Les Lilas

par Claude Héron

La commune est créée en 1867 à partir de territoires distraits de Pantin, Romainville et Bagnolet.
Des terrains sont cédés à Paris en 1930.
Des rectifications de limites communales ont lieu en 1887 avec Bagnolet, en 1938 avec Romainville, en 1939 avec Le Pré-Saint-Gervais et en 1942 avec Pantin.

Information

Code communal
045
Code arrondissement
3
Arrondissement
Bobigny
Superficie
126

Population

Population en 1906
10470
Population en 1954
18590
Population en 1999
20226

Découpage administratif et religieux

Diocèse
Paris
Archidiaconné
Paris
Doyenne
Chelles
Paroisse
Pantin
Intendance
Paris
Élection
Paris
Grenier sel
Paris
Coutume
Paris
Parlement
Paris
Bailliage
Prévôté de Paris
Gouvernement
Ile-de-France

Illustrations

0 | 50 | 100 | 150 | 200 | 250 | 300 | 350 | 400 | Tout afficher

045inv000 - Les Lilas

N° 12899 - jpg - 600 × 450 pixels Détails
Crédits Photo Marie-Françoise Laborde © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 600 × 450 pixels
Résolution 0.3 Mpx
Poids 9.8 ko
Date 6 juillet 2006
Fichier 12899_pleinecran.jpg

045inv000 - Les Lilas

N° 12900 - jpg - 600 × 450 pixels Détails
Crédits Photo Marie-Françoise Laborde © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 600 × 450 pixels
Résolution 0.3 Mpx
Poids 9.8 ko
Date 6 juillet 2006
Fichier 12900_pleinecran.jpg

045inv000 - Les Lilas

N° 12901 - jpg - 600 × 450 pixels Détails
Crédits Photo Marie-Françoise Laborde © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 600 × 450 pixels
Résolution 0.3 Mpx
Poids 9.8 ko
Date 6 juillet 2006
Fichier 12901_pleinecran.jpg

045inv000 - Les Lilas

N° 12995 - jpg - 600 × 448 pixels Détails
Crédits Photo Marie-Françoise Laborde © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 600 × 448 pixels
Résolution 0.3 Mpx
Poids 9.8 ko
Date 6 juillet 2006
Fichier 12995_pleinecran.jpg

045inv000 - Les Lilas

N° 12996 - jpg - 600 × 448 pixels Détails
Crédits Photo Marie-Françoise Laborde © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 600 × 448 pixels
Résolution 0.3 Mpx
Poids 9.8 ko
Date 6 juillet 2006
Fichier 12996_pleinecran.jpg

045inv000 - Les Lilas

N° 12997 - jpg - 448 × 600 pixels Détails
Crédits Photo Marie-Françoise Laborde © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 448 × 600 pixels
Résolution 0.3 Mpx
Poids 9.8 ko
Date 6 juillet 2006
Fichier 12997_pleinecran.jpg

045inv000 - Les Lilas

N° 12998 - jpg - 600 × 448 pixels Détails
Crédits Photo Marie-Françoise Laborde © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 600 × 448 pixels
Résolution 0.3 Mpx
Poids 9.8 ko
Date 6 juillet 2006
Fichier 12998_pleinecran.jpg

045inv000 - Les Lilas

N° 12999 - jpg - 448 × 600 pixels Détails
Crédits Photo Marie-Françoise Laborde © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 448 × 600 pixels
Résolution 0.3 Mpx
Poids 9.8 ko
Date 6 juillet 2006
Fichier 12999_pleinecran.jpg

045inv000 - Les Lilas

N° 13042 - jpg - 600 × 450 pixels Détails
Crédits Photo Marie-Françoise Laborde © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 600 × 450 pixels
Résolution 0.3 Mpx
Poids 9.8 ko
Date 6 juillet 2006
Fichier 13042_pleinecran.jpg

045inv000 - Les Lilas

N° 13043 - jpg - 600 × 450 pixels Détails
Crédits Photo Marie-Françoise Laborde © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 600 × 450 pixels
Résolution 0.3 Mpx
Poids 9.8 ko
Date 6 juillet 2006
Fichier 13043_pleinecran.jpg

045inv000 - Les Lilas

N° 13044 - jpg - 600 × 450 pixels Détails
Crédits Photo Marie-Françoise Laborde © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 600 × 450 pixels
Résolution 0.3 Mpx
Poids 9.8 ko
Date 6 juillet 2006
Fichier 13044_pleinecran.jpg

045inv000 - Les Lilas

N° 13045 - jpg - 600 × 450 pixels Détails
Crédits Photo Marie-Françoise Laborde © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 600 × 450 pixels
Résolution 0.3 Mpx
Poids 9.8 ko
Date 6 juillet 2006
Fichier 13045_pleinecran.jpg

045inv000 - Les Lilas

N° 13046 - jpg - 450 × 600 pixels Détails
Crédits Photo Marie-Françoise Laborde © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 450 × 600 pixels
Résolution 0.3 Mpx
Poids 9.8 ko
Date 6 juillet 2006
Fichier 13046_pleinecran.jpg

045inv000 - Les Lilas

N° 13047 - jpg - 600 × 450 pixels Détails
Crédits Photo Marie-Françoise Laborde © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 600 × 450 pixels
Résolution 0.3 Mpx
Poids 9.8 ko
Date 6 juillet 2006
Fichier 13047_pleinecran.jpg

0 | 50 | 100 | 150 | 200 | 250 | 300 | 350 | 400 | Tout afficher

  • La rue Jean Moulin, ancien chemin de la Fontaine carrée, qui apparaît déjà sur les cartes du XVIIIe siècle, serpentait à travers le bois et marquait les limites communales entre Romainville et Pantin. Elle a pris de l’importance lors de la création du lot
    La rue Jean Moulin, ancien chemin de la Fontaine carrée, qui apparaît déjà sur les cartes du XVIIIe siècle, serpentait à travers le bois et marquait les limites communales entre Romainville et Pantin. Elle a pris de l’importance lors de la création du lotissement de l’avenir vers 1850, première étape de son urbanisation, qui s’effectuera en périodes successives et de fait lui donnera une physionomie différente selon les étapes. La partie concernée ici, jusqu’à la rue du 14 juillet, est remarquable par l’homogénéité et la qualité de ses immeubles construits dans la première moitié du XXe siècle (côté pair). Le côté impair est en partie inclus dans le périmètre de la ZAC et donc en pleine transformation. Les édifices les plus importants, l’église et l’institut Ségaux, devraient disparaître. La première sera rebâtie, et la réutilisation des terrain du second sont l’objet d’études à l’heure actuelle.
    Photo Marie-Françoise Laborde © Département de la Seine-Saint-Denis
  • La rue Jean Moulin, ancien chemin de la Fontaine carrée, qui apparaît déjà sur les cartes du XVIIIe siècle, serpentait à travers le bois et marquait les limites communales entre Romainville et Pantin. Elle a pris de l’importance lors de la création du lot
    La rue Jean Moulin, ancien chemin de la Fontaine carrée, qui apparaît déjà sur les cartes du XVIIIe siècle, serpentait à travers le bois et marquait les limites communales entre Romainville et Pantin. Elle a pris de l’importance lors de la création du lotissement de l’avenir vers 1850, première étape de son urbanisation, qui s’effectuera en périodes successives et de fait lui donnera une physionomie différente selon les étapes. La partie concernée ici, jusqu’à la rue du 14 juillet, est remarquable par l’homogénéité et la qualité de ses immeubles construits dans la première moitié du XXe siècle (côté pair). Le côté impair est en partie inclus dans le périmètre de la ZAC et donc en pleine transformation. Les édifices les plus importants, l’église et l’institut Ségaux, devraient disparaître. La première sera rebâtie, et la réutilisation des terrain du second sont l’objet d’études à l’heure actuelle.
    Photo Marie-Françoise Laborde © Département de la Seine-Saint-Denis
  • 045inv000 - Les Lilas
    Photo Marie-Françoise Laborde © Département de la Seine-Saint-Denis
  • Avenue du Maréchal Juin
    Ancien chemin de Bagnolet à Pantin, elle est une des voies les plus anciennes de la commune, redressée et élargie au moment de l’ouverture du boulevard de la Liberté, dans la partie correspondant à l’avenue des Combattants d’Afriq
    Avenue du Maréchal Juin
    Ancien chemin de Bagnolet à Pantin, elle est une des voies les plus anciennes de la commune, redressée et élargie au moment de l’ouverture du boulevard de la Liberté, dans la partie correspondant à l’avenue des Combattants d’Afrique du nord et dans les années 19.. pour la suite. La première partie était bordée, à l’ouest par les usines Rozières et à l’est par le parc du même nom. Ce dernier, inscrit dans le triangle formé par l’avenue, la rue de Paris et la rue Léon Renault, sera d’abord amputé des parcelles longeant la rue de Paris vers 1930 pour y construire des immeubles. Le reste du square disparaîtra au profit de constructions de logements après guerre. Les cartes postales du début du XXe siècle nous restituent une image parfaitement bucolique de cette rue. Image bien différente aujourd’hui. L’avenue des Combattants d’Afrique du nord est bordée d’immeubles hauts, de différentes époques. Les plus intéressants sont sans doute ceux construit a les années 1930 et notamment celui à l’angle de la rue de Paris (045INV---)
    N°2 (045INV---) : immeuble à R+6, pan coupé, 6 travées sur l’avenue, 1 sur le pan coupé et 2 rue de Paris. La façade la plus décorée est celle de l’avenue. Elle est rythmée verticalement par deux oriels couronnés au dernier étage de balcons couverts. La façade de la rue de Paris est lisse? ?. Les murs sont en brique avec une ornementation en ciment moulé très représentative du mouvement art déco : frise à motif de fleurs stylisées courant au niveau du 5e étage sous le bandeau, base des oriels arrondis et ornés des même motifs. Les appuis de fenêtres sont en fonte moulée mêlant motif géométrique et fleurs stylisées. Le rez-de-chaussée à bossage est revêtu d’une enduit. La porte d’entrée est en fer et verre, elle reprend les mêmes motifs. Le linteau? ? est orné d’un panneau de ciment moulé comportant des motifs de fleur et d’éventails très stylisés. René Tanalias architecte à Pantin. Ronteix Fres entrepreneurs Pré Saint-Gervais. Inscription sur la façade.
    Photo Marie-Françoise Laborde © Département de la Seine-Saint-Denis
  • 045inv000 - Les Lilas
    Photo Marie-Françoise Laborde © Département de la Seine-Saint-Denis
  • 045inv000 - Les Lilas
    Photo Marie-Françoise Laborde © Département de la Seine-Saint-Denis
  • Avenue Paul de Kock, sept photos
    Avenue Paul de Kock, sept photos
    Photo Marie-Françoise Laborde © Département de la Seine-Saint-Denis
  • Les Lilas, Maison de ville - décoration de grès de la maison Gentil et Bourdet
    Modèle après 1914.
    Photo Marie-Françoise Laborde © Département de la Seine-Saint-Denis
Autres protections (Les Lilas)