Le côté impair est occupé par un bel alignement de villas, souvent très remaniées, mais relativement homogène. La conservation des clôtures et des grilles apporte un élément unificateur particulièrement fort. Cette petite rue, à l’intérieur du lotissement

Document :

Le côté impair est occupé par un bel alignement de villas, souvent très remaniées, mais relativement homogène. La conservation des clôtures et des grilles apporte un élément unificateur particulièrement fort. Cette petite rue, à l’intérieur du lotissement
Le côté impair est occupé par un bel alignement de villas, souvent très remaniées, mais relativement homogène. La conservation des clôtures et des grilles apporte un élément unificateur particulièrement fort. Cette petite rue, à l’intérieur du lotissement, isolé des axes plus fréquentés, bénéficie d’un calme particulier. La plupart de ces maisons ainsi que leurs jardins sont bien entretenus. De par les extensions qui ont eut lieu sur chaque parcelle, les édifices se trouvent aujourd’hui très resserrés, voir mitoyens des n°11 à 19.
Le côté pair, était occupé autrefois par les jardins à l’arrière des parcelles donnant sur la rue Jean Moulin. En conséquence du morcellement de ces dernières, il est aujourd’hui bâti d’immeubles de différentes époques, allant jusqu’à R+5 ainsi que de garages et de bâtiments d’activité. Ces différentes constructions dépourvues d’unité et de qualité architecturale sont en rupture complète avec l’alignement à peu près cohérent du côté impair.
N°1 et 3 : maisons très remaniées. Le n°3 semble être une des plus anciennes d’après les plans, mais elle est difficilement identifiable à part la marquise. La grille a disparu.
N°5 et 7 : deux maison à R+1, 3 travées, toit à croupe en tuile mécanique,. Seule les silhouettes ont été bien conservées, sur des modes différents ainsi que les grilles.
N°9 : maison neuve ou très remaniée, peu lisible par rapport à la construction d’origine. Seule la grille a été bien conservée.
N°11 : maison à R+1, 3 travées, façade revêtue d’un parement? ? de brique, toit à croupe en tuile mécanique. La silhouette est bien conservée, bien que le parement de brique n’ait rien à voir ni avec le style ni avec l’époque de construction de la maison. La grille est la même que celle du n°13.
N°13 : belle maison à R+2, toit terrasse? ? ( ?). Composée de deux parties, l’une sur la gauche à 3 travées, l’autre sur la droite à 1 travée? ? et seulement 1 étage. La façade possède un décor élégant composé de moulures de plâtres au niveau des chambranles? ?, des pilastres plats et surtout du linteau? ? de la porte d’entrée et du faux oeil-de-boeuf encadré de rubans sur la partie de droite. Ce décor est augmenté de frises de brique et de belles ferronneries : appuis de fenêtre et marquise ; et enfin d’un panneau de céramique? ? représentant des oiseaux en relief. Tous ces éléments confèrent à la façade un aspect romantique, qui est peut être à l’origine de sa légende d’ancienne maison de rendez-vous galants. La grille a été conservée, elle est la même que celle du n°11. Bien entretenue, cette ancienne villa est aujourd’hui divisée en appartements.
N°15 : maison neuve à RDC? ?+combles, toits à 2 pans en ardoise. Composée de deux parties, celle de droite est en avancée.
N°17 : petit immeuble à R+3, 4 travées. Ancienne villa surélevée ?
N°19 : maison à R+2, 2 travées, en cours de rénovation. Façade au décor simple, enduit jaune et éléments en plâtre mouluré, corniche? ? et chambranles peints en blanc. Petite annexe sur la droite à i travée et 1 étage. La grille a été conservée.
Photo Marie-Françoise Laborde © Département de la Seine-Saint-Denis
Descriptif

Le côté impair est occupé par un bel alignement de villas, souvent très remaniées, mais relativement homogène. La conservation des clôtures et des grilles apporte un élément unificateur particulièrement fort. Cette petite rue, à l’intérieur du lotissement, isolé des axes plus fréquentés, bénéficie d’un calme particulier. La plupart de ces maisons ainsi que leurs jardins sont bien entretenus. De par les extensions qui ont eut lieu sur chaque parcelle, les édifices se trouvent aujourd’hui très resserrés, voir mitoyens des n°11 à 19.
Le côté pair, était occupé autrefois par les jardins à l’arrière des parcelles donnant sur la rue Jean Moulin. En conséquence du morcellement de ces dernières, il est aujourd’hui bâti d’immeubles de différentes époques, allant jusqu’à R+5 ainsi que de garages et de bâtiments d’activité. Ces différentes constructions dépourvues d’unité et de qualité architecturale sont en rupture complète avec l’alignement à peu près cohérent du côté impair.

N°1 et 3 : maisons très remaniées. Le n°3 semble être une des plus anciennes d’après les plans, mais elle est difficilement identifiable à part la marquise. La grille a disparu.
N°5 et 7 : deux maison à R+1, 3 travées, toit à croupe en tuile mécanique,. Seule les silhouettes ont été bien conservées, sur des modes différents ainsi que les grilles.
N°9 : maison neuve ou très remaniée, peu lisible par rapport à la construction d’origine. Seule la grille a été bien conservée.
N°11 : maison à R+1, 3 travées, façade revêtue d’un parement? de brique, toit à croupe en tuile mécanique. La silhouette est bien conservée, bien que le parement de brique n’ait rien à voir ni avec le style ni avec l’époque de construction de la maison. La grille est la même que celle du n°13.
N°13 : belle maison à R+2, toit terrasse? ( ?). Composée de deux parties, l’une sur la gauche à 3 travées, l’autre sur la droite à 1 travée? et seulement 1 étage. La façade possède un décor élégant composé de moulures de plâtres au niveau des chambranles?, des pilastres plats et surtout du linteau? de la porte d’entrée et du faux oeil-de-boeuf encadré de rubans sur la partie de droite. Ce décor est augmenté de frises de brique et de belles ferronneries : appuis de fenêtre et marquise ; et enfin d’un panneau de céramique? représentant des oiseaux en relief. Tous ces éléments confèrent à la façade un aspect romantique, qui est peut être à l’origine de sa légende d’ancienne maison de rendez-vous galants. La grille a été conservée, elle est la même que celle du n°11. Bien entretenue, cette ancienne villa est aujourd’hui divisée en appartements.
N°15 : maison neuve à RDC?+combles, toits à 2 pans en ardoise. Composée de deux parties, celle de droite est en avancée.
N°17 : petit immeuble à R+3, 4 travées. Ancienne villa surélevée ?
N°19 : maison à R+2, 2 travées, en cours de rénovation. Façade au décor simple, enduit jaune et éléments en plâtre mouluré, corniche? et chambranles peints en blanc. Petite annexe sur la droite à i travée et 1 étage. La grille a été conservée.

Crédits
Photo Marie-Françoise Laborde © Département de la Seine-Saint-Denis

Image :

Source
prise de vue directe
Date de création - date de prise de vue
2006
Service producteur
Service du patrimoine culturel de la Seine-Saint-Denis
Droits de diffusion
communication libre - reproduction soumise à autorisation
Un patrimoine documenté
  • lotissement de l’Avenir