Lotissement Les Prévoyants

Lotissement Les Prévoyants

18 novembre 2018 , par Hélène Caroux

Situé au sud de la commune, à proximité immédiate du Canal de l’Ourcq, le lotissement des Prévoyants est représentatif des lotissements créés durant la 2e période. En effet, son implantation a été dictée par la présence d’une voie existante (rue Arthur Chevalier) et de deux gares : l’arrêt facultatif de la Croix-Blanche à Aulnay et la gare de l’Abbaye, située sur l’autre côté du canal, sur la commune de Livry-Gargan, accessible par barque. D’autre part, il est à l’initiative d’une Société civile particulière dont le principe consistait en un regroupement de l’ensemble des sociétaires intéressés par l’acquisition d’une ou de plusieurs parcelles et pour laquelle ils devaient s’acquitter mensuellement ou hebdomadairement. Le nombre et la surface des lots, quant à eux, étaient soit définis au départ, soit au contraire fonction du nombre de sociétaires. Dans le cas des Prévoyants, il faut remonter au 6 mars 1898 pour voir se constituer cette société ayant pour but l’acquisition d’un terrain d’une superficie de 57 500m² appartenant à Mme Louise Hectorine Maillard, veuve d’un propriétaire cultivateur, M. Auguste Germain Papillon. En raison du coût peu élevé du mètre carré, ce n’est que deux mois après la création de la société (avril 1898) que s’effectua la division du terrain en 7 îlots et en 115 lots (de 450 m² chacun). Puis, leur attribution se fit, comme il était d’usage dans ces sociétés, par tirage au sort, et enfin leur jouissance eut lieu dès la signature du bail avec promesse de vente, soit un peu plus d’un an après la création de la société. Entre temps, les sociétaires s’associèrent à ceux des Solidaires et de l’Epi d’Or pour entreprendre différentes démarches qui donnèrent lieu à la construction du pont de l’Union au début du XXe siècle. Enfin, et contrairement aux lotissements réalisés par un lotisseur, la société s’engageait, aussitôt en possession du terrain, à se constituer en syndicat pour la mise en viabilité des voies créées sur leur terrain, puis à faire abandon du sol des routes à la commune après leur viabilisation, ce que fit les Prévoyants le 9 mars 1907.
La présence du canal joua un rôle important tant sur la destination des parcelles que sur l’implantation du bâti. Sa fonction de voie de circulation industrielle, c’est-à-dire conçue pour le transport et ses berges pour le stockage, imposa au sein des lotissements que les habitations soient construites en lui tournant le dos. Cependant, également lieu de promenade et parfois de distraction, une partie des parcelles conserva pendant longtemps leur caractère champêtre et ne fut bâtie que progressivement. Celles-ci le furent de plus essentiellement par une population à revenus modestes, ce qui s’explique par le prix relativement bas des parcelles, puis au cours des années 20 par une population ouvrière en lien avec l’Usine Ideal Standard. Si de l’époque de création de ces lotissements subsistent encore la largeur initiale des voies de 8 m et une grande partie de la taille d’origine des parcelles, on retrouve également la trace de son évolution à travers l’hétérogénéité de son bâti.

Date de construction
1898
Organisme
Service du patrimoine culturel de la Seine-Saint-Denis
Date de rédaction
2008
Code site
005inv184
Date de découverte ou d'enquête
2008
Source
inventaire départemental
Auteur
Delacroix, Louis (g��e)
Qualification de datation
campagne(s) de construction
Maitre d'ouvrage
Sociétés civiles Les Prévoyants
Date initiale
1875
Date de fin
1899

Illustrations

Lotissement Les Prévoyants

Plan du lotissement des Prévoyants dressé en 1898 par Louis Delacroix (géomètre). (Archives du (...)
N° 1026476 - jpg - 2048 × 1536 pixels Détails
Crédits Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 2048 × 1536 pixels
Résolution 3.1 Mpx
Poids 496.7 ko
Date 16 janvier 2018
Fichier plan_lotissement_1898_cahra.jpg
Type d’étude et de recherche

Localisation
Chronologies

Dénomination

Autres protections (Aulnay-sous-Bois)

0 | 5 | Tout afficher