mais elle est construite en dehors de son périmètre.
Photo Marie-Françoise Laborde © Département de la Seine-Saint-Denis
Descriptif

La partie de la rue qui correspond au lotissement de l’Avenir est celle situé entre la rue Meissonnier et la rue Bernard, sur les deux rives. Le dénivelé a entraîné la nécessité de créer des terrasses et de fait les maisons situées côté pair sont en surplomb. Les villas situées de ce côté sont mieux conservées que leurs vis-à-vis qui ont subi des agrandissements peu habiles.

N° 47, angle de la rue de la prévoyance : maison à R+1+combles, 3 travées, toit à croupe, fronton ( ?). Ancienne maison typique du lotissement que nous restituent les cartes postales mais qu’une surélévation et des agrandissements ont totalement défiguré. Figure sur le cadastre de 1848= une des premières maisons construites. La grille a été conservée.

N°48, angle de la rue Meissonier : maison d’angle à R+1, 3 travées, toit à croupe en tuile mécanique, relativement bien conservée malgré des remaniements. La grille conservée permet d’observer le traitement des angles de rue.

N°50 : maison à R+1+combles,3 travées, toit à 2 pans en tuile mécanique. Cette maison a sans doute été surélevée

N°52 : maison à R+2, 2 travées, toit à croupe en tuile mécanique. Une des maisons les plus connues des Lilas en raison de sa façade ornée d’une niche dotée d’une statue de joueur de flûte. Marquise en fer et verre. La grille du portail a été conservée et une amphore orne une des piles de la clôture.

N°56 : le gabarit? de cette maison l’apparente à celles du lotissement mais elle est construite en dehors de son périmètre.

Crédits
Photo Marie-Françoise Laborde © Département de la Seine-Saint-Denis

Image :

Source
prise de vue directe
Date de création - date de prise de vue
2006
Service producteur
Service du patrimoine culturel de la Seine-Saint-Denis
Droits de diffusion
communication libre - reproduction soumise à autorisation
Un patrimoine documenté
  • lotissement de l’Avenir