Les castors

Document :

Les castors
e du logement dans les années de l’après-guerre incite des gens de toutes origines professionnelles à bâtir eux-mêmes leur logement sur leur temps de loisirs. Ils se regroupent dans l’Union nationale des castors. Le Crédit foncier et des coopératives d’HLM accordent des prêts, l’apport travail pouvant compenser le défaut d’apport personnel. A Bordeaux, des familles constituent des dossiers pour la création d’une cité nouvelle. Des initiatives équivalentes se développent à Montreuil, Poitiers et Nanterre. La Fédération des castors prodigue ses conseils. Des maisons avec blocs sans mortier sont construites près de la raffinerie de Donges. Les entreprises prennent en charge l’ossature et le gros oeuvre. L’économie de temps et de matériau est primordiale, le placoplâtre et le linoléum souvent utilisés. Des administrateurs tiennent un conseil hebdomadaire. L’approvisionnement en eau, en électricité, la voirie et l’assainissement sont assurés. En un an, six mille sept cents foyers ont ainsi accédé à un vrai logement.
Pierre lafond/Union nationale des castors archives francaise du film
Descriptif

e du logement dans les années de l’après-guerre incite des gens de toutes origines professionnelles à bâtir eux-mêmes leur logement sur leur temps de loisirs. Ils se regroupent dans l’Union nationale des castors. Le Crédit foncier et des coopératives d’HLM accordent des prêts, l’apport travail pouvant compenser le défaut d’apport personnel. A Bordeaux, des familles constituent des dossiers pour la création d’une cité nouvelle. Des initiatives équivalentes se développent à Montreuil, Poitiers et Nanterre. La Fédération des castors prodigue ses conseils. Des maisons avec blocs sans mortier sont construites près de la raffinerie de Donges. Les entreprises prennent en charge l’ossature et le gros oeuvre. L’économie de temps et de matériau est primordiale, le placoplâtre et le linoléum souvent utilisés. Des administrateurs tiennent un conseil hebdomadaire. L’approvisionnement en eau, en électricité, la voirie et l’assainissement sont assurés. En un an, six mille sept cents foyers ont ainsi accédé à un vrai logement.

Crédits
Pierre lafond/Union nationale des castors archives francaise du film

Image :

Source
prise de vue directe
Typologie photographie
positif N&B
Date de création - date de prise de vue
1948
Son
True