La rue la plus homogène du plateau. Essentiellement constituée de maisons individuelles datant pour la plupart de l’entre-deux-guerres. La cohérence des gabarits, des matériaux - la brique - et du style contrebalance les implantations différentes : paral

Document :

La rue la plus homogène du plateau. Essentiellement constituée de maisons individuelles datant pour la plupart de l’entre-deux-guerres. La cohérence des gabarits, des matériaux - la brique - et du style contrebalance les implantations différentes : paral
La rue la plus homogène du plateau. Essentiellement constituée de maisons individuelles datant pour la plupart de l’entre-deux-guerres. La cohérence des gabarits, des matériaux - la brique - et du style contrebalance les implantations différentes : parallèle à la rue mais en bordure ou en retrait ou bien en oblique selon le tracé de la parcelle. Ces maisons sont parfois très modestes (n°33), souvent plus sophistiquées (frises de brique du n°29, composition de la façade n°28 et 35). La plus décorée est celle du n° 34 qui forme l’angle avec la rue Paul de Kock. Son pan coupé est doté d’une frise en plâtre mouluré représentant un visage féminin et des pampres de vignes. Sur les autres façades on retrouve les frises en ciment moulé, typiques des maisons du constructeur Boyer présentes dans le quartier des Bruyères (cf. chapitre x).
Rue d’Anglemont et Bernard (ouest)
Ces deux rues de forte pente, orientées nord/ouest sont surtout bordées d’immeubles de différentes catégories. L’élément le plus intéressant est sans doute le n°7 rue Bernard, bien que caché de la rue par un immeuble et un portail. Cette bâtisse tout en longueur, à un étage, avec un pavillon? ? en avancée, construite perpendiculairement à la rue sur le long côté de la parcelle, figure déjà sur le plan? ? de 1873. Il s’agit probablement d’un ancien pavillon de plaisance, bien que sa toiture à un pan la rapproche des maisons ouvrières. Très remaniée, elle est aujourd’hui divisée en appartements. Elle est cependant intéressante de part son témoignage des premières constructions du secteur, mais aussi de la lecture qu’elle offre du découpage parcellaire du bois.
Photo Marie-Françoise Laborde © Département de la Seine-Saint-Denis
Descriptif

La rue la plus homogène du plateau. Essentiellement constituée de maisons individuelles datant pour la plupart de l’entre-deux-guerres. La cohérence des gabarits, des matériaux - la brique - et du style contrebalance les implantations différentes : parallèle à la rue mais en bordure ou en retrait ou bien en oblique selon le tracé de la parcelle. Ces maisons sont parfois très modestes (n°33), souvent plus sophistiquées (frises de brique du n°29, composition de la façade n°28 et 35). La plus décorée est celle du n° 34 qui forme l’angle avec la rue Paul de Kock. Son pan coupé est doté d’une frise en plâtre mouluré représentant un visage féminin et des pampres de vignes. Sur les autres façades on retrouve les frises en ciment moulé, typiques des maisons du constructeur Boyer présentes dans le quartier des Bruyères (cf. chapitre x).
Rue d’Anglemont et Bernard (ouest)
Ces deux rues de forte pente, orientées nord/ouest sont surtout bordées d’immeubles de différentes catégories. L’élément le plus intéressant est sans doute le n°7 rue Bernard, bien que caché de la rue par un immeuble et un portail. Cette bâtisse tout en longueur, à un étage, avec un pavillon? en avancée, construite perpendiculairement à la rue sur le long côté de la parcelle, figure déjà sur le plan? de 1873. Il s’agit probablement d’un ancien pavillon de plaisance, bien que sa toiture à un pan la rapproche des maisons ouvrières. Très remaniée, elle est aujourd’hui divisée en appartements. Elle est cependant intéressante de part son témoignage des premières constructions du secteur, mais aussi de la lecture qu’elle offre du découpage parcellaire du bois.

Crédits
Photo Marie-Françoise Laborde © Département de la Seine-Saint-Denis

Image :

Source
prise de vue directe
Date de création - date de prise de vue
2006
Service producteur
Service du patrimoine culturel de la Seine-Saint-Denis
Droits de diffusion
communication libre - reproduction soumise à autorisation
Un patrimoine documenté
  • Ensemble de maisons, n°7, 29-35 et 28-34 rue Bernard