Le Clair Logis

Le Clair Logis

Le clair Logis

19 novembre 2018 , par Hélène Caroux

Première cité Castor de la Région parisienne, la Société Anonyme coopérative d’habitations à loyers modérés « Le Clair Logis » a été créée en 1949.

L’initiative revient à Lucien Bénière, menuisier à Montreuil qui réussit à constituer un groupe de 78 familles mal-logées et désireuses de construire leur propre habitation plutôt que de squatter des logements en attendant l’attribution d’un logement HLM par l’Office de Montreuil. A cette époque, plus d’une dizaine d’années était en effet nécessaire pour espérer obtenir un logement H.L.M. Une expérience similaire avait été menée à Pessac (1948-1951)1 qui portait sur 150 maisons. A Montreuil, ville limitrophe à Paris où les terrains sont plus rares, ce sont des immeubles collectifs de trois et quatre niveaux qui sont édifiés.
Les prêts individuels complémentaires n’existant pas encore, le regroupement de ces familles en coopératives HLM leur permirent d‘emprunter 80% à l’Etat à 2% d’intérêt. Ne possédant pas d’apport financier personnel pour les 20% restants, ceux-ci sont « convertis » en apport travail. Cet apport représenta deux années à raison d’un jour par semaine (40 heures par mois) ainsi qu’une semaine de congés payés sur les deux dont on disposait à l’époque. Soit un total de 1200 heures de travail par famille.

Soutenue par la municipalité, celle-ci accepte de leur louer pour l’équivalent d’1 franc symbolique, un terrain jouxtant le parc Montereau. Un bail emphytéotique de 98 ans est approuvé en 1950 pour une parcelle de terrain de 22 800 m² et le plan masse est dressé en mai 1950 par l’architecte montreuillois Jacques Vanderpooten associé à R. Sénevat. Actif au sein de l’OPHLM d’Aulnay-sous-Bois, J. Vanderpooten se verra en 1953 confié dans cette ville une autre opération castors 38 maisons (rues Clément Ader de Balagny et allée des Castors). En attendant et après deux ans de démarche, le chantier démarre à Montreuil en juin 1951. es travaux se terminent en décembre 1953 et le 8 mai 1954, la cité est inaugurée en présence du maire Daniel Renoult. Les habitants mirent trente à ans à rembourser leur prêt et en 2004, ils obtinrent le rachat du « bail emphytéotique ».

L’obtention d’un prêt auprès de la Caisse d’Allocation Familiale facilite l’acquisition de matériel et de matériaux et la création d’une régie permet aux familles de s’organiser comme une entreprise du bâtiment, embauchant des professionnels du bâtiment, achetant les matériaux directement, les « castors » assurant la main d’œuvre. Utilisant des vieilles bétonneuses et une sauterelle2 pour monter les matériaux (ils n’avaient pas de grues), ils édifièrent douze bâtiments correspondant à 78 logements répartis entre 58 (F4), 12 (F3), 8 (F5) ainsi que des services communs (crèche, lavoir et salle commune). Implantés sur un terrain en pente, ces immeubles sont placés de part et d’autre de la rue Yves Farge créée à cette occasion et perpendiculairement à elle. Le dénivelé occasionné amène les architectes à disposer au RDC partiel boxes et entrées des immeubles. De trois ou quatre niveaux, les appartements sont de plus traversant. La structure? porteuse apparente est constituée de poteaux-poutres remplis de béton gravillonné. Ce matériau apporte à ces immeubles une texture peu courante pour ce type de logements « économiques » et contribue à la qualité de cet ensemble. Enfin, la proximité immédiate avec le Parc Montereau et la hauteur limitée des habitations donnent aux occupants un cadre bâti très agréable et un environnant calme et verdoyant.

1. L’initiative revient à Etienne Damoran, soudeur et prêtre ouvrier de la Jeunesse ouvrière chrétienne (JOC).
2. Tapis roulant inclinable qui permet le chargement et le déchargement

Sources :
- AM Montreuil (acte notarié, plans datés de mai 1950)
- AN 19850714/25 (Le Clair Logis à Montreuil (1949-1972), pièces comptables)
- Bénière, Lucien, Boillat, Georges, Le Clair Logis, mode d’emploi, livret d’accueil, Syndicat coopératif de la Résidence Le Clair Logis, 9 janvier 1998.

Date de construction
1951-1953
Organisme
Service du patrimoine culturel du Département de la Sein-Saint-Denis
Date de rédaction
2015
Code site
048inv081
Date de découverte ou d'enquête
2015
Précision dénomination
Ensemble de logements Castors
Auteur
Vanderpooten, J (architecte) ; Sevenat R.
Maitre d'ouvrage
société Anonyme Coopérative d’habitations à loyers modérés « Le Clair Logis »

Illustrations

Montreuil ; Le Clair Logis -

N° 1027541 - jpg - 1026 × 684 pixels Détails
Crédits Photo Guy Bréhinier © Département de la Seine-Saint-Denis, 2015
Dimensions 1026 × 684 pixels
Résolution 0.7 Mpx
Poids 225.2 ko
Date 3 septembre 2018
Fichier img_9230.jpg

Montreuil ; Le Clair Logis -

N° 1027542 - jpg - 1129 × 740 pixels Détails
Crédits Photo Guy Bréhinier © Département de la Seine-Saint-Denis, 2015
Dimensions 1129 × 740 pixels
Résolution 0.8 Mpx
Poids 197.4 ko
Date 3 septembre 2018
Fichier img_9306.jpg

Montreuil ; Le Clair Logis - Immeuble à R+3

N° 1027543 - jpg - 1026 × 684 pixels Détails
Crédits Photo Guy Bréhinier © Département de la Seine-Saint-Denis, 2015
Dimensions 1026 × 684 pixels
Résolution 0.7 Mpx
Poids 134.5 ko
Date 3 septembre 2018
Fichier img_9310.jpg

Montreuil ; Le Clair Logis - implantation des immeubles de part et d’autre de la rue Yves Farge

N° 1027544 - jpg - 997 × 653 pixels Détails
Crédits Photo Guy Bréhinier © Département de la Seine-Saint-Denis, 2015
Dimensions 997 × 653 pixels
Résolution 0.7 Mpx
Poids 174.1 ko
Date 3 septembre 2018
Fichier img_9314.jpg

Montreuil ; Le Clair Logis -

N° 1027545 - jpg - 1026 × 684 pixels Détails
Crédits Photo Guy Bréhinier © Département de la Seine-Saint-Denis, 2015
Dimensions 1026 × 684 pixels
Résolution 0.7 Mpx
Poids 203.6 ko
Date 3 septembre 2018
Fichier img_9319a.jpg

Montreuil ; Le Clair Logis -

N° 1027546 - jpg - 1162 × 635 pixels Détails
Crédits Photo Guy Bréhinier © Département de la Seine-Saint-Denis, 2015
Dimensions 1162 × 635 pixels
Résolution 0.7 Mpx
Poids 268.1 ko
Date 3 septembre 2018
Fichier untitled_panorama1_2_.jpg
Type d’étude et de recherche

Localisation
  • rue Yves Farge
  • Montreuil ; Le Clair Logis -
    Photo Guy Bréhinier © Département de la Seine-Saint-Denis, 2015
  • Montreuil ; Le Clair Logis -
    Photo Guy Bréhinier © Département de la Seine-Saint-Denis, 2015
  • Montreuil ; Le Clair Logis - Immeuble à R+3
    Photo Guy Bréhinier © Département de la Seine-Saint-Denis, 2015
  • Montreuil ; Le Clair Logis - implantation des immeubles de part et d’autre de la rue Yves Farge
    Photo Guy Bréhinier © Département de la Seine-Saint-Denis, 2015
  • Montreuil ; Le Clair Logis -
    Photo Guy Bréhinier © Département de la Seine-Saint-Denis, 2015
  • Montreuil ; Le Clair Logis -
    Photo Guy Bréhinier © Département de la Seine-Saint-Denis, 2015
Chronologies

Auteurs / protagonistes

Autres protections (Montreuil)

0 | 5 | 10 | Tout afficher